Rapport d'étape sur la mise en oeuvre des recommandations de la Commission sur l'intégrité écologique des parcs nationaux du Canada


Chapitre 2 : Vers une culture de conservation
Recommandation de la Commission Considérations Mesures
(2-1) Ce message sera transmis d'autant plus facilement si la ministre fait en sorte que le Projet de loi C-70, (ou ceux qui lui succéderont), énonce clairement et sans réserve que la protection de l'intégrité écologique est la priorité des parcs nationaux, un objectif que Parcs Canada peut atteindre grâce à une gestion orientée en ce sens.   FAIT. La nouvelle Loi sur les parcs nationaux du Canada dit clairement que l'intégrité écologique est la première priorité pour les parcs nationaux. L'article 8 (2) affirme que « la préservation ou le rétablissement de l'intégrité écologique par la protection des ressources naturelles et des processus écologiques sont la première priorité du ministre pour les aspects de la gestion des parcs. »
(2-2) Conformément à l'article 16 (1) de la Loi sur l'Agence Parcs Canada, nous recommandons que d'ici six mois, Parcs Canada amorce la révision de l'ébauche actuelle de la charte énonçant les valeurs fondamentales de l'organisation en regard de ses objectifs primordiaux et de son mandat fondamental. Pour la Direction générale des parcs nationaux de l'Agence Parcs Canada, ces valeurs fondamentales devraient essentiellement tourner autour de la notion de l'intégrité écologique. Afin de s'assurer que cette charte est bien comprise et adoptée par tous les membres du personnel, tout en reflétant l'objectif premier de l'organisation, Parcs Canada devrait favoriser un processus de participation de la base en cherchant à obtenir les commentaires de tous les membres de l'organisation, des premiers échelons jusqu'aux niveaux hiérarchiques les plus élevés. Une charte va donner au personnel de Parcs Canada et au public canadien un énoncé clair des valeurs qui sont essentielles au mandat de Parcs Canada, y compris la primauté de l'intégrité écologique dans la gestion des parcs nationaux et les principes qui gouvernent les services de Parcs Canada au public. EN COURS. Une ébauche de la charte de l'Agence Parcs Canada a été distribuée aux employés en juillet 2000 pour qu'ils la commentent. On l'a par la suite distribuée aux intervenants. On prévoit que cette charte sera étudiée à la première Table ronde qui se tiendra en vertu de la Loi sur l'Agence Parcs Canada et qu'elle sera ensuite approuvée.
(2-3) Nous recommandons que d'ici six mois, Parcs Canada entreprenne d'abandonner le langage des affaires au profit d'un vocabulaire mettant davantage l'accent sur l'intégrité écologique et la conservation. Les divers termes « d'affaires » cités sont d'usage courant au sein du gouvernement et sont largement acceptés ou sont définis dans les lois, comme la Loi sur l'Agence Parcs Canada. Parcs Canada va continuer à utiliser la terminologie gouvernementale normalisée, mais va mettre l'accent sur son mandat de conservation dans ses activités de communication. Par exemple, nous continuerons d'utiliser les termes « directeur général », « plan d'affaires » et « revenu ».


Index | Page suivante