Spécifications du poste d'éclusage

Quatre écluses, avec une élévation d'eau combinée de 13,7 m (45 pieds).

Autres structures du canal 

barrage, bassin déversoir, bassin d'évitage, blockhaus, maison du maître éclusier, maison éclusière

La construction du poste d'éclusage

L’entrepreneur chargé de la construction de ce poste était Robert Drummond.

Kingston Mills est le poste d’éclusage le plus méridional du canal Rideau. Il se trouve sur la rivière Cataraqui, à environ 6,9 km (4,3 milles) en amont du pont-jetée LaSalle et du port de Kingston. Des falaises de granit bordent l’approche sud du poste d’éclusage et rappellent le défi de construire un poste d’éclusage dans les sols du Bouclier canadien.

L’eau qui s’écoule à Kingston Mills actionnait des moulins à broyer le grain et des scieries avant la construction du canal, activités qui se sont poursuivies une fois le canal terminé. Aujourd’hui, on trouve une petite centrale électrique près du site des anciens moulins.

La construction des écluses, du barrage et des levées transforma radicalement le paysage. L’ancien lit de la rivière disparut et de grandes étendues de terre en bordure de la rivière, de Kingston Mills à Lower Brewers, furent inondées. Le parcours du chenal de navigation fut déboisé avant l’inondation, cette dernière ayant permis d’obtenir une profondeur d’eau propre à la navigation jusqu’à Lower Brewers.

Contrairement à ce qui se produisit ailleurs, la construction des écluses à Kingston Mills ne se traduisit pas par la disparition des moulins existants. Les activités industrielles et l’utilisation du canal se sont poursuivies en parallèle, depuis les débuts jusqu’à aujourd’hui. L’exploitation de la centrale électrique de Kingston Mills illustre bien cette coexistence.

Le poste d’éclusage est relié à d’autres voies de transport. La voie ferrée a remplacé le canal, comme en témoigne le pont ferroviaire qui enjambe une partie des écluses aval. Le pont-jetée qui enjambe l’écluse amont date d’avant le canal. Cette route reliait autrefois Kingston et Montréal. La présence de moulins, d’auberges, de tavernes et d’une carrière montre que le village ne dépendait pas entièrement de Kingston. En fait, la région fournissait aux habitants de Kingston des produits tels que du bois et de la farine.

Les structures du poste d'éclusage

Maison du maître éclusier : L’actuelle maison du maître-éclusier, devenue le Centre Anglin (du nom du maître-éclusier Robert Anglin, qui y a servi de 1892 à 1919), a été construite en 1904. Les maîtres-éclusiers vivaient initialement dans un bâtiment à charpente de bois qui avait été érigé par Robert Drummond, l’entrepreneur responsable de la construction. Lorsqu’elle s’est détériorée, une nouvelle maison de maître-éclusier fut construite. De piètre qualité, elle a été remplacée par la maison actuelle, un bâtiment en bois de deux étages, en forme de L, surmonté d’un toit à pignon.

Blockhaus: En 1832, on amorça la construction de l’un des quatre blockhaus dont la construction fut menée à terme en bordure du canal Rideau. Il a été achevé vers 1834. Ses dimensions sont identiques à celles des blockhaus de Narrows et de Newboro. Il comporte une base carrée en maçonnerie de 7,3 m (24 pi) de côté et un étage supérieur carré en bois équarri de 8,5 m (28 pi) de côté. Il a été conçu pour accueillir 20 hommes. Un escalier permettait d’accéder au deuxième étage. La milice y a été stationnée pendant l’hiver 1837-1838 lors de la rébellion du Haut-Canada. Des soldats ont de nouveau été stationnés dans le blockhaus dans les années 1860, lors de la guerre de Sécession aux États-Unis.

Barrage: Un barrage-voûte en pierre comprenant un déversoir a été construit pour relever le niveau de la rivière Cataraqui et former ce qui est devenu le lac Colonel By et la rivière Styx. La zone inondée s’étend vers le nord jusqu’au poste d’éclusage de Lower Brewers. En outre, de vastes barrages en terre ont été construits de part et d’autre du barrage pour retenir l’eau du nouveau lac.

Centrale électrique: En 1913, un barrage hydroélectrique a été érigé en aval du barrage du canal. Cette centrale est aujourd’hui exploitée par Portage Énergie.

Les ponts: Le premier pont à enjamber l’écluse amont détachée était un pont-levis en bois à deux volées datant de 1832. Il a ensuite été remplacé par un pont tournant en acier. En 2017, ce pont tournant a été remplacé par un pont ayant une pleine capacité de charge routière.

Un pont fixe en bois enjambant les chutes Cataraqui a été construit vers 1801. Il a été remplacé à de nombreuses reprises, la dernière fois en 2017, par un pont en béton à une seule voie dont les approches sont munies de glissières de sécurité.

Le premier pont ferroviaire était un pont à fermes en bois qui fut construit sur les écluses aval en 1853 par la Grand Trunk Railroad. Il a été remplacé au moins une fois (vers 1890) et le pont en acier aujourd’hui utilisé par le Canadien National a été construit en 1929.