[ Précédente | Table des matières | Suivante ]


10. RAMPES DE MISE À L’EAU

CONTEXTE

Les rampes de mise à l’eau des embarcations se trouvent habituellement dans les marinas ou les parcs publics, mais il arrive qu’on projette d’en aménager sur des terrains résidentiels du secteur riverain. Pour aménager une rampe, il faut habituellement excaver ou inciser le rivage et y placer du gravier, des roches ou du béton pour permettre la mise à l’eau d’une embarcation.

L’installation d’une rampe nécessite du dragage, du remblai ou l’incision de la rive, ce qui peut donner lieu à ce qui suit :

  • Envasement, érosion et modification à court terme ou en permanence des modèles de mouvement de l’eau;
  • Perturbation ou destruction de ressources culturelles;
  • Disparition de l’habitat du poisson découlant de la mise en place du matériau utilisé pour la rampe;
  • Disparition de la végétation riveraine;
  • Danger pour la sécurité publique lorsque la rampe de mise à l’eau est aménagée dans un chenal étroit ou près d’un chenal de navigation.

Les rampes de mise à l'eau sont habituellement permises en autant que les demandes tiennent compte des politiques qui suivent.

POLITIQUES

  1. Les rampes de mise à l’eau devraient entrer dans la limite maximale quant à la perturbation du rivage de 25 % du front d’eau ou 15 m (50 pi), selon la moindre de ces largeurs.
  2. Les rampes de mise à l’eau ne doivent pas être aménagées dans des frayères connues ou entraîner la destruction de la végétation aquatique émergente.
  3. Au-dessus du niveau d’eau régularisé maximal, les rampes de mise à l’eau peuvent être en béton et en bois; la partie immergée d’une rampe doit être faite de matériaux agrégés comme des matériaux granulés tout venant propres B : 60 à 70 % de sable, 30 à 40 % de gravier (0,2 cm [1/8 po] à 8 cm [3 po] de diamètre). Une base en treillis métallique peut aussi être autorisée.
  4. Les parties immergées et sur la berge de ces installations ne peuvent avoir un revêtement d’asphalte en raison des effets nuisibles (sur le milieu aquatique) du lessivage de ce produit à base de pétrole.
  5. Les rampes de mise à l’eau doivent se trouver à plus de 30 m (100 pi) des chenaux de navigation.
  6. Il faut limiter au minimum les modifications du rivage pour permettre l’installation de rampes de mise à l’eau.
  7. Si des travaux de dragage sont requis, les politiques relatives au dragage s’appliquent.

© Parcs Canada

[ Précédente | Table des matières | Suivante ]