Plongez dans l’histoire de la région en visitant le Musée du quartier des officiers.

Grâce à de la technologie novatrice, vous pourrez découvrir des récits sociaux, culturels et militaires de tous les peuples qui sont rattachés à cet endroit, à savoir les Mi’kmaq, les Écossais, les Français, les Britanniques, les Acadiens et les Néo-Écossais d’origine africaine.

Explorez l’évolution du fort au fil du temps et la signification qu’il revêt aujourd’hui pour la population d’Annapolis Royal et du Canada.

Expositions dans le Musée du quartier des officiers

Salle 1 – Salle d’orientation
Une interprète de Parcs Canada montre de l’information sur une tablette à une visiteuse.
Renseignez-vous sur les liens qui unissent cet endroit à d’autres lieux patrimoniaux de Parcs Canada

La parcelle sur laquelle se trouve le fort Anne fait partie du territoire ancestral des Mi’kmaq.

Au cours des derniers siècles, ce terrain tant convoité, situé sur les berges de la rivière Annapolis, en Nouvelle-Écosse, a fait l’objet d’affrontements successifs entre Écossais, Français et Anglais, qui, bien souvent, entraînaient les Mi’kmaq dans leurs conflits. Le fort Anne a été le théâtre de treize attaques, de sept changements de mains et de la ratification du Traité de Boston, communément appelé le « Traité de paix et d’amitié de 1726 ».

Activités :

  • Inscrivez-vous au comptoir d’accueil et renseignez-vous sur les différents noms du fort et de la propriété ainsi que les liens qui unissent cet endroit à d’autres lieux patrimoniaux de Parcs Canada situés à proximité.
  • Procurez-vous une carte du lieu historique au Musée du quartier des officiers.
  • Passez à la petite boutique de cadeaux, qui contient des articles et des livres au sujet de l’histoire des Mi’kmaq et des Acadiens, du fort et d’Annapolis Royal.
  • Achetez un exemplaire de ces excellents livrets :
    • Capitale, colonie et bastion : l’histoire du Fort-Anne, le plus ancien lieu historique national du Canada
    • De fil en aiguille : La Tapisserie historique du Fort-Anne
     
Salle 2 – Salle confluence
Une jeune famille découvre une exposition.
Voyez une copie originale de la Charte de la Nouvelle-Écosse

Lorsque les pionniers européens se sont établis dans toutes les régions de Mi’kma’ki, ils ont quasiment toujours voulu se rapprocher des collectivités mi’kmaq. Renseignez-vous sur le fort Anne, le point de convergence des Acadiens et Mi’kmaq qui ont établi des relations pacifiques.

Activités :

  • Utilisez l’audioguide pour écouter les récits sur l’histoire et la culture des Mi’kmaq.
  • Admirez une copie originale de la Charte de la Nouvelle-Écosse et utilisez une tablette interactive pour en savoir plus sur sa restauration.
  • Découvrez des artéfacts du fort Charles érigé en 1629, le premier établissement écossais sur les lieux.
 
Salle 3 – Salle du pouvoir et de la diplomatie
Un homme tient un bébé portant un tricorne.
Enfilez un costume de soldat français

Pendant que les Acadiens et les Mi’kmaq vivaient en paix, les Britanniques et les Français se livraient des combats pour exercer un contrôle sur la région. Découvrez comment Port-Royal est devenu un lieu de conséquence.

Activités :

  • Enfilez un costume de soldat des troupes de la marine et imaginez-vous dans un champ de bataille agité où se trouvaient de nombreux dirigeants et décideurs importants.
  • Suivez la carte murale pour vous renseigner sur les treize offensives et les six changements de mains entre Britanniques et Français qui se sont succédé à cet endroit.
 
Salle 4 – Salle de l’Acadie
Une femme avec un bébé tenant une paire de sabots, des chaussures de bois.
Essayez de marcher en sabots

La résilience et la culture des Acadiens ont pour cœur la famille, la foi, la communauté et la coopération. À la fin des années 1600 et au début des années 1700, les établissements acadiens reposaient sur l’agriculture dans les marais et la construction de digues.

Activités :

  • Renseignez-vous sur l’agriculture des marais et la construction de digues par les Acadiens, la tragédie que fut la Déportation et leur retour d’exil.
  • Voyez une reproduction de la pierre d’Aulnay retrouvée sur place et provenant du premier fort français construit vers 1643.
  • Enfilez un costume d’Acadien et essayez de marcher en sabots, les bottes de travail de l’époque.
 
Salle 5 – Salle des fortifications
Une femme et un groupe d’enfants regardent une maquette du fort sous un plexiglas.”><figcaption class=Observez une maquette du fort tel qu’il était en 1710

Entre 1629 et 1854, ce lieu a abrité cinq forts qui ont été construits successivement. Le quartier des officiers est le seul bâtiment britannique encore présent dans le fort.

Activités :

  • Voyez la clé originale du fort Anne.
  • Regardez une vidéo d’animation sur les cinq forts qui ont été construits successivement à cet endroit.
  • Observez une maquette du fort représentant un jour d’été en 1710. À l’aide d’une tablette, explorez tous les aspects du fort de cette reproduction.
  • Renseignez-vous sur la présence des Mi’kmaq, les moments décisifs et les décisions critiques prises pendant de nombreuses années à cet endroit.
  • Écoutez une description sonore et lisez les panneaux sur les murs qui décrivent le siège de douze jours du fort.
  • Costumez-vous en soldat britannique et examinez la construction du mur original de 1797!
 
Salle 6 – Salle transitions
Un homme et une femme ouvrent un compartiment du mur du temps.
Explorez le mur affichant la ligne de temps

Les Britanniques, les Mi’kmaq, les Acadiens et les Français ont tous des récits à faire connaître lorsque, en 1710, la capitale acadienne de Port-Royal est tombée aux mains des forces britanniques pour être renommée Annapolis Royal.

Activités :

  • Écoutez leurs récits et explorez le mur affichant la ligne de temps.
  • Examinez le tableau interactif sur les traités pour en savoir plus sur la chaîne d’alliance des traités entre la Grande-Bretagne et les Premières Nations de l’Atlantique. Le traité de 1726 a été conclu ici même au fort Anne!
 
Salle 7 – Salle de la tapisserie
Quatre panneaux de la très colorée Tapisserie historique du Fort-Anne montrant l’histoire complexe de la région.
Admirez la magnifique Tapisserie historique du Fort-Anne

La Tapisserie historique du Fort-Anne est le fruit d’un travail communautaire remarquable visant à tisser les récits d’Annapolis Royal. Elle comporte quatre panneaux, chacun illustrant un siècle de colonisation européenne. Les évènements représentés se sont déroulés dans un lieu qui revêt une importance toute particulière pour les Mi’kmaq depuis des milliers d’années.

Activités :

  • Utilisez la tablette pour voir comment la tapisserie a été réalisée, ou parcourez le folioscope et lisez les vignettes.
  • Servez-vous des jumelles pour observer de près les techniques de broderie.
 
Salle 8 – Salle communautaire
Deux enfants regardent une maquette d’un fortin sous un plexiglas.
Découvrez de nouveaux artéfacts chaque saison

Après avoir fait office d’ouvrage militaire, le fort est passé d’un site militaire à une ruine romantique, puis ensuite au premier lieu historique national du Canada. La destruction du blockhaus a servi de catalyseur à la conservation du lieu historique. Suivez le chemin parcouru pour sauvegarder le passé et l’avenir.

Activités :

  • Découvrez les nouveaux artéfacts exposés au cours de chaque saison.
 
Salle 9 – Salle de la découverte
Une famille regarde un panneau d’exposition sur le mur.
Menez une enquête et tenter d’élucider une affaire non résolue

Nous devons une grande partie des renseignements que nous possédons sur le fort Anne aux travaux d’enquête effectués par les archéologues et les historiens.

Activités :

  • Mettez à l’épreuve vos talents d’enquêteur en vous penchant sur une affaire d’enterrement qui n’a jamais été résolue. Pouvez-vous trouver la période à laquelle correspond l’artéfact? Parviendrez-vous à découvrir l’identité du défunt dans cette affaire? Utilisez les outils historiques fournis pour enquêter sur cette affaire mystérieuse.