Des tessons de poterie rhénane trouvés à l'emplacement du fort Charles.

Des pipes en argiles trouvées à l'emplacement du fort Charles.
Des archéologues de Parcs Canada ont exhumé des artefacts vraisemblablement associés à la colonie écossaise
© Parcs Canada

Le fort Charles a été construit il y a près de quatre siècles. Mais c’est seulement en 1989 que l’on a pu déterminer son emplacement exact. Tandis que vous marchez le long de la rivière Annapolis et admirez la plaque qui commémore le fort, imaginez le drame historique qui s’est déroulé en ces lieux.

Pendant des siècles, les chercheurs ont cru que ce fort, oublié depuis bien longtemps, se trouvait de l’autre côté de la rivière. Une idée confortée par des cartes erronées datant du XVIIIe siècle. Pourtant, un témoignage personnel publié en 1940 seulement suggérait que le fort Charles se trouvait en réalité sous l’actuel fort Anne.

Les archéologues ont vérifié cette hypothèse en réalisant des excavations au fort Anne, de 1989 à 1992. Ce qu’ils ont mis au jour est étonnant. En plus des tessons de grès écossais, ils ont découvert un sceau royal datant des années 1600 qui portait l’insigne, constitué d’une couronne et d’un chardon, du roi Jacques Ier et Charles Ier, à qui le fort doit son nom.

Après avoir été oublié pendant plusieurs siècles, le fort Charles a enfin été retrouvé.