Exposition de lame Groswater, Centre d'accueil de Port au Choix
Exposition de lame Groswater, Centre d'accueil de Port au Choix
©Parcs Canada

Il y a environ 2800 ans, plusieurs siècles après que les autochtones de l'Archaïque maritime eurent quitté la région, les Paléo-esquimaux de Groswater sont débarqués à Port au Choix. Originaires de l'Arctique, ils sont sans doute venus à Terre-Neuve pendant une période de refroidissement du climat. Ils étaient probablement bien adaptés sur le plan culturel et bien outillés pour exploiter les ressources marines sous un climat froid.

Les Paléo-esquimaux de Groswater étaient encore plus dépendants de la mer que les autochtones de l'Archaïque maritime. Leurs outils, caractérisés par leur petite taille et leur finesse, servaient à chasser des mammifères marins tels que le phoque. Á ce jour, leurs têtes de harpon distinctives en os, en ivoire et en bois de cervidés n'ont jamais été découvertes ailleurs qu'à Port au Choix.

Paléo-esquimaux de Gros water, (à droite) Armature terminale, (à gauche) Tête de harpon
Paléo-esquimaux de Gros water, (à droite) Armature terminale, (à gauche) Tête de harpon
©Parcs Canada

Armés de ces outils, et notamment de pointes de harpon à encoches latérales, les Paléo-esquimaux de Groswater revenaient chaque année chasser le phoque à Port au Choix. Ils s'établissaient à Philip's Garden, près de l'endroit où les chasseurs de phoque modernes prennent la mer. Les fouilles effectuées aux camps paléo-esquimaux de Phillip's Garden est et ouest donnent à penser que les Paléo-esquimaux de Groswater occupaient les lieux de façon saisonnière.

Il y a 1 900 ans, les Paléo-esquimaux de Groswater ont disparu de cet endroit et, semble-t-il, de l'histoire. Peut-être ont-ils été déplacés ou assimilés par de nouveaux arrivants, les Paléo-esquimaux du Dorset. Peut-être aussi ont-ils été les ancêtres des Paléo-esquimaux du Dorset. Il n'existe aucune preuve permettant de tirer une conclusion définitive sur le sort des Paléo-esquimaux de Groswater, et les archéologues continuent d'avoir des opinions divergentes à ce sujet.