Histoire de la baie Deerpass

PAR : GEORGE KODAKIN

Voici une histoire sur la baie Deerpass qui était utilisée autrefois et qui l’est toujours de nos jours. Jadis, on appelait la baie Deerpass « NóreɁə », ce qui signifie « traverser à la nage ». Durant les journées chaudes d’été, les animaux comme l’orignal, le caribou et même l’ours traversaient parfois la baie plutôt que d’en faire tout le tour par le fond.

La baie Deerpass
La baie Deerpass

Nos ancêtres ont utilisé cette terre et cette baie pendant des siècles parce qu’ils savaient qu’il y avait des poissons et des animaux en abondance. Nous consignons ces récits en partie pour aider les jeunes d’aujourd’hui à connaître les endroits comme la baie Deerpass et à les apprécier. Comme nous l’avons expliqué plus tôt, les Dénés croient que tous ces endroits sont des magasins où ils peuvent aller chercher de la nourriture quand ils en ont besoin. Nous voulons que nos jeunes y accordent un intérêt particulier de sorte qu’ils puissent un jour vivre de la terre et subvenir à leurs besoins de même qu’à ceux de leurs familles.

Il y a longtemps à la baie Deerpass, des gens avaient bâti une cabane de bois rond. Avec le temps, un groupe de gens l’a défaite et l’a reconstruite plus en amont dans la baie. La cabane qui avait été déplacée était si vieille que tout le bois était pourri et que personne ne l’utilisait plus. Récemment, un groupe de trappeurs qui étaient allés par là ont brûlé tous les rondins pour faire un feu de camp. Nous sommes allés visiter le secteur et n’y avons trouvé que l’empreinte du plancher de la cabane sur le sol. Il y a environ cinq ans, John Baton a bâti sa cabane de contreplaqué à cet endroit. Francis Tatti a aussi bâti une cabane, mais elle se trouve à environ un mille au nord de la rive, juste à côté d’un chemin d’évaluation sismique.

Du côté nord de la baie, il y a trois lieux de sépulture juste à côté de la rive. L’un d’entre eux est celui d’une personne qui est parente avec Louis Taniton, mais nous ne savons pas à qui appartiennent les deux autres. Nous avons aussi trouvé un lieu de sépulture sur la rive ouest de la baie, mais nous ne sommes pas certains qu’il s’agisse vraiment d’un lieu de sépulture. Les aînés comme Francis Tatti, George Kodakin et Peter Baton ont clairement dit que c’en était un (photo disponible). Selon ces hommes, il devrait y avoir un grand nombre de lieux de sépulture dans la région, mais ils sont difficiles à repérer parce qu’ils sont si vieux.

La baie Deerpass est un endroit qui se prête exceptionnellement bien à la pêche. On peut y pêcher du grand corégone, de la truite, du grand brochet, de l’omble commun et de la lotte. Autrefois, les gens savaient tout à propos des poissons qui vivaient dans les lacs de la région; ils y allaient donc pour en pêcher. Ils entreposaient leurs poissons dans une cache à la baie Deerpass et vivaient du poisson qu’ils avaient capturé dans les lacs à poissons.

Pour ce qui est du piégeage et de la chasse, les pistes de nos ancêtres sont encore visibles et on peut les suivre jusqu’à la baie Mackintosh et à d’autres endroits, comme au sommet des collines Scented Grass, au lac Tatui, au lac White Locheet et dans tout Gokərangə.

J’aimerais encore une fois dire que la raison pour laquelle nous faisons ces enregistrements, c’est parce que nous voulons que tous les jeunes d’aujourd’hui sachent à quel point la terre est importante pour nous, les Dénés.