Soixante-dix-neuf hommes passent l'hiver de 1604-1605 sur l'Île-Sainte-Croix, parmi lesquels des nobles, des artisans, des ouvriers, des ministres du culte catholique et protestant, des chirurgiens et des soldats. Les Français apportèrent ce qu'ils jugeaient indispensable, dont des armes, des céréales, des ustensiles, des outils, des produits à troquer, et plusieurs bâtiments en charpente préfabriqués.

« N'ayant pas trouvé d'autre endroit mieux adapté que cette île... le sieur de Mons... m'a permis de faire le plan de notre établissement. On y construisit un four et, pour le broyage manuel du blé, un Moulin qui nous causait bien des problèmes et demandait beaucoup de travail... C'était une tâche pénible. »

Samuel de Champlain
Explorateur et géographe de l'expédition du sieur de Mons

(Les citations en français sont tirées du vol.1 de l'édition de 1971 de l'édition de 1613 des Voyages du Sieur de Champlain, publiée par la Champlain Society. Le français du XVIIe siècle est adapté à l'usage moderne.)

Détail, avec légende moderne, du plan de l'habitation de l'Île-Sainte-Croix dressé par Champlain.
Détail, avec légende moderne, du plan de l'habitation de l'Île-Sainte-Croix dressé par Champlain.
© Samuel Champlain/The Rare Book Collection, National Library of Canada

Légende

A. Logis du sieur de Mons
B. Bâtiment public utilisé par temps de pluie
C. Magasin
D. Logement des Suisses
E. Forge
F. Logement des charpentiers
G. Puits
H. Fournil utilisé pour faire du pain
I. Cuisine
L. Jardins
M. Autres Jardins

N. Place avec arbre au milieu
O. Palissade
P. Logis des sieurs d'Orville, Champlain et Chandore
Q. Logis du sieur Boulay et d'autres artisans
R. Logis où vivaient les sieurs de Genestou, Sourin et d'autres artisans
T. Logis des sieurs de Beaumont, la Motte Bourioli et Fougeray
V. Logement de notre prêtre
X. Autres jardins
Y. Rivière entourant l'île


Prochain volet : Un hiver de désespoir