L'écluse historique de 274 m de long sur 18 m de large pouvait accueillir un « UpperLaker » (vraquier des Grands Lacs) et deux bateaux plus petits. L'écluse actuelle, plus petite, (77 m sur 15,4 m) a été reconstruite en 1997 pour les embarcations de plaisance. L'écluse est maintenant ouverte à la navigation de plaisance de la mi-mai à la mi-octobre.

L'écluse d'origine comptait cinq jeux de portes. Les vantaux des plus grandes portes étaient faits de 34 poutres d'un pied carré de douglas taxifolié provenant de la Colombie-Britannique. Ces portes pesaient 100 tonnes et étaient actionnées par un lève-porte.

Les bâtiments des moteurs, situés dans la partie en aval de l'écluse, ont été reconstruits dernièrement, mais ceux de la partie en amont sont restés tels qu'ils avaient été bâtis dans les années 1960. Les quatre bâtiments des moteurs abritent la plupart des mécanismes de manoeuvre datant de 1895. Dans la centrale électrique, vous pourrez voir la turbine hydraulique et les pompes à courroies utilisées pour assécher l'écluse.

Les bâtiments patrimoniaux du nord de l'île St. Marys constituent un volet important du caractère et de l'histoire du canal. Le bâtiment d'administration, la demeure du directeur, l'abri des manoeuvres, la centrale électrique et le magasin et atelier du forgeron sont revêtus de grès rouge et agrémentés de calcaire. Le grès rouge a été extrait pendant la construction du canal et le calcaire provient du sud de l'Ontario et de l'île Manitoulin. Ces bâtiments sont de magnifiques exemples de l'architecture canadienne de la fin des années 1800.