(PDF, 1.3 Mo)

Téléchargez le guide du visiteur dans d'autres langues ci-dessous!


Guide du visiteur

Le lieu historique national du Fort-Malden présente de façon originale les débuts de l’histoire militaire du Canada en tant que lieu de la rencontre historique entre le major-général Sir Isaac Brock et le chef shawnee Tecumseh.

Le fort a servi de bastion britannique à la frontière de Détroit pendant la guerre de 1812 et les rébellions de 1837-1838. C’est aussi le lieu de la plus longue occupation américaine en sol canadien.

Aujourd’hui, une expérience unique et agréable vous attend lorsque vous entrez dans le fort Malden! Que vous souhaitiez admirer le magnifique paysage le long de la rivière Détroit ou que vous recherchiez une expérience authentique du début des années 1800, il y en a pour tous les goûts.

Visite guidée du fort Malden

 carte des points d'intérêt

Points d'intérêt

  1. Centre d'accueil, 1939
    Construit dans le style d’un « vieux château français », ce bâtiment était le musée original du fort Malden lorsque le fort est devenu un parc historique national en 1939.
  2. Cottage d’un pensionné militaire, vers 1851 (restauration)
    Après le départ des défenseurs, des pensionnaires ont été enrôlés pour les remplacer. Ces hommes et leurs familles ont été installés sur la réserve militaire autour du fort, où 86 cottages ont été construits.
  3. Musée, vers 1861
    À l’origine, une blanchisserie et une boulangerie pour l’asile d’aliénés établi en 1859. Après la fermeture de l’asile, la structure est devenue une usine de rabotage et a finalement été convertie en résidence familiale privée en 1918. Acquis en 1946, le bâtiment sert aujourd’hui de centre d’interprétation, offrant les expositions du fort Malden.
  4. Remblais, 1813 et 1838-1840 (vestiges)
    La structure défensive surélevée, ou bastion, située à l’angle nord-ouest du fort, a été construite par les forces américaines lorsqu’elles ont pris le contrôle du fort en 1813. De nouveaux fossés ont été creusés et une palissade en bois a été installée au fond du fossé. Après la guerre de 1812, une période de paix s’ensuit et les défenses tombent en désuétude. Cependant, le fort a été renforcé en 1838-1840 et les remblais ont été reconstruits.
  5. No 1. Caserne à charpente, 1839 (contours des fondations)
    Une caserne à ossature en bois de deux étages a été construite ici pour aider à loger la garnison en expansion. Avec une structure similaire construite à l’intérieur du fort, appelée No 2. Encadrée par des baraquements, elle était destinée à accueillir 400 soldats et leurs personnes à charge. La caserne a survécu jusqu’au début des années 1900, où elle a été divisée et reconstruite près du fort sous la forme de trois résidences privées.
  6. Cuisine de chantier en brique, vers 1820 (contours des fondations)
    La cuisine de chantier permettait de préparer les rations quotidiennes et était séparée des dortoirs par mesure de sécurité en cas d’incendie. Laissée à l’abandon, la cuisine de chantier a été démolie en 1853.
  7. Fosse de décantation, vers les années 1820 (déblai)
    Il s’agissait d’une jonction pour le système de drainage du fort. Un drain en briques provenant des toilettes est visible au fond de la fosse. De là, les eaux usées étaient transportées à travers le mur nord du fort et dans un drain ouvert au fond du fossé nord.
  8. Toilettes, 1820 (déblai)
    Les toilettes en bois (latrines) fournissaient des installations sanitaires aux soldats et à leurs familles. La structure bardée de planches était entourée d’une clôture en bois qui masquait les urinoirs extérieurs. Déplacée en 1841, il n’en reste que les fondations en pierre dégagées.
  9. Cuisine de l’hôpital, vers 1842
    Construit après 1842, cet ajout abritait la cuisine de l’hôpital. Il faut noter la présence de deux grandes chaudières utilisées pour préparer les régimes alimentaires spéciaux administrés aux patients.
  10. Caserne en briques, vers 1820 (restauration)
    Le dernier bâtiment restant de ceux construits après la réoccupation du fort Malden par les Britanniques. Cette caserne de plain-pied comporte trois pièces et a été conçue pour accueillir 66 soldats. Dans les années 1840, la caserne a été convertie en hôpital du fort et une cuisine a été ajoutée dans son coin sud-est.
  11. Hangar à munitions, vers les années 1820 (vestiges)
    Construite à l’origine comme un hangar à fusils, cette structure a été progressivement agrandie et améliorée. Elle contenait des magasins, des provisions et des munitions (canons et leurs équipements connexes). Le hangar a été utilisé à plusieurs fins avant d’être démoli au début du XXe siècle. Des vestiges du mur de l’extrémité ouest sont encore visibles.
  12. Caserne en briques des officiers, 1839 (contours de la fondation)
    Construite pendant la rébellion, la caserne des officiers était un bâtiment à deux étages avec huit pièces au rez-de-chaussée et quatre à l’étage. Contrairement aux troupes, chaque officier avait sa propre chambre avec un foyer. Le deuxième étage servait de logement aux domestiques des officiers.
  13. Salle de garde en brique des officiers et quartiers des sergents d’état-major 1839 (contours de la fondation)
    Situé juste au sud de la porte du fort, ce bâtiment en brique d’un étage abritait les quartiers pour l’officier de service et pour les sergents d’état-major avec un espace de rangement dans le grenier.
  14. Poste de garde en brique, vers 1821 (contours de la fondation)
    Cette zone abritait un bâtiment en brique à charpente contenant deux cellules, une salle pour les soldats en service et une cave utilisée pour l’isolement. Le poste de garde a été démoli dans les années 1850 et son contour est en grande partie masqué par la cuisine et la buanderie de l’époque de l’asile.
  15. Lieu historique national du Phare-de-l’Île-Bois Blanc
    Le phare, construit en 1836, a joué un rôle important dans la navigation sur la rivière Détroit. L’île elle-même a joué un rôle stratégique dans la défense du fort Malden en 1837-1838, pendant une période de raids frontaliers des États-Unis par des rebelles canadiens.

Pendant votre visite au fort Malden

Explorez tous les panoramas en vous promenant sur notre sentier au bord de l’eau. Un personnel accueillant, un centre d’interprétation réputé et un paysage historique sont à votre disposition pour vous faire découvrir l’histoire riche et colorée du fort Malden.

Notre centre d’interprétation abrite de nombreux artefacts uniques et originaux, dont le seul drapeau connu de la République du Canada encore existant. Des activités interactives pour les enfants, un film d’orientation et une promenade dans la boutique de souvenirs complèteront votre visite.

Franchissez les portes du fort et découvrez comment les soldats et leurs familles vivaient au début des années 1800. L’intérieur du fort comprend une caserne originale datant de 1820, avec des reconstitutions des quartiers des officiers, des quartiers des soldats et d’une cuisine.

À quelques pas du fort Malden

Prolongez votre promenade au-delà du fort Malden jusqu’au parc King’s Navy Yard qui abrite le Bureau de l’intendance, construit en 1831 pour servir de bureau responsable de l’achat et du stockage des marchandises. Regardez de l’autre côté de la rivière et profitez d’une vue panoramique sur l’île Bois Blanc (île Boblo).


Le saviez-vous?
  • Le premier poste militaire à cet endroit, construit en 1796, s’appelait fort Amherstburg.
  • Le fort Amherstburg a été impliqué au tout début et à la toute fin de la guerre de 1812.
  • Il ne reste rien de la première fortification construite ici, car elle a été brûlée par les Britanniques en 1813.
  • Le fort Malden a été utilisé comme asile provincial après son abandon par l’armée.

D'autres langues