4. Problématique et orientations

4.2 Les orientations

4.2.2 La préservation et la mise en valeur des ressources culturelles

Les facteurs d’influence

Peu d’ouvrages subsistent des périodes antérieures de canalisation. Malgré tout, certains vestiges du canal français et de la première écluse, l’écluse actuelle, la digue Becker, les caissons conducteurs et des éléments des jetées aval et amont témoignent des différentes périodes de canalisation. Les ponts ferroviaires témoignent pour leur part des installations du CN et du CP de la fin du XIXe siècle. Bien que les transformations successives aient entraîné la disparition de nombreux ouvrages de génie et de tous les anciens bâtiments, résidences et dépendances, les ouvrages qui ont survécu, les vestiges connus et présumés, les ponts ferroviaires, l’étroite relation entre l’histoire du canal et celle de la municipalité comme carrefour de navigation forment autant d’élé-ments aptes à exprimer la signification historique du lieu.

Plusieurs des ressources culturelles du canal sont présentement en mauvais état; des travaux importants devront être mis en oeuvre au cours des années à venir pour assurer la conservation des ouvrages (réfection des parements de la digue Becker, réparation des jetées aval et amont du canal, réfection/rem-placement des caissons conducteurs...).

La connaissance et l’appréciation de l’histoire du lieu, de la signification des ouvrages existants et des vestiges peuvent certes être améliorées. Toutefois, la mise en valeur de certaines ressources culturelles, comme les vestiges de la première écluse, par exemple, demeure contrainte par les besoins en espace. La végétation ornementale ne favorise pas une compréhension de l’évolution historique du lieu en réduisant la relation visuelle entre les deux écluses.

Le vieillissement de certains ouvrages (murs de jetée, du canal, caissons conducteurs, la digue Becker), la présence de certains éléments discordants avec le caractère historique du canal (les portes d’acier de l’écluse, le mobilier urbain, les clôtures en mailles de chaîne...), la disparition des bâtiments anciens et leur remplacement par des constructions contemporaines influencent la perception de cet ensemble.

Les orientations

  • Favoriser la perception du canal de Sainte-Anne comme canal historique en préservant et en mettant en valeur ses ressources culturelles signifiantes anciennes et contemporaines, témoins du rôle que joua ce canal le long de la voie navigable de l’Outaouais et au sein du réseau national de voies navigables.
  • De façon générale, protéger les ressources culturelles de « niveau 2 »16 selon les principes et la pratique de la Politique de gestion des ressources culturelles.
  • Communiquer au public la valeur historique de ces ressources.
  • Mettre en place un programme de conservation et d’entretien des bâtiments et ouvrages de génie associés aux deux systèmes de canalisation.
  • Entreprendre une étude de potentiel archéologique du site; s’assurer que l’intégrité physique des vestiges archéologiques soit protégée.

16Incluant éventuellement les bâtiments construits dans les années 1960, selon les recommandations à venir du BEEFP.


< <>Page précédente  | Table des matières  | Page suivante  >