Ce que vous devez savoir avant votre visite

Franchir la grande porte de Port-Royal, c’est faire un voyage de plus de 400 ans dans le temps. Sous les toits fortement inclinés de l’Habitation, les pièces garnies de foyers en pierre des champs et de reproductions de meubles d’époque conservent l’apparence qu’elles avaient à l’ère de la traite des fourrures. 

Nos lieux historiques nationaux reflètent la richesse et la diversité du patrimoine du Canada et procurent à la population une occasion d’en apprendre davantage sur les différentes facettes de notre histoire. Nous investissons dans la préservation de ces destinations touristiques qui célèbrent les réalisations de notre pays. 

Parcs Canada investit trois milliards de dollars sur cinq ans (2015-2020) dans la remise à neuf de l’infrastructure des lieux historiques nationaux, des parcs nationaux et des aires marines nationales de conservation du pays. Cet investissement historique ne fait pas qu’appuyer la conservation : il permettra aussi d’enrichir l’expérience offerte aux visiteurs, d’accroître la sécurité de notre infrastructure et de la rendre plus attrayante pour le public.   

Des travailleurs en 1939 et le personnel de Parcs Canada en 2018 dressent du bois d’oeuvre équarri à l’aide d’herminettes pour produire l’effet authentique désiré du bois travaillé à la main.


Travaux en cours pendant la saison 2018-2019 (d’avril 2018 à août 2019)

À la fin d’avril 2018, des travaux de restauration de la toiture et de la palissade en bois vieillissantes de l’Habitation ont été entrepris. Pour l’ensemble du projet de restauration, du bois de pin sera utilisé afin que la reconstitution soit fidèle à l’époque, et les ouvriers se serviront d’outils et de techniques qui permettront de redonner à la plateforme des canons son aspect historique. Les échafaudages de toit sont mis en place par étapes afin de minimiser l’impact sur les visiteurs. La palissade et la plateforme des canons étaient inaccessibles aux visiteurs la saison dernière, mais le bois a été remplacé et les visiteurs y ont maintenant accès pour la saison 2019. En raison des travaux dans le grenier, certaines sections de l’Habitation seront interdites aux visiteurs.


Les sections extérieures de l'Habitation ont été remplacées au fil du temps, mais la majeure partie du bois intérieur date de la reconstruction originale de 1939, qui avait pour but de reproduire l’aspect du bâtiment à l’époque où la colonie française s’y est installée, de 1605 à 1613.

Les visiteurs sont invités à observer la restauration du lieu historique national de Port-Royal jusqu’à ce que les travaux soient terminés, en août.

De nouvelles résidences pour les chauves-souris

les dortoirs chauves-souris, LHN de Port-Royal

Lorsque l’Habitation de Port-Royal a été reconstruite dans les années 1939-1940, Parcs Canada a aussi créé un habitat parfait pour les chauves-souris. Le moment est venu d’investir dans la conservation de l’Habitation, et en même temps, de consacrer des efforts à la conservation des populations locales de chauves-souris.

La petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus), lapipistrelle de l’Est (Perimyotis subflavus) et lachauve-souris nordique (Myotis septentrionalis) ontrécemment été inscrites à la liste de la Loi sur les espèces en péril à titre d’espèces en voie de disparition à cause d’un taux de mortalité de 95 % attribuable au champignon responsable du syndrome du museau blanc (Pseudogymnoascus destructans). Introduit d’Europe en Amérique du Nord il y a environ 15 ans,ce champignon infecte et tue les chauves-souris durant leur hibernation.

Parcs Canada se consacre à préserver et à appuyer le rétablissement de ces chauves-souris. Les dortoirs que vous voyez ici ont été fabriqués par Parcs Canada pour fournir d’autres aires de repos aux chauves souris durant la restauration du toit de l’Habitation. Ils ont été conçus et construits pour optimiser les conditions de chaleur et d’obscurité afin d’héberger des colonies de maternité et d’appuyer la survie des prochaines générations de chauves-souris.