Bien avant que les Français ne construisent un fort à Beauséjour, les Acadiens s'établissent dans la région de Chignectou, qu'ils baptisent « Beaubassin ». Les premiers colons, arrivés vers 1672-1674, font partie de la première vague d'Acadiens qui quittent volontairement la région de Port-Royal pour fonder une nouvelle colonie.

À compter des années 1680, d'autres familles acadiennes partent s'établir dans la région du bassin des Mines - à Grand-Pré, Pigiquit et dans les environs. Puis, en 1686, c'est Cobeguit qui accueille d'anciens colons de Port-Royal. À Beaubassin comme dans d'autres régions, les Acadiens endiguent de vastes marais pour y pratiquer l'agriculture.

En 1676, Michel Leneuf de la Vallière reçoit une concession seigneuriale dans la région de Beaubassin et s'établit sur un promontoire non loin de Beauséjour, à l'endroit appelé « Île de la Vallière » (qui fut plus tard rebaptisé « Île Tonge »). En 1686, plus de 22 fermes acadiennes dominent les deux crêtes où, 65 ans plus tard, les forts Beauséjour et Lawrence seront érigés.

Prochain volet : Le premier conflit