L’odeur du pain cuit au four parfume toute ville européenne au 18e siècle, car à cette époque la grande majorité des gens se nourrissent presque exclusivement de pain, et Louisbourg n’échappe pas à la règle. Dépourvue de fermes, cette colonie doit importer chaque année 500 livres de farine par habitant. Dans les années 1740, de mauvaises récoltes au Canada menacent l’approvisionnement en farine de Louisbourg et, à la veille de la guerre, la disette est imminente.

Plusieurs boulangeries commerciales se font concurrence. La boulangerie du Roi, achevée en 1732, pourvoit aux besoins de la garnison. Les quatre boulangers qu’elle emploie logent à l’étage. Chaque soldat a droit à un pain de 6 livres tous les quatre jours; un peu de lard et quelques légumes secs viennent compléter le régime alimentaire des troupes.

En 1756, un incendie ravage la boulangerie et rase le hangar d’artillerie. Le pavé d’origine a cependant été conservé. Les visiteurs peuvent se procurer un pain de soldat; les boulangers en font cuire tous les jours. La pâte qu’ils pétrissent se compose de 80 p. cent de blé entier et de 10 p. cent de farine de seigle.

Forge de l'armurier

La salle d'armes et la forge de l'armurier

Aménagée au dernier étage du bâtiment qui abrite la boulangerie, la salle d’armes constitue en entrepôt où sont rangés plus de 2 000 fusils, armes de petit calibre, armes blanches, etc., qu’on distribuera aux troupes et aux miliciens à la moindre alerte. Installé dans la petite forge du rez-de-chaussée, l’armurier se charge des réparations et façonne des balles.

C’est le fusil à pierre de 1734, fabriqué à Tulle, en France, qui constituait l’arme principale des Compagnies franches de la marine. De nos jours, les troupes de Louisbourg sont armées de répliques exactes, uniques à la forteresse. Demandez à un soldat de vous en montrer le fonctionnement ou encore, observez la garde se livrer à ses exercices de maniement d’armes sous la conduite d’un caporal.

Cour à bois

La cour à bois

Voyez les nombreuses cheminées qui s’élèvent dans le ciel de Louisbourg. Le climat de ce coin de pays est froid et, durant presque toute l’existence de la ville, le bois constitua le seul combustible, utilisé tant pour le chauffage que pour la cuisson. Les collines environnantes et les berges des rivières finirent par se dégarnir, et le coût du bois monta en flèche. Quelques années avant la chute de la forteresse, le charbon s’était mis à remplacer progressivement ce combustible.

Au cours des années 1740, les casernes, les corps de garde et les bâtiments du Roi utilisaient 620 cordes de bois par an. Le commerce de ce produit fructifiait, et cette cour à bois bourdonnait d’activité. La palissade qui ceinture la cour avait pour but de décourager les voleurs. La petite maison en rondins logeait peut-être un commis du magasin du Roi.


La ville reconstruite
Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg
La forteresse de Louisbourg - La ville reconstruite
Sur la carte Nom du bâtiment
1 Maison Desroches (Wheelchair accessible)
- Porte Dauphin
- Demi-Bastion Dauphin
2 Poudrière
3 Casernes
4 Poterne
5 Embrasures à Lartigue
6 Maison Lartigue (Wheelchair accessible)
- Four à chaux
7 Hangar d'artillerie
8 Forge d'artillerie
9 Boulangerie du Roi Food service
- Cour à bois
10 Maison Duhaget (Wheelchair accessible)
Exposition sur les fortifications et la garnison
- Glacière
11 Maison de la Perelle (Wheelchair accessible)
Exposition sur la Congrégation de Notre-Dame
12 Magasin de la Perelle
13 Résidence de l'ingénieur
14 Buanderie et étable
15 Maison Rodrigue
16 Magasin Rodrigue
17 Maison de Gannes (Wheelchair accessible)
18 Corps de garde
- Bastion du Roi
19 Chapelle militaire
20 Résidence du gouverneur
La forteresse-de-Louisbourg - La ville recoinstruite
Sur la carte Nom du bâtiment
21 Caserne du bastion du Roi
Expositions sur la reconstruction, les instruments de guerre et la typographie archéologique
- Jardin du Roi
22 Centre McLennan (Wheelchair accessible) (Wifi available)
Expérience en réalité virtuelle
23 Maison de la Plagne (Wheelchair accessible) (Information)
24 Maison de la Vallière
Centre d'interprétation mi'kmaw
25 Magasin de la Vallière
26 Magasin de la Vallière II
- Propriétés Fizel et Loppinot
- Maison Dugas
27 Maison Carrerot
Exposition sur les techniques de construction
28 Maison Benoist (Wheelchair accessible) (Gift shop)
29 Café l'Épée Royale (Wheelchair accessible) Food service
30 Magasin du Roi
31 Hôtel de la Marine (Wheelchair accessible) Food service
32 Maison Grandchamp (Wheelchair accessible) Food service
- Porte Frédéric
- Carcan
33 Auberge Grandchamp (Wheelchair accessible) Food service
- Maison Destouches
34 Résidence du commissaire-ordonnateur (Wheelchair accessible)
Exposition « Souvenirs et vies d'antan » et galerie du port
35 Magasin Bigot
36 Écuries
- Croix de Louisbourg
37 Plaque commémorative en hommage à Marie Marguerite Rose
- Le long du quai, en direction est
- Le sentier des Ruines