À l’instar de plusieurs de ses voisins, Michel de Gannes de Falaise (1702-1752) était un officier des troupes coloniales. Né à Port-Royal en Acadie et issu d’une famille de militaires, il reçut son instruction à Québec. Il effectua la majeure partie de son service militaire à Louisbourg, aux côtés de parents et de cousins qui avaient, comme lui, embrassé la carrière des armes. À deux reprises, en 1744, de Gannes alla livrer combat contre les Britanniques en Acadie, laissant à sa femme Elisabeth de Catalogne se loin et la garde de leurs six enfants, dont le plus jeune n’avait que quelques mois et l’aîné, 12 ans. Enquérez-vous auprès des domestiques sur le maître de céans et sur l’autre enfant qu’il entretenait.

Tout comme les planches élégantes de la maison de Michel de Gannes masquent d’humbles murs de rondins, les beaux titres de noblesse de cette famille et de tant d’autres de la ville éclipsent quelque peu la présence des nombreux gens de souche modeste qui habitaient Louisbourg. Au 18e siècle, les riches et les pauvres se côtoyaient quotidiennement. L’élite se savait supérieure et ne sentait pas le besoin de s’isoler des moins fortunés. Des ouvriers et des commis travaillaient et quelquefois même logeaient dans les magasins avoisinants, tandis que de simples charpentiers et des jardiniers régulièrement, et chaque maison comptait au moins un domestique.

Pour l’essentiel, l’existence des domestiques échappe à l’examen. On sait, par exemple, qu’une esclave comme Marie-Marguerite Rose a obtenu sa liberté, s’est mariée et est devenue aubergiste, ou que des filles d’ouvriers et de pêcheurs ont quitté leur service après avoir accumulé une dot, pour prendre mari et élever une famille. Toutefois, en général les domestiques mènent une existence obscure et retirée; ils sont fortement tributaires des familles qui les emploient. Dans une maison aussi petite que celle-ci, un domestique aurait remercié sa bonne étoile d’avoir sa paillasse au grenier. Plusieurs devaient se recroqueviller dans un coin de la cuisine pour dormir. Malgré leur anonymat, n’oubliez pas la présence des domestiques et des petits ouvriers au sien de la communauté.


La ville reconstruite
Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg
La forteresse de Louisbourg - La ville reconstruite
Sur la carte Nom du bâtiment
1 Maison Desroches (Wheelchair accessible)
- Porte Dauphin
- Demi-Bastion Dauphin
2 Poudrière
3 Casernes
4 Poterne
5 Embrasures à Lartigue
6 Maison Lartigue (Wheelchair accessible)
- Four à chaux
7 Hangar d'artillerie
8 Forge d'artillerie
9 Boulangerie du Roi Food service
- Cour à bois
10 Maison Duhaget (Wheelchair accessible)
Exposition sur les fortifications et la garnison
- Glacière
11 Maison de la Perelle (Wheelchair accessible)
Exposition sur la Congrégation de Notre-Dame
12 Magasin de la Perelle
13 Résidence de l'ingénieur
14 Buanderie et étable
15 Maison Rodrigue
16 Magasin Rodrigue
17 Maison de Gannes (Wheelchair accessible)
18 Corps de garde
- Bastion du Roi
19 Chapelle militaire
20 Résidence du gouverneur
La forteresse-de-Louisbourg - La ville recoinstruite
Sur la carte Nom du bâtiment
21 Caserne du bastion du Roi
Expositions sur la reconstruction, les instruments de guerre et la typographie archéologique
- Jardin du Roi
22 Centre McLennan (Wheelchair accessible) (Wifi available)
Expérience en réalité virtuelle
23 Maison de la Plagne (Wheelchair accessible) (Information)
24 Maison de la Vallière
Centre d'interprétation mi'kmaw
25 Magasin de la Vallière
26 Magasin de la Vallière II
- Propriétés Fizel et Loppinot
- Maison Dugas
27 Maison Carrerot
Exposition sur les techniques de construction
28 Maison Benoist (Wheelchair accessible) (Gift shop)
29 Café l'Épée Royale (Wheelchair accessible) Food service
30 Magasin du Roi
31 Hôtel de la Marine (Wheelchair accessible) Food service
32 Maison Grandchamp (Wheelchair accessible) Food service
- Porte Frédéric
- Carcan
33 Auberge Grandchamp (Wheelchair accessible) Food service
- Maison Destouches
34 Résidence du commissaire-ordonnateur (Wheelchair accessible)
Exposition « Souvenirs et vies d'antan » et galerie du port
35 Magasin Bigot
36 Écuries
- Croix de Louisbourg
37 Plaque commémorative en hommage à Marie Marguerite Rose
- Le long du quai, en direction est
- Le sentier des Ruines