Observer les animaux sauvages dans leur habitat naturel est un privilège qui s’accompagne toutefois d’une responsabilité, soit de traiter les animaux sauvages avec le respect qu’ils méritent et dont ils ont besoin. 

Pourquoi la nourriture des humains est-elle mauvaise pour la faune?

Les animaux sauvages ont besoin de trouver leurs propres sources naturelles de nourriture, pas les vôtres.

Le fait de nourrir les animaux sauvages à la main, de laisser de la nourriture, des ustensiles de cuisine et des articles parfumés lorsqu'ils ne sont pas utilisés et de jeter les ordures ou de ne pas les jeter correctement peut amener les animaux à apprendre que les humains peuvent être une source de nourriture. Une fois qu'un animal a accès à de la nourriture humaine ou à des ordures, il y a un risque important qu'il continue à chercher de la nourriture non naturelle auprès des gens ou dans les aires d'accueil. L’animal qui apprend à associer les gens à la nourriture ou qui devient « conditionné » fréquente des endroits dangereux, comme les bords de route ou les stationnements, et peut commencer à adopter des comportements audacieux ou agressifs envers les gens. Cette situation met en danger la sécurité des personnes et des animaux.

De plus, les animaux sauvages sont habitués à se nourrir de leurs propres sources naturelles de nourriture, et non de la nourriture humaine et des déchets. Ils ingèrent souvent du plastique, des produits chimiques et d'autres matériaux qui peuvent être nocifs pour leur santé. S'ils deviennent dépendants de sources artificielles de nourriture, ils éprouveront par la suite des difficultés lorsque ces sources de nourriture disparaîtront.

Il est interdit de nourrir les animaux sauvages dans un parc national ou un lieu historique et les contrevenants s’exposent à des poursuites en justice. Il peut s'agir de les nourrir directement en leur offrant de la nourriture, ou indirectement en les laissant sans surveillance, en jetant des ordures ou en ne les jetant pas comme il convient.

Parcs Canada apprécie la collaboration des visiteurs, des résidents et des membres de la collectivité. En respectant ces directives, nous contribuons à la coexistence pacifique des humains et des animaux sauvages et protégeons les différentes espèces qui rendent cet endroit exceptionnel.

En savoir plus sur la nature et la science