Smiths Falls (Ontario), le 9 mars 2016 – Parcs Canada est heureuse de faire le point sur les travaux de réparation entrepris sur la maçonnerie historique de l’écluse 43 d’Upper Brewers, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Kingston.

Construits entre 1828 et 1832, les murs de l’écluse d’Upper Brewers contiennent des éléments de la maçonnerie de grès originale qui ont aujourd’hui plus de 180 ans. Lors de réparations majeures effectuées il y a plus d’un siècle, on avait intégré du calcaire à plusieurs des murs. Les travaux de réparation spécialisés entrepris dans le cadre du projet actuel permettront de préserver ces deux éléments de la maçonnerie historique et de prolonger de 25 à 30 ans leur durée de vie utile.

Dans le cadre du projet, les murs en grès inclinés, les murs verticaux, les galeries de vanne et le plancher de l’écluse seront tous réparés. De plus, des brèches détectées derrière les murs seront colmatées, le mortier sera enlevé et remplacé, et les pierres endommagées seront équarries et préservées. Les pierres qu’il sera impossible de réparer seront remplacées par des pierres soigneusement sélectionnées qui s’assortiront à la maçonnerie originale.

Les travaux sont achevés à plus de 50 %, et ils progressent selon le calendrier. Tout semble indiquer qu’il sera possible de terminer le projet avant le début de la saison de navigation 2016.

Pour obtenir des renseignements à jour sur les travaux d’infrastructure le long du lieu historique national du Canal-Rideau, consultez le pc.gc.ca/crinfrastructure ou écrivez à RideauCanal.info@pc.gc.ca.

Écluses 43 et 44 d’Upper Brewers

Le poste d’éclusage d’Upper Brewers est nommé d'après John Brewer, qui obtint les droits sur les rapides à Upper et à Lower Brewers en 1819. C’est également à Brewer que fut attribué le contrat de construction de cette partie du canal, même si le projet fut achevé par Robert Drummond.

La construction d’un barrage et d’un déversoir à Upper Brewers permit au colonel John By d’élever les niveaux d’eau du secteur et de construire un canal de navigation jusqu’à Jones Falls en passant par ce qui était jusque-là du terrain marécageux. Les travaux sur ce bief furent extrêmement difficiles, en raison du type de terrain et des ravages de la malaria sur les ouvriers.

Les remblais aménagés avec la terre glaise et les autres matériaux extraits pendant la construction de l’écluse sont encore en place aujourd’hui. De plus, la résidence fortifiée en pierre construite pour le maître-éclusier dans les années 1840 témoigne encore de l’importance militaire du canal Rideau à l’époque.