Un homme et un enfant examinent les images laissées sur le mur du blockhaus au fort Edward. Tentez de déchiffrer les dessins laissés sur le mur
© Parcs Canada/Éric Le Bel

Il y a plusieurs siècles, le fort Edward a été le théâtre d’une discorde entre les garnisons britanniques et les peuples acadiens et mi’kmaq. Aujourd’hui, le fort, avec son blockhaus de 1750 et ses terrassements verdoyants, a laissé place au silence : un endroit idéal pour une promenade reposante ou un pique-nique à saveur historique.

Étendez une couverture au pied du plus ancien blockhaus d’Amérique du Nord et savourez votre pique-nique, tout en contemplant les points de vue spectaculaires sur la vallée fluviale en contrebas. Admirez l’ingéniosité de la structure défensive, avec ses fentes et ses ouvertures destinées aux armes, tout en imaginant la vie des soldats qui composaient la garnison, il y a plusieurs centaines d’années. Vos enfants adoreront se placer derrière les canons historiques et faire semblant de protéger le fort.

Après une promenade le long du sentier périphérique surplombant le fort Edward, pénétrez dans le blockhaus. Au deuxième étage, les graffitis d’origine des soldats représentant des navires et des sloops témoignent de l’importante circulation que connaissait autrefois la rivière Avon en contrebas.

Les lieux à l’extérieur du fort sont ouverts à l’année. Le blockhaus est ouvert du 25 juin à la fête du Travail. Le sentier n’est toutefois pas entretenu durant l’hiver.