Après que sir John Franklin et son équipage disparurent en cherchant le passage du Nord-Ouest dans les années 1840, les Inuits nous ont fait part de récits et de connaissances nous aidant à mieux comprendre l’Arctique et le destin des navires de l’expédition Franklin et de ses équipages. Ces mêmes connaissances approfondies de l’histoire et du monde naturel – ou Inuit Qaujimajatuqangit – combinées à la science occidentale et à la persévérance d’un groupe élargi de partenaires, supervisé par Parcs Canada et composé d’Inuits et du gouvernement du Nunavut, entre autres, ont mené à la découverte de l’épave du HMS Erebus en 2014, et du HMS Terror en 2016. Ces navires légendaires de l’expédition Franklin forment maintenant le lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror – le premier lieu historique national au Nunavut géré en collaboration avec les Inuits.

Culture inuit

Le lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror est le premier lieu historique national à être co-géré par Parcs Canada et les Inuits. Les Inuits d’hier et d’aujourd’hui font partie intégrante de l’histoire de Franklin. À l’époque de l,expédition, les Inuits vivaient depuis des générations sur la terre, la glace et l’eau de la région de l’île du Roi-Guillaume. Ils ont été les premiers témoins de l’expédition de Franklin et ils ont contribué à la recherche des navires perdus au cours des années qui ont suivies. En 2014, le savoir inuit a aidé le gouvernement du Canada et d’autres partenaires à finalement découvrir l’épave du HMS Erebus. L’emplacement du second navire a été découvert en 2016 dans le cadre d’un partenariat multilatéral.