3. État actuel

3.2 Les installations et services

Le canal de Sainte-Anne dispose d’installations et de services destinés aux plaisanciers et aux visiteurs des abords du canal.

Accès et stationnement

Les visiteurs accèdent au site à partir de la promenade municipale ou de la rue Sainte-Anne, principalement par l’entrée qui côtoie la maison du surintendant. Les piétons accèdent à la zone centrale intercalée entre les jetées en franchissant le canal au-dessus des portes de l’écluse.

Le site sous la gouverne de Parcs Canada offre peu d’espaces de stationnement (une petite aire d’une capacité de 5 places localisée en face de l’écluse), puisque ces infrastructures se retrouvent maintenant sur les propriétés municipales.

Les bâtiments

Tous les bâtiments situés sur la propriété de Parcs Canada remontent à la période de modernisation des années soixante. L’ancien bureau et résidence du surintendant (1963), une maison de type « bungalow », a été cédé en 1983 à la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue. Le terrain sur lequel elle s’élève appartient toujours à Parcs Canada et est aujourd’hui loué à la Ville. Un atelier servant aux travaux d’entretien et abritant les mécanismes hydrauliques occupe l’espace compris entre les deux voies ferrées.

La partie centrale comprise entre les deux jetées inclut une logette construite en 1965, qui accueille des toilettes publiques, le bureau des éclusiers et une salle de mécanique et d’entreposage. Deux postes de contrôle servent à l’opération des portes de l’écluse et au contrôle du niveau d’eau, tandis qu’un troisième poste sert à la mesure des niveaux d’eau. Un cabanon d’entreposage en blocs de béton apparaît depuis les années 1970 sous la voie du CN12.

Les équipements du couloir nautique et les services aux plaisanciers

Le fonctionnement de l’écluse et la sécurité des lieux sont assurés par divers équipements. On retrouve des quais fixes en aval et en amont de l’écluse, pour l’amarrage d’at-tente à l’éclusage et l’amarrage de jour ou de nuit, un quai flottant du côté sud, dans l’écluse, pour faciliter l’éclusage et, enfin, une structure d’aide à la navigation en amont de l’écluse. L’écluse est également pourvue d’un système d’extinction fixe et de deux dispositifs mobiles d’extincteurs à mousse devant être protégés et entreposés pour la nuit.

Une rampe publique de mise à l’eau jouxte l’entrée supérieure du canal; présentement en mauvais état, la rampe n’est desservie par aucun stationnement pour véhicule avec remorque et demeure difficile de manoeuvre.

Les pontons flottants du Club nautique Le Pingouin, installés à l’entrée amont de la première écluse, complètent l’offre en quais d’amarrage accessibles aux plaisanciers moyennant une tarification.

Les aires d’activités et les services aux visiteurs

Les visiteurs ont accès à de petites aires de pique-nique et de détente qui sont localisées sur la jetée centrale, sur la jetée aval ainsi qu’à l’ouest de la maison du surintendant. L’espace bien ombragé adjacent à l’écluse et à la rue Sainte-Anne accueille fréquemment un certain nombre de personnes âgées en fauteuil roulant. Un sentier asphalté longe le canal et l’écluse dans le prolongement de la promenade municipale; d’autres sentiers donnent accès aux jetées. Les visiteurs ont également accès aux installations sanitaires de la logette.

Les visiteurs peuvent s’adonner à quelques activités, telles que le pique-nique, la détente, l’observation des bateaux et la marche. Les jetées aval et amont sont également accessibles pour la pêche. Les quelques panneaux d’interprétation installés sur les lieux étaient défraîchis et ont dû être retirés il y a quelques années. Plusieurs panneaux présentant un graphisme attrayant sont prévus en rem-placement.

Les équipements connexes

Les piliers des deux ponts ferroviaires sont situés sur la propriété de Parcs Canada. On retrouve également certaines installations de services dont une ligne hydro-électrique sur pylônes d’acier et une ligne d’alimentation électrique sur poteaux de bois, toutes deux localisées entre le viaduc de l’autoroute 20 et celui du CN.

12Exception faite de l’ancienne maison du surintendant, rétrocédée à la Ville de Montréal, ces bâtiments deviendront bientôt éligibles à l’examen de la part du Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine.


< Page précédente  | Table des matières  | Page suivante  >