De nos jours, le col Yellowhead est une vallée dont le corridor est partagé par une route et une voie ferrée à proximité de rivières cristallines. Entouré de forêts denses et dominé par des sommets escarpés, il relie le lotissement urbain de Jasper à la frontière provinciale de la Colombie-Britannique. Autrefois, la faible élévation de l’endroit facilitait les déplacements des Autochtones, des trappeurs et des explorateurs, de même que le passage de voies ferrées. Le nom Yellowhead vient du surnom « tête jaune » donné à Pierre Bostonais, un iroquois-métis à la chevelure pâle qui travaillait dans la région au début des années 1800.

Heures d’ouverture

Ouvert à l’année

Tarifs

Entrée gratuite pour les jeunes. Les autres frais s’appliquent.
Tarification complète

Nous joindre

pnj.jnp@pc.gc.ca

Sites de Parcs Canada à proximité

  • Athabasca Pass National Historic Site
    Lieu historique national du Col-Athabasca

    David Thompson considérait que l’arpentage de routes sur des terres non cartographiées où se côtoient des rivières de montagne cristallines et des montagnes enneigées faisait partie de son mandat. La découverte du col Athabasca près de Jasper en Alberta a été déterminante : elle a permis aux commerçants de fourrures du Canada de rejoindre la côte du Pacifique. Partez en randonnée et imprégnez-vous de ces mêmes paysages sauvages encore intacts.

  • Lieu historique national du Centre-d'Accueil-du-Parc-Jasper

    À votre arrivée à Jasper, rendez-vous d’abord au Centre d’information, où des employés chaleureux vous donneront des renseignements éclairés sur de nombreux sujets : des sentiers pédestres et des emplacements de camping aux conditions météorologiques, en passant par les endroits où demeurer, les attractions et les activités saisonnières. Procurez-vous des cartes, des laissez-passer et des cadeaux.

  • Lieu historique national Jasper House

    Accédez au poste d’observation et à la plaque commémorative qui fait revivre l’histoire de la période où Jasper House servait de poste de traite aux commerçants de fourrures. Les Autochtones et les explorateurs qui parcouraient les vastes étendues montagneuses de part et d’autre de la ligne continentale de partage des eaux s’y arrêtaient aussi.