Le lieu historique national du Fort-Malden propose un aperçu fascinant de l’histoire militaire canadienne, comprenant la guerre de 1812 et la rébellion du Haut-Canada de 1837-38. Surplombant la rivière Détroit, il constituait l’avant-poste britannique le plus au sud de l’Amérique du nord lorsqu’il fut établi en 1796. Il était utilisé par les Britanniques pour défendre la frontière ouest contre les Américains et c’est l’endroit où le major-général Sir Isaac Brock et le chef shawnee Tecumseh formèrent une alliance cruciale. Il a été occupé par les Américains de 1813 à 1815.

Histoire

À la fin du 18e et du 19e siècle, les fortifications du fort Malden assistèrent et participèrent à des combats importants qui ont aidé à définir notre pays. Le fort d’origine servait de quartier général à la division de droite de l’armée britannique dans le Haut-Canada pendant la guerre de 1812. Ce fort fut détruit par les Britanniques lorsqu’ils se retirèrent en septembre 1813. Les Américains occupèrent les ruines jusqu’en juillet 1815. Les troupes britanniques ont été lentes à reconstruire le fort jusqu’en 1820. Entre 1820 et 1825, ils construisirent plusieurs bâtiments incluant les casernes, les quartiers des officiers, la poudrière, les latrines, les cuisines et l’abri à fusils.

Les Britanniques se retirèrent du fort en 1836, mais sont revenus à la hâte pendant la rébellion du Haut-Canada de 1837-38. Le fort joua plusieurs rôles; il fut une garnison de l’armée, un poste pour le ministère britannique des Affaires indiennes, un atelier de construction navale pour le secteur supérieur des Grands Lacs, un « asile d’aliénés » et l’endroit où le chef Tecumseh et le major-général britannique Brock se rencontrèrent pour former une alliance.

Au centre du fort se trouve une splendide pièce d’architecture construite en 1861-1862. Notre musée occupe la maison Hough, et elle fut une maison, un moulin et une partie d’un asile.

Lieu historique national du Phare-et-du-Blockhaus-de-l'Île-Bois-Blanc

Le Lieu historique national du Phare-et-du-Blockhaus-de-l'Île-Bois-Blanc se trouve de l’autre côté de la rivière Détroit, et constitue l’entrée/le point d’accès à l’embouchure de la rivière Détroit et l’accès au secteur supérieur des Grands Lacs. Le haut phare de calcaire fut construit en 1836, et, en 1838, fut le théâtre d’une invasion par les rebelles canadiens et leurs sympathisants américains. Le blockhaus en bois faisait partie des fortifications du fort Malden en 1839.

Lieu historique national du Chantier-Naval-d'Amherstburg

Le chantier naval d’Amherstburg est situé près du fort Malden et surplombe la rivière Détroit. Ce chantier naval britannique était actif de 1796 à 1813, et pendant la guerre de 1812. Tous les navires utilisés par la flotte britannique sur les lacs Érié et Huron y ont été construits. La flotte du lac Érié perdit la bataille du lac Érié contre les Américains le 10 septembre 1813. Le fort d’Amherstburg fut brûlé et abandonné par les Britanniques, qui battirent en retraite, puis fut occupé par les Américains jusqu’en 1815.