L’expédition de 1845, dirigée par Sir John Franklin, était, selon les standards Européens, bien préparée et expertement équipée. Elle a pris la mer dans des navires équipés des dernières technologies. Les navires contenaient suffisamment de provisions pour durer trois ans bien que, selon Franklin, avec une bonne planification, elles pouvaient durer jusqu’à cinq ans.

Première partie de l’expédition

Greenhithe, Angleterre. L’expédition de Franklin quitte le 19 mai 1845 avec 134 officiers et l’équipage à bord. Pendant la première partie du voyage, des lettres écrites par les hommes sont envoyées au pays.

Îles Whalefish, Groenland (baie de Disko). En juillet 1845, le navire de ravitaillement Barreto Junior quitte l’expédition, ramenant au pays les lettres ainsi que les membres « invalides » de l’équipage (c.-à-d. ceux qui sont trop malades pour poursuivre le voyage ou qui ont été renvoyés, possiblement pour des raisons disciplinaires). L’expédition se poursuit avec 129 hommes à bord.

Deuxième partie de l’expédition

Île Beechey, Nunavut. L’expédition de Franklin passe l’hiver à cet endroit entre 1845 et 1846.

Au large de la pointe nord de l’île Roi-Guillaume (Nunavut). Les navires étaient restés pris dans la glace en septembre 1846. Selon Crozier et Fitzjames, les navires ont été abandonnés le 22 avril 1848.

Épave de l’Erebus, Nunavut. Retrouvée en septembre 2014.

Épave du Terror, Nunavut. Retrouvée en septembre 2016.