Rapport d'étape sur la mise en oeuvre des recommandations de la Commission sur l'intégrité écologique des parcs nationaux du Canada


    Chapitre 13 : La nécessité d'investir
    Recommandation de la Commission Considérations Mesures
    13-1. Nous recommandons que Parcs Canada adopte les étapes énoncées ci-après en vue d'améliorer les mécanismes de gestion et d'imputabilité en matière d'intégrité écologique dans les parcs nationaux, et ce, avant l'affectation de ressources supplémentaires visant à maintenir ou à restaurer l'intégrité écologique. Les étapes initiales proposées par la Commission contribueront pour beaucoup à redéfinir l'orientation de Parcs Canada, tant sur le plan symbolique qu'opérationnel. Il s'agit de mesures déjà recommandées dans le présent rapport :
    • nommer un directeur général de l'intégrité écologique à l'échelle nationale afin de communiquer des conseils et de l'information scientifiques au directeur général et au Conseil exécutif de l'Agence (chapitres 2 et 4);
    • mettre en oeuvre un programme participatif visant à élaborer une charte de l'Agence qui définirait les valeurs fondamentales de l'organisation en ce qui concerne la primauté de l'objectif d'intégrité écologique (chapitre 2);
    • élaborer et mettre en oeuvre rapidement un programme détaillé et permanent de formation et d'orientation axé sur l'intégrité écologique (chapitre 2);
    • réviser les lignes directrices sur la planification pour faire de l'intégrité écologique le thème central et prépondérant des futurs plans directeurs de parc (chapitre 3);
    • légiférer les aires de milieu sauvage d'au moins deux parcs nationaux en vue de leur conférer une protection légale, et annoncer l'intention de légiférer ainsi les aires de milieu sauvage de tous les parcs d'ici cinq ans (chapitre 3);
    • formuler par écrit des lignes directrices visant à réorienter le service des relations extérieures (marketing) pour que l'emphase placée sur le tourisme de masse soit détournée vers le marketing social, le marketing de politique et le démarketing, et que l'accent soit mis sur les messages relatifs à l'intégrité écologique (chapitre 10);
    • renforcer les systèmes pour assurer la transparence, aux yeux du public, des dépenses consacrées à toutes les ressources supplémentaires dans les plans d'affaires et le budget des dépenses, pour qu'il soit possible de repérer facilement les budgets consacrés à la recherche, à la surveillance et à la gestion axées sur l'écosystème, aux fonds de partenariat, aux partenariats élargis avec les Autochtones, ainsi qu'à l'interprétation dans les parcs nationaux;
    • à la suite de l'adoption des étapes précédentes, élaborer un plan stratégique pour aborder les enjeux à plus long terme essentiels à la réorientation du programme des parcs nationaux en vue d'atteindre l'objectif d'intégrité écologique, notamment :
      • un plan budgétaire détaillé pour les dépenses liées à toutes les ressources supplémentaires accordées aux fins de l'intégrité écologique;
      • des objectifs précis concernant l'obligation de rendre compte de l'exécution du mandat d'intégrité écologique, y compris l'intégration régionale aux niveaux du réseau national des parcs, des unités de gestion et des parcs individuels;
      • l'établissement de discussions, avec les peuples autochtones, sur la façon d'entreprendre un processus de réconciliation;
      • un plan visant à redéfinir les programmes d'interprétation et de communication externe en regard de la primauté de l'intégrité écologique, et visant à rejoindre d'autres auditoires dans le cadre de ces programmes.
      FAIT. Les premières mesures ont été prises :
    • nomination d'un directeur exécutif de l'intégrité écologique;
    • lancement du processus de consultation pour l'ébauche de la charte;
    • préparation d'un programme de formation et d'orientation et réalisation d'un essai pilote;
    • Le Guide pour l'élaboration des plans directeur à Parcs Canada a été révisé.
    • il existe maintenant des réserves intégrales dans quatre parcs nationaux des Rocheuses. On a élaboré un plan d'action pour la désignation de réserves intégrales dans la plupart des autres parcs nationaux au fur et à mesure de la révision des plans directeurs;
    • lancement d'un examen des relations externes pour qu'elles visent d'abord à informer et à inciter les Canadiens à la conservation des parcs nationaux et à une appréciation et à une jouissance sensibles de ceux-ci, de même qu'à les y faire participer, à influencer ceux qui font la mise en marché des parcs nationaux et ceux qui les utilisent, et à consulter les Canadiens qui s'intéressent aux dossiers dans lesquels Parcs Canada a des responsabilités;
    • ffre de formation additionnelle liée au codage des dépenses et insistance accrue sur l'exactitude du codage pour assurer l'intégrité des données financières;
    • formulation de propositions pour dégager de nouveaux fonds permettant de mettre en oeuvre l'ensemble des recommandations de la Commission.


    Index | Page suivante