« Au cours de l'hiver, beaucoup de nos gens ont attrapé le mal de la terre, c'est-à-dire le scorbut...

Ils avaient de grandes plaques de chair boursouflée par des champignons dans la bouche, qui se putréfiaient à tel point qu'ils ne pouvaient pratiquement plus rien avaler à moins que ce soit sous forme liquide.

Leurs dents se déchaussaient tellement qu'on pouvait les arracher avec les doigts sans qu'ils en souffrent. La chair boursouflée était souvent coupée, ce qui les faisait beaucoup saigner de la bouche.

La maladie gagnait ensuite les bras et les jambes, qui gonflaient, se durcissaient et se couvraient de boutons semblables à des morsures de puce. Ils finissaient par ne plus pouvoir marcher, car leurs nerfs se contractaient, n'avaient presque plus d'énergie et ils éprouvaient des douleurs intolérables.

Ils souffraient également de crampes de l'estomac et du ventre. Ils avaient une très mauvaise toux et étaient essoufflés. Nous n'avons pu trouver de remède à ces maux. »

Samuel de Champlain
Explorateur et géographe de l'expédition du sieur de Mons

(Les citations en français sont tirées du vol.1 de l'édition de 1971 de l'édition de 1613 des Voyages du Sieur de Champlain, publiée par la Champlain Society. Le français du XVIIe siècle est adapté à l'usage moderne.)

Le déménagement

Le sieur de Mons retourne en France à l'automne de 1605. Bien qu'il continue de s'intéresser à l'Acadie, il ne devait plus jamais y retourner.

Jean de Biencourt, sieur de Poutrincourt, noble, courtisan et soldat, réunit les armes et les soldats nécessaires à l'expédition du sieur de Mons. Il accompagne de Mons en Acadie en 1604, mais retourne en France avant l'hiver. De Poutrincourt revient en Acadie en 1606 pour diriger l'Habitation de Port-Royal.

« Afin d'échapper au froid et au terrible hiver que nous avions connus dans l'Île-Sainte-Croix, le sieur de Mons décida de déménager et de fonder un nouvel établissement. Comme nous n'avions trouvé aucun port qui nous convenait…nous avons équipé deux pinasses pour transporter le bois qui avait servi à la construction des maisons dans l'Île-Sainte-Croix à Port-Royal…où nous pensions que le climat était beaucoup plus tempéré et agréable. »

Samuel de Champlain
Explorateur et géographe de l'expédition du sieur de Mons

(Les citations en français sont tirées du vol.1 de l'édition de 1971 de l'édition de 1613 des Voyages du Sieur de Champlain, publiée par la Champlain Society. Le français du XVIIe siècle est adapté à l'usage moderne.)


Prochain volet : Une histoire mouvementée