Pendant plus de 2000 ans, des Autochtones se sont établis sur le rivage de « Bawating », qui signifie « lieu des rapides ». À leur arrivée dans la région dans les années 1600, les Français ont appelé les Autochtones de l'endroit les « Saulteux ». Les établissements des deux rives de la rivière sont devenus Sault Ste. Marie.

Dans son récit de 1670, le père Galinée écrivait :

« la rivière forme à cet endroit un rapide si foisonnant de poissons... que les Indiens peuvent facilement en attraper une quantité pouvant nourrir 10 000 hommes. »

L'île Whitefish et le sentier Attikamek

Les Ojibwe appelaient les corégones de la rivière : « Attikamek » ou « adikameg », ce qui signifie « caribou des eaux ». Les pêcheurs Ojibwe venaient de milles récolter cette nourriture abondante. Pour pêcher, ils laissaient tomber leurs filets dans les eaux vives de la rivière tout en manSuvrant adroitement leur canot d'écorce dans les remous des rapides.

L'île Whitefish a été désignée lieu historique national. En 1980, la Première nation Batchewana a revendiqué le territoire de l'île Whitefish. L'île appartient désormais à cette Première nation.