Spécifications du poste d'éclusage

Une échelle de huit écluses d’une élévation totale de 24,1 m (79,1 pi).

Les écluses d’Ottawa marquent l’entrée nord du canal Rideau, depuis la rivière des Outaouais. Les rapides et les cascades qui ponctuaient la rivière Rideau, entre Hogs Back et l’embouchure de la rivière des Outaouais, obligèrent le Colonel By pour construire un contournement de cette section.. En septembre 1826, il choisit une ravine naturelle, connue aujourd’hui sous le nom de « vallée d’accès », pour y aménager une série d’écluses qui allaient devenir le point d’accès nord au canal Rideau. Cette décision, prise à l’automne 1826, allait donner lieu à la création de la ville que nous appelons aujourd’hui Ottawa. À cette époque, Hull prospérait en raison de l’exploitation forestière, mais peu de gens s’étaient établis sur la rive sud de la rivière des Outaouais. Une fois les travaux de construction entamés, on a défriché les terres et amorcé l’aménagement de Bytown.

La construction du poste d'éclusage

Thomas McKay et John Redpath obtinrent le contrat de construction du poste d’éclusage, mais c’est M. McKay qui effectua les travaux. Philemon Wright & Sons se virent accorder le contrat de construction d’une digue le long du parcours du canal, dans le grand marais Dow. L'ouvrier local Jea a été engagé pour endiguer un rétrécissement du marais, qui a donné naissance à l'actuel lac Dow. Un ouvrier des environs, Jean-Baptiste St. Louis, fut engagé pour construire un barrage dans une section particulièrement étroite du marais, ce qui donna naissance à l’actuel lac Dow. Travailleur local Jean-Baptiste S. Louis fut engagé pour construire un barrage dans une section particulièrement étroite du marais qui, avec la digue des Wright, forme l’actuel lac Dow.

Le chenal de 8,4 km (5,2 milles) entre le poste d’éclusage d’Ottawa et celui de Hogs Back est constitué en parts égales d’un chenal excavé et d’éléments naturels inondés, dont une partie du grand marais Dow et de la ravine naturelle. Seules trois sections exigèrent l’excavation complète du chenal, soit la tranchée profonde qui va des écluses d’Ottawa à la ravine naturelle, la tranchée de Mutchmor qui relie l’extrémité ouest de la ravine naturelle au grand marais Dow et la section entre le côté ouest du grand marais Dow et Hogs Back. La pierre calcaire pour les écluses a été extraite des falaises le long des travaux. Le sable meuble qui forme une partie du fond de la vallée et l'eau provenant de nombreuses sources souterraines ont constitué un défi important pour la construction.

La proposition initiale pour ce site consistait en deux échelles de quatre écluses séparées par un bassin de virement. Mais lorsqu’il fut décidé d’agrandir les écluses, en juin 1828, on s’aperçut qu’il n’y aurait pas suffisamment d’espace et il fut décidé que les huit écluses formeraient une échelle continue. Le calcaire utilisé pour la construction des écluses fut extrait des falaises s’élevant à proximité du chantier. Le sable boulant qui formait une partie du fond de la vallée et l’eau provenant de nombreuses sources souterraines posèrent un important défi pendant la construction.

Bientôt, un village se dressa sur les lieux. Un pont (le pont des Sapeurs) fut également construit dès le début des travaux. On construisit un bureau des ingénieurs et un bâtiment de l’intendance de chaque côté du site de l’écluse, ainsi qu’une caserne et un hôpital, sur la colline située à l’ouest de l’écluse et qui deviendra la Colline du Parlement. Des ateliers furent également aménagés pour les charpentiers et les forgerons. Un pont de pierre en arc enjambe le canal en amont de l’écluse amont et relie les bâtiments érigés de chaque côté du canal.

Les structures du canal

Le bâtiment de l'intendance : Thomas MacKay construisit ce magasin en 1827. Construit en calcaire, c'est un excellent exemple des beaux travaux de maçonnerie exécutés par MacKay. Il s'agit de l'un des premiers bâtiments construits sur le canal. Sa première fonction était comme entrepôt ou aire d'entreposage pour les travaux. Le bâtiment de l’intendance accueillait le personnel de l’intendance et servait également d’aire d’entreposage temporaire pour les fournitures du canal. Aujourd’hui, il loge le Musée de Bytown, lequel est géré par la Société historique d’Ottawa.

Bureau d'écluse : Le ministère des Chemins de fer et Canaux construisit ce bâtiment en 1884.

Bureau des Royal Engineers : Thomas McKay fut également responsable de la construction du bureau des ingénieurs. Il s’agit d’un bâtiment en pierre de trois étages construit en 1827 et dont la conception extérieure rappelle celle du bâtiment de l’intendance. Il servit d’entrepôt et de bureau des ingénieurs jusqu’en 1857, date à laquelle le colonel Coffin, l’agent des terres du service du matériel, y emménagea. Il y demeura jusqu’en 1879, lorsque le gouvernement reprit le bâtiment pour y aménager des bureaux. Lorsque le chemin de fer reliant Ottawa à Hull fut construit en 1901, il traversait le côté est du bâtiment. Les vibrations des trains ont fini par causer tellement de dommages structuraux que ce qui restait de l’édifice fut démoli en 1911-1912.

La maison du deuxième éclusier La première maison du maître-éclusier était une maison en rondins bâtie pendant la période de construction du canal. Une structure permanente, en pierre, connue sous le nom de « maison fortifiée du maître-éclusier », fut érigée en 1849-1950 près du site de l’hôtel Château Laurier. Elle fut démolie en 1872, lors de la construction d’un nouveau pont (le pont Dufferin) reliant les rues Wellington et Rideau.

Deuxième maison du maître éclusier : La première maison du maître éclusier était une maison en bois rond mise en place pendant la période de la construction du canal. Une maison fortifiée fut construite en 1849-1850. Elle se trouvait près du site de l'hôtel Château Laurier. En 1872, la construction d'un nouveau pont (le pont Dufferin) reliant les rues Wellington et Rideau entraîna la destruction de la maison du maître éclusier.

Ouvrages du génie : La principale préoccupation des entrepreneurs construisant l'échelle de huit écluses fut le contrôle des eaux de la rivière des Outaouais et des nombreuses sources souterraines se déversant dans le ravin. Le calcaire utilisé pour la construction des écluses fut extrait des falaises s'élevant à côté des travaux.

Ponts :
  • Pont des Sapeurs – Il fut construit en 1828 par le Régiment royal des sapeurs et mineurs, et démoli en 1912.
  • Pont Dufferin – Il fut démoli en 1912. ajouté au pont des Sapeurs en 1872 pour relier les rues Wellington et Rideau. Les deux ponts formaient un triangle qui enjambait le canal Rideau.
  • Pont Plaza – Il fut construit en 1912 pour remplacer le pont des Sapeurs et le pont Dufferin. L’espace ouvert de forme triangulaire, qui autrefois séparait le côté sud du pont Dufferin du côté nord du pont des Sappeurs, fut surmonté par un seul pont de forme triangulaire ayant une place en son centre.