Table des matières

Un signe qui dit Jasper House. Deux rectangles orange. Les mots écrits en blanc sont les mots Site historique national du Canada Jasper House - Énoncé de gestion 2017 

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le directeur général de l’Agence Parcs Canada, 2017

This document is also available in English.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’énoncé de gestion ou des questions connexes Lieu historique national du Col-Athabasca:

Adresse postale :
Unité de gestion Jasper, Parcs Canada
C.P. 10
Jasper (Alberta) T0E 1E0
Canada

Téléphone :
780-852-6176


Approbation

Approuvé le 18 septembre 2017 par :

Alan Fehr
Directeur d’unité de gestion
Parc national Jasper
Parcs Canada

Introduction

L’Agence Parcs Canada gère l’un des plus beaux et des plus grands réseaux d’aires naturelles et historiques protégées de la planète. Elle a pour mandat de protéger et de mettre en valeur ces lieux patrimoniaux dans l’intérêt des générations actuelles et futurs, tant pour leur agrément que pour l’enrichissement de leurs connaissances. Le présent énoncé de gestion expose l’approche et les objectifs adoptés par Parcs Canada pour la gestion du lieu historique national Jasper House.

Situé à environ 35 km à l’est de Jasper (Alberta), le lieu historique national du Canada Jasper House se trouve à un endroit qui revêtait autrefois une importance stratégique, le long des routes menant au col Yellowhead et au col Athabasca, dans les Rocheuses canadiennes. Ce comptoir d’approvisionnement était aussi commodément situé pour les Autochtones qui traversaient le col Snake Indian en route vers le bassin hydrographique de la haute Smoky, le bassin hydrographique du Fraser et ce qui est aujourd’hui le Centre de la Colombie-Britannique.

Fondé par la Compagnie du Nord-Ouest en 1813, le poste Jasper House a été déplacé en 1830 sur la berge ouest de la haute Athabasca, près de l’extrémité nord du lac Jasper, et il est devenu le centre d’une collectivité modeste mais hétérogène. Ce comptoir représentait une importante halte pour les voyageurs et servait d’entrepôt à ceux qui traversaient les deux cols.

Le poste Jasper House est associé à la famille Moberly, car Henry John Moberly en a assuré l’exploitation de façon saisonnière de 1858 à 1861. Ses descendants figuraient d’ailleurs parmi les premiers colons à s’établir dans ce qui allait devenir le parc national Jasper. Lewis Swift s’y est ensuite installé en 1891-1892 et a modifié le bâtiment principal; il s’en est servi comme base pour arpenter la vallée en quête d’un emplacement convenable pour un homestead.

Pendant la majeure partie du XIXe siècle, le poste Jasper House faisait office de lieu de rassemblement pour tous les voyageurs qui traversaient les cols Athabasca et Yellowhead –Autochtones, explorateurs, missionnaires, arpenteurs et propriétaires de homestead.

Les bâtiments restants du poste Jasper House ont été détruits en 1909. Aujourd’hui, la clairière d’un hectare et demi où se trouvait jadis le comptoir d’approvisionnement abrite un site archéologique et un cimetière renfermant quelques rares vestiges du passé, mais elle dégage une puissante aura historique. La plaque commémorative se trouve dans une voie d’arrêt aménagée en bordure de route. De là, un court sentier de randonnée jalonné de panneaux d’interprétation mène à un belvédère qui donne sur la clairière, de l’autre côté de la rivière Athabasca. Le lieu historique permet aux visiteurs de mieux connaître le paysage et les conditions de vie des peuples autochtones, des commerçants de fourrures et des explorateurs qui ont traversé ce secteur il y a plus de 150 ans.

Approche de gestion

Parcs Canada continue de gérer ce lieu historique semi-reculé comme une parcelle de zone I (Préservation spéciale), conformément à l’orientation donnée dans le Plan directeur du parc national Jasper (2010). Le poste Jasper House est animé d’un puissant esprit des lieux et semble figé dans le temps : la relation entre le paysage culturel et le milieu naturel est intacte. Parmi les ressources culturelles d’importance nationale, il convient de mentionner les empreintes des bâtiments et les monticules de pierre indiquant l’emplacement des cheminées. Viennent également s’y ajouter des ressources archéologiques telles que des tertres, des dépressions, le cimetière et les sentiers historiques.

Comme il n’est accessible qu’à pied à partir du chemin du Lac-Celestine, le lieu historique accueille peu de visiteurs. Cependant, la plaque installée dans la voie d’arrêt, le sentier d’interprétation et les renseignements publiés en ligne ou communiqués par des partenaires tels que le musée et centre d’archives Jasper-Yellowhead racontent les débuts de l’occupation humaine de la vallée de l’Athabasca, y compris les activités traditionnelles des peuples autochtones, le commerce des fourrures et le poste Jasper House.

Pour obtenir une carte, prière de consulter le site suivant : http://www.pc.gc.ca/fr/lhn-nhs/ab/jasperhouse/visit

Objectifs de gestion

  1. Travailler en collaboration avec les peuples autochtones à la gestion des lieux patrimoniaux, à leur exploitation et à l’élaboration de plans connexes et établir avec les collectivités autochtones des relations mutuellement bénéfiques fondées sur la confiance, le respect et la compréhension. Pour la gestion du lieu historique national Jasper House, travailler de concert avec les collectivités autochtones qui ont des liens avec le parc national Jasper afin d’intégrer les valeurs et les connaissances traditionnelles à la protection, à l’interprétation et à l’expérience du visiteur.
  2. Protéger les ressources culturelles et archéologiques du poste Jasper House pour assurer l’intégrité commémorative du lieu historique national dans le parc national Jasper. En collaboration avec d’autres partenaires, préserver les éléments caractéristiques du lieu historique et les aspects qui confèrent un sens au schéma global du paysage culturel, y compris le cimetière et le milieu naturel environnant.
  3. Collaborer avec des partenaires et des intervenants afin de mieux faire connaître le lieu historique et de gérer l’accès et l’activité humaine dans le respect de son statut de lieu historique national et de zone de préservation spéciale.