Le demi-bastion Dauphin (I)

Après avoir visite à l’établissement de pêche, arrêtez-vous un instant pour examiner les murailles qui se dressent devant vous. Voyez comme il n’était pas facile de prendre cette ville. À l’endroit où vous vous trouvez, tout assaillant était pris sous le feu croisé de l’artillerie lourde et des fusils à pierre. Voyez comment le bastion du Roi, là-bas à droite, est en mesure d’appuyer le tir à bout portant de demi-bastion Dauphin, qui s’élève juste devant vous. Il n’y avait aucun moyen d’échapper à ces coups meurtriers. De nombreux soldats sont tombés sur le sol que vous foulez.

Pour atteindre les remparts, il faut passer par une ouverture étroite pratiquée dans le glacis de terre conçu pour protéger les murailles et favoriser les sorties des défenseurs.

La porte Dauphin

La porte Dauphin

Seules trois portes et quelques cales donnaient accès à Louisbourg. Cette porte ci, qui constituait l’entrée terrestre principale, était gardée en permanence par un officier à la tête de 30 soldats. Le jour, pêcheurs, charretiers et enfants la franchissaient librement mais, la nuit tombée, les sentinelles la verrouillaient cérémonieusement et levaient le pont. Commencez-vous à vous rendre compte de la valeur défensive de cette forteresse? Les armoiries et les trophées qui parent l’entrée principale vous donnent un avant-goût de sa majesté.

La conception de cette entrée repose sur des principes ingénieux : une vanne règle le niveau d’eau du fossé, les murs adjacents sont percés de meurtrières et, dominant les ouvrages, une guérite permet aux sentinelles de surveiller les mouvements à l’extérieur. Mais qui dit forteresse dit sièges sans merci : après la deuxième chute de Louisbourg, il ne restait plus grand-chose des ornements de la porte Dauphin. Les archéologues ont retrouvé quelques fragments des trophées. Ceux que l’on voit aujourd’hui ont été taillés d’après les modèles originaux dans du calcaire provenant de la même carrière française.

Les portes massives conduisent à un chemin encadré de corps de garde : à droite, celui des soldats, à gauche, celui des officiers. Au-delà du corps de garde des soldats, des latrines s’ouvrent dans les remparts. Ce sont les marées qui se chargeaient de les nettoyer; elles s’envasèrent toutefois dans les années 1740. À gauche, une batterie de six canons, l’éperon, s’avance vers le port. La construction de bois, tout au fond, renferme d’autres latrines.

Le demi-bastion Dauphin

Le demi-bastion Dauphin (II)

Pour profiter davantage de votre visite, imaginez-vous à la place des défenseurs. Le Dauphin a été pensé en fonction de deux tâches ardues : il affermit les défenses du côté de la terre et, de l’autre côté, sa batterie incurvée vers l’extérieur protège le port.

Les canons que vous voyez sont des répliques de canons français de 24 livres, ainsi nommés en raison du poids des boulets (presque 12 kg) qu’ils tiraient. L’ensemble, canon et affût, pèse plusieurs tonnes. Une équipe de canonniers s’affairait tout autour. Remarquez la légère inclinaison des plates-formes sur lesquelles ils reposent. Celle-ci permettait de mettre rapidement les canons en place après chaque recul.

Poudrière

Le demi-bastion abrite des casernes, peu utilisées dans les années 1740, ainsi qu’une poudrière. En dépit du soin apporté à la construction de cette dernière pour minimiser les risques d’explosion, elle se révélera trop vulnérable et de dimensions trop petites. Elle a pourtant relativement bien résisté aux rigueurs de la guerre et du temps : ses murs, jusqu’aux avant-toits, sont d’origine.

Le Dauphin constituait une cible de choix. Il fait saillie dans les fortifications et, d’un côté comme de l’autre, il attira le tir de l’ennemi. Les deux sièges l’ont endommagé considérablement. Imaginez les heures difficiles que vécurent les canonniers assourdis par le vacarme infernal de l’artillerie dans cet espace bombardé par l’ennemi.

Poterne

Poterne

Un passage secret? Pas tout à fait. Il était nécessaire de fournir aux troupes affectées à la défense des ouvrages avancés, c’est-à-dire jusqu’au tiers de la garnison, une forme d’accès rapide à la ville. Ce passage tortueux, l’un des trois de Louisbourg, était facile d’accès et se défendait facilement.

À l’intérieur des murailles, le mouvement lent et continu de l’eau crée une impression de vie. Dans chaque partie d’une forteresse, on se doit de respecter la force de l’eau qui suinte et qui s’égoutte. Voir à l’évacuation de l’eau est d’une importance capitale : toute accumulation minerait les remparts. Remarque les rigoles, les canalisations et les goulottes qui font partie intégrante des ouvrages et examinez les traces d’eau, au-dessus de vous.

Entouré d’eau, le demi-bastion Dauphin est particulièrement vulnérable. L’humidité et le gel empêchaient le mortier de durcir et empoisonnaient l’existence des ingénieurs. Ceux-ci recouvrirent les murailles de planches, près de la porte extérieure de la poterne, pour tenter de remédier à la situation.


La ville reconstruite
Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg
La forteresse de Louisbourg - La ville reconstruite
Sur la carte Nom du bâtiment
1 Maison Desroches (Wheelchair accessible)
- Porte Dauphin
- Demi-Bastion Dauphin
2 Poudrière
3 Casernes
4 Poterne
5 Embrasures à Lartigue
6 Maison Lartigue (Wheelchair accessible)
- Four à chaux
7 Hangar d'artillerie
8 Forge d'artillerie
9 Boulangerie du Roi Food service
- Cour à bois
10 Maison Duhaget (Wheelchair accessible)
Exposition sur les fortifications et la garnison
- Glacière
11 Maison de la Perelle (Wheelchair accessible)
Exposition sur la Congrégation de Notre-Dame
12 Magasin de la Perelle
13 Résidence de l'ingénieur
14 Buanderie et étable
15 Maison Rodrigue
16 Magasin Rodrigue
17 Maison de Gannes (Wheelchair accessible)
18 Corps de garde
- Bastion du Roi
19 Chapelle militaire
20 Résidence du gouverneur
La forteresse-de-Louisbourg - La ville recoinstruite
Sur la carte Nom du bâtiment
21 Caserne du bastion du Roi
Expositions sur la reconstruction, les instruments de guerre et la typographie archéologique
- Jardin du Roi
22 Centre McLennan (Wheelchair accessible) (Wifi available)
Expérience en réalité virtuelle
23 Maison de la Plagne (Wheelchair accessible) (Information)
24 Maison de la Vallière
Centre d'interprétation mi'kmaw
25 Magasin de la Vallière
26 Magasin de la Vallière II
- Propriétés Fizel et Loppinot
- Maison Dugas
27 Maison Carrerot
Exposition sur les techniques de construction
28 Maison Benoist (Wheelchair accessible) (Gift shop)
29 Café l'Épée Royale (Wheelchair accessible) Food service
30 Magasin du Roi
31 Hôtel de la Marine (Wheelchair accessible) Food service
32 Maison Grandchamp (Wheelchair accessible) Food service
- Porte Frédéric
- Carcan
33 Auberge Grandchamp (Wheelchair accessible) Food service
- Maison Destouches
34 Résidence du commissaire-ordonnateur (Wheelchair accessible)
Exposition « Souvenirs et vies d'antan » et galerie du port
35 Magasin Bigot
36 Écuries
- Croix de Louisbourg
37 Plaque commémorative en hommage à Marie Marguerite Rose
- Le long du quai, en direction est
- Le sentier des Ruines