Rassemblement à la plage Outer Cove à la mémoire de Terry Fox

Transcription

Parks Canada Logo

[vagues]

Décor : La plage d’Outer Cove sous la neige. On peut voir en arrière-plan les vagues de l’océan Atlantique qui viennent s’écraser sur le rivage. Darrell Fox ouvre un livre qui montre une photo de Terry Fox en train de remplir une cruche d’eau de l’océan Atlantique à la plage d’Outer Cove, le matin du 12 avril, premier jour de son Marathon de l’Espoir, il y a 35 ans.

Darrell Fox, conseiller principal de l’Institut de recherche Terry Fox et frère de Terry Fox : Comme vous pouvez le voir,

Terry porte un blouson, mais il paraît bien à l’aise, et il sourit. De mon côté, je ne souris pas: j’ai froid! Je pense que c’était une journée plus belle et plus chaude pour Terry à l’époque. Il y a 35 ans, Terry a commencé le Marathon de l’Espoir le 12 avril, et nous savons tous qu’il a amorcé sa course dans le port de St. John’s. Ce que nous ignorons, c’est à quel endroit il a rempli la bouteille d’eau de l’océan Atlantique qu’il conservait dans la fourgonnette, dans l’intention de l’apporter jusqu’en Colombie-Britannique. À la fin du Marathon de l’Espoir, il voulait verser le contenu de sa bouteille dans l’océan Pacifique. Eh bien, nous avons récemment pu confirmer que c’est ici même, sur la plage d’Outer Cove, que Terry a rempli sa bouteille. C’est très excitant, et c’est un grand événement pour nous. "

Les invités, les participants au relais et les membres du grand public arrivent à la plage d’Outer Cove. Le groupe comprend des policiers à cheval de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve qui dirigeront les participants pendant le relais jusqu’à l’école St. Francis of Assisi.

" Jeremy Roop, gestionnaire des Relations externes de Parcs Canada : Je vais vous demander d’enfiler ceci, et nous allons

nous rendre à la plage.

Jeremy Roop, de Parcs Canada, place autour de la taille du révérend Bill Strong une bouteille de coureur et un étui en prévision de la marche jusqu’au rivage, où il recueillera de l’eau de l’Atlantique.

Darrell Fox : Nous sommes ravis d’avoir à nos côtés le révérend Bill Strong, la seule personne qui était avec Terry en 1980

lorsqu’il a rempli sa bouteille d’eau.

Révérend Bill Strong, qui a recueilli l’eau avec Terry Fox : J’étais superviseur local à la division de Terre Neuve de la

Société canadienne du cancer, et c’est ici que nous sommes venus remplir les bouteilles d’eau salée. L’objectif était de les transporter jusqu’au Pacifique. .

Le révérend Bill Strong recueille de l’eau de l’océan Atlantique dans une grosse cruche semblable à celle que Terry a utilisée il y a 35 ans. Il remplit aussi une petite bouteille qu’il place dans l’étui.

Intervieweur : Vous souvenez-vous du temps qu’il faisait ce jour-là? À quoi pensiez-vous?

Révérend Bill Strong : C’était un peu une aventure, vous savez. Dans mes souvenirs, c’était une époque très pure. Ce ne

sont pas des choses qui s’inventent, vous savez. Nous nous efforçons tous d’être un peu plus grands que nature. Nous cherchons tous à être plus que ce que nous sommes, et Terry a certainement réussi à le faire. Il nous a enseigné une grande leçon de détermination et de ténacité.

Le révérend Bill Strong ouvre la marche de la plage d’Outer Cove à l’école St. Francis of Assisi. Il porte la bouteille d’eau de l’océan Atlantique.

[fondu musical en ouverture]

La bouteille d’eau de l’Atlantique est transmise de personne en personne tout au long du parcours jusqu’à l’école. Chacun des 35 participants porte un t-shirt de la course Terry Fox pour représenter les 35 années qui se sont écoulées depuis le Marathon de l’Espoir. Ceux qui portent des t-shirts rouges sont des survivants du cancer.

Une jeune fille brandit une affiche où l’on peut lire : « Terry, nous t’aimons et nous ne t’oublierons jamais. Nous sommes Terry Fox. »

Intervieweur : Que pensez-vous de Terry Fox?

Jeune fille : Bien, je pense qu’il est venu en aide aux victimes de cancer en parcourant la moitié du continent à la course pour vaincre la maladie.

Le relais se poursuit. Durant le parcours, des personnes de tout âge courent, marchent et dansent tout en passant la bouteille d’eau à la personne suivante.

[acclamations]

Participant 1 : Merci. Bon, passons au suivant.

[acclamations]

Participant 2: Bonjour.

Intervieweur : Bonjour. [rires]

Participant 3 : C’est ma danse! [rires]

Intervieweur : Est-ce que vous aimez participer à la course Terry Fox?

Participant 4 : Oui. Intervieweur : Comment décririez-vous votre expérience? Participant 4 : Excitant! [rires]

Des membres de la famille Fox accueillent les participants au relais. Ils leur serrent la main à la ligne d’arrivée et dans le gymnase de l’école St. Francis of Assisi. Les participants et les membres de la famille Fox se rassemblent pour une photo de groupe.

Heather Strong, directrice provinciale de la Fondation Terry Fox : Il y avait 35 participants, tous vêtus de t-shirts

représentant les 35 ans de la course Terry Fox. Chaque t-shirt avait un motif différent, l’idée étant de proclamer que la course existe depuis 35 ans et que nous continuons de transmettre cette eau, nous continuons de célébrer cet héritage. Et, tôt ou tard, nous voulons apporter cette eau jusqu'à l’océan Pacifique : nous voulons apporter ces traitements jusqu’aux patients pour vaincre le cancer.

Un public nombreux s’est rassemblé à l’école pour accueillir les participants et honorer la mémoire de Terry Fox.

Bill Brake, directeur d’unité de gestion, Est de Terre-Neuve, Parcs Canada : Terry fait partie de nos héros canadiens, et,

comme je l’ai déjà dit, en tant que personne d’importance historique nationale, il conservera toujours ce statut. Parcs Canada lui rendra toujours hommage à ce titre.

Kevin Parsons, député provincial de Cape St. Francis (Terre-Neuve-et-Labrador) : Cette semaine, le gouvernement provincial

a annoncé que le deuxième dimanche suivant la fête du Travail serait la journée Terry Fox. [applaudissements]

John Kennedy, maire de Logy Bay–Middle Cove–Outer Cove : Une fois à l’école, je me suis mis à penser que c’était vraiment

génial de combiner l’eau à des échantillons provenant de toutes les régions du pays. Quelle excellente idée!

Le révérend Bill Strong et Liam Bridger, élève à l’école St. Francis of Assisi, se tiennent debout l’un près de l’autre et versent dans la cruche de l’eau recueillie dans les aires patrimoniales de Parcs Canada d’un bout à l’autre du pays. La cruche est remise au père de Terry, Rolly Fox, en guise de symbole de l’importance durable de son fils pour le peuple canadien.

Bill Brake : Cette eau a été versée à de l’eau qui venait de l’océan Atlantique pour donner à la famille Fox un souvenir qui

unit véritablement le Canada, comme Terry voulait le faire pendant son odyssée.

Les membres de la famille Fox dévoilent un nouveau panneau commémoratif en hommage à Terry Fox et aux liens qui l’unissent à la collectivité de Logy Bay-Middle Cove-Outer Cove.

Heather Strong : C’était un moment inoubliable. Vous savez, chaque fois que Parcs Canada est de la partie, c’est un

événement mémorable. Parcs Canada est un spécialiste de la création de souvenirs inoubliables. Essentiellement, la génération actuelle n’était pas encore née quand Terry a entrepris sa course. C’est une occasion pour ces jeunes de faire

du Marathon de l’Espoir et de faire connaître leur expérience à la prochaine génération.

Liam Bridger, élève de l’école St. Francis of Assisi : Ce que j’espère pour l’avenir, c’est que la population canadienne

continue de réaliser le rêve de Terry et que, un jour, grâce aux dons à la Fondation Terry Fox, on trouvera un remède

contre le cancer. Merci.

Darrell Fox : Les premiers mots qu’il a écrits dans son journal étaient « C’est ici que tout commence » et, aujourd’hui,

nous revivons ce jour-là.

Bill Brake : Nous sommes très reconnaissants à tous ceux et celles qui ont assisté à cet événement. Je crois qu’il reste

encore d’autres récits à raconter au sujet de Terry Fox, et Parcs Canada figurera certainement au nombre de ceux qui relateront cette histoire dans l’avenir.

[fondu musical en fermeture]

"

Logo de Parcs Canada

"

En partenariat avec La Fondation Terry Fox, The Town of Logy Bay-Middle Cove-Outer Cove. "Never Give Up on a Dream" (Rod Stewart, Bernie Taupin, Jim Cregan, La chanson est offerte par Rod Stewart par la Fondation Terry Fox

Nouse remercions tout spécialement :Garde côtière canadienne, Metrobus, Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, Force constabulaire royale de Terre-Neuve, Le personnel et les élèves de l'école St. Francis of Assisi

Merci à toutes les aires protégées de Parcs Canada qui ont envoyé de l’eau de leur coin de pays pour la mélanger à la nôtre dans le cadre de cette activité. Les échantillons fournis ont été brassés à de l’eau prélevée de l’océan Atlantique, et ces eaux mélangées ont été remises à la famille Fox en symbole de la détermination de Terry Fox, qui était résolu à rallier le pays entier autour de sa cause. Lieu historique national du Fort-George, Lieu historique national du Fort-Malden, Réserve de parc national, réserve d'aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas, Lieu historique national du NCSM Haida, Aire marine nationale de conservation du Canada du Lac-Supérieur, Parc national de la Pointe-Pelée

© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par Parcs Canada, 2015

Mot-symbole « Canada »


Le 12 avril 1980, Terry Fox commençait son Marathon de l’espoir au kilomètre zéro à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador). Dans les heures qui ont précédé sa course, Terry s’est rendu à une petite plage à Outer Cove pour y remplir une bouteille de verre de l’eau de l’Atlantique. Il avait l’intention de verser cette eau dans l’océan Pacifique à la fin de sa course, liant ainsi symboliquement notre pays d’un océan à l’autre.

Parcs Canada, à la Fondation Terry Fox et à la ville de Logy Bay-Middle Cove-Outer Cove ont célébré l’héritage de Terry Fox, une personne d’importance historique nationale, ainsi que le rôle important qu’a joué la plage Outer Cove dans l’histoire du Marathon de l’espoir.

La simple bouteille de verre que Terry a remplie de l’eau de l’Atlantique en ce lieu continue d’être un symbole de sa détermination à rallier le pays entier à sa cause. Après 35 ans, son héritage continue d’être pour nous tous une source d’inspiration.