Le canal de Sault Ste. Marie a été aménagé entre 1889 et 1895 pour contourner les rapides tumultueux de la rivière St. Marys; il était également le dernier tronçon de la voie navigable canadienne reliant les Grands Lacs et le Saint-Laurent.

Culture autochtone

Pendant plus de 2000 ans, des Autochtones se sont établis sur le rivage de « Bawating », qui signifie « lieu des rapides ».

Histoire

Des années 1890 aux années 1980, l'ancien et le nouveau se sont succédés dans l'écluse de Sault Ste. Marie : de vieilles goélettes aux voilures usées, des navires à passagers immaculés, des vraquiers noircis par le charbon (appelés « Upper Lakers ») et des yachts privés aux gréements brillants comme de l'or.

Architecture

Les bâtiments patrimoniaux du nord de l'île St. Marys constituent un volet important du caractère et de l'histoire du canal. Le bâtiment d'administration, la demeure du directeur, l'abri des manoeuvres, la centrale électrique et le magasin et atelier du forgeron sont revêtus de grès rouge et agrémentés de calcaire.

Ingénierie

Retournez un siècle ou plus en arrière et explorez le bâtiment historique de la centrale, qui recèle les appareils originaux du XIXe siècle. Découvrez le seul barrage tournant de secours toujours existant au monde, utilisé au moment de l’accident de 1909.