Après que sir John Franklin et son équipage disparurent en cherchant le passage du Nord-Ouest dans les années 1840, les Inuits nous ont fait part de récits et de connaissances nous aidant à mieux comprendre l’Arctique et le destin des navires de l’expédition Franklin et de ses équipages. Ces mêmes connaissances approfondies de l’histoire et du monde naturel – ou Inuit Qaujimajatuqangit – combinées à la science occidentale et à la persévérance d’un groupe élargi de partenaires, supervisé par Parcs Canada et composé d’Inuits et du gouvernement du Nunavut, entre autres, ont mené à la découverte de l’épave du HMS Erebus en 2014, et du HMS Terror en 2016. Ces navires légendaires de l’expédition Franklin forment maintenant le lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror – le premier lieu historique national au Nunavut géré en collaboration avec les Inuits.

Archéologie

L’emplacement des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror a été une énigme pendant plus de 150 ans, et ce, même après la disparition de sir John Franklin et de son équipage en 1846. Cependant, grâce à la combinaison efficace du savoir traditionnel inuit et de la technologie modernes, les navires ont été découverts en 2014 et 2016, reposant sur le fond marin de l’océan Arctique près de l’île du Roi-Guillaume, aussi connue sous le nom de Qikiqtaq.