Vous aimez la pêche? Vous serez heureux d’apprendre qu’il est possible de faire de la pêche urbaine au canal de Sault Ste. Marie. Les mois d’été sont là et une bonne façon de profiter du soleil est de vous rendre aux rapides de la rivière St Marys avec votre canne à pêche.

Pour s’y rendre

  • Une fois sur place, traversez les portes de l’écluse et suivez le pittoresque sentier Attikamek sur l’île de South St. Marys pour atteindre les rapides, juste avant de passer sous le pont international É-U.-Canada.
  • Peu après être avoir emprunté le sentier Attikamek, traversez le pont à votre gauche pour atteindre la belle île Whitefish. Suivez le chemin et les bruits de l’eau qui coule jusqu’à ce que vous atteigniez les rapides.

Informations importantes

  • Il est interdit de pêcher à moins de 10 mètres d’une écluse, d’un quai d’approche ou d’un pont qui enjambe le canal. Pour votre sécurité et celle des plaisanciers, aucune pêche n’est autorisée dans le canal ou à son approche. Respectez la signalisation et restez à l’écart des portes de contrôle du débit.
  • La pêche n’est pas autorisée dans le cours d’eau qui coule entre l’île de South St. Marys et l’île Whitefish. Cette zone est un sanctuaire de poissons protégé par le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario pour le frai.
  • Veuillez respecter l’environnement tout en profitant de cette activité. Aidez-nous à garder le site propre et sûr pour les personnes et la faune en déposant toutes les ordures dans les poubelles prévues à cet effet.

Captures populaires

Grand corégone (à l’année) :

Une prise précieuse et délicieuse avec un ventre blanc argenté. Cette espèce, qui a donné son nom à l’île Whitefish, est populaire auprès des pêcheurs à la ligne en été comme en hiver.

Saumon de l’Atlantique (juillet - mi-août) :

Pour ceux qui aiment un peu de défi, cette prise précieuse se trouve dans la rivière St Mary’s et les rapides, grâce aux efforts de repeuplement dans la région.

Saumon quinnat (de fin août à fin octobre) :

Ce poisson du Pacifique, également connu sous le nom de saumon royal, est recherché pour sa chair nutritive. Il est également le plus riche en matières grasses de toutes les espèces de saumon du Pacifique.

Saumon coho (mi-octobre à décembre) :

Une autre espèce de saumon du Pacifique introduite dans les Grands Lacs, il se différencie du saumon quinnat en phase d’eau douce par ses yeux rouge vif et son ventre sombre.

Saumon rose (fin août à fin septembre) :

Le plus petit saumon du lac Supérieur, les mâles développent une bosse d’aspect surréaliste sur le haut de leur colonne vertébrale pendant la saison migratoire, ce qui leur vaut le titre de « saumon à bosse ». Cette prise peut être imprévisible et difficile à sortir de l’eau.

Saumon arc-en-ciel (ou truite arc-en-ciel) (toute l’année) :

On trouve deux formes de saumon arc-en-ciel dans les rapides de la rivière St. Marys : les poissons d’eau douce (truite arc-en-ciel) et les espèces côtières anadromes (migratrices), connues sous le nom de saumon arc-en-ciel. Le saumon arc-en-ciel peut devenir beaucoup plus gros que son cousin local et peut varier visuellement, mais tous deux arborent une bande irisée sur les côtés et des taches noires sur les nageoires caudales.

 

Pour de plus amples renseignements