Photo de l'Île-Sainte-Croix en hiver.
L'Île-Sainte-Croix en hiver.

En 1968-1969, des archéologues ont examiné 23 sépultures dans l'île Sainte-Croix. Les corps étaient enterrés les pieds en direction de l'est, selon les rites funéraires chrétiens à l'époque. La position des corps variait en raison du changement de position du soleil en hiver et au printemps. Des recherches entreprises en 1995 laissent supposer que l'âge des hommes décédés variait entre environ 17 et 45 ans.

En décembre 1605, le sieur de Mons atteste que :

« René Noël, sieur de Bourgioly, de Vitrey en Bretagne... est décédé du scorbut le dernier jour de mars 1605 à l'Île-Sainte-Croix... et y a été enterré le même jour. »

Pierre Dugua
Sieur de Mons

(Nouveaux documents sur Champlain et son époque, vol.1, 1560-1622, National Archives of Canada)

Pourriez-vous passer un hiver sur l'Île-Sainte-Croix si...

  • Une dangereuse couche de glace vous séparait de la rive?
  • Qu'il y avait plus d'un mètre de neige d'octobre à avril, et des vents extrêmement froids?
  • Vous manquiez désespérément de bois à brûler et d'eau fraîche?
  • Vous ne mangiez que de la viande et des légumes salés?

« Il était difficile de bien connaître ce pays sans y passer un hiver... L'hiver nous a surpris plus tôt que nous le pensions... des soixante-dix-neuf que nous étions, trente-cinq sont morts (du scorbut) et vingt autres ont failli périr... C'est pour cette raison que le sieur de Mons et d'autres se sont dits mécontents de l'établissement... L'hiver dure six mois dans ce pays. »

Samuel de Champlain
Explorateur et géographe de l'expédition du sieur de Mons

(Les citations en français sont tirées du vol.1 de l'édition de 1971 de l'édition de 1613 des Voyages du Sieur de Champlain, publiée par la Champlain Society. Le français du XVIIe siècle est adapté à l'usage moderne.)


Prochain volet : Champlain décrit les effets du scorbut