Rapport d'étape sur la mise en oeuvre des recommandations de la Commission sur l'intégrité écologique des parcs nationaux du Canada

« Nous développerons et mettrons en oeuvre un programme de formation et d'orientation en matière d'intégrité écologique destiné au personnel de Parcs Canada, à ses gestionnaires ainsi qu'à ses partenaires. Ce programme sera mis en oeuvre au cours des deux prochaines années » (Plan d'action)

Progrès accomplis à ce jour

  • Un programme national de formation à l'intégrité écologique a été créé et mis en branle pour le personnel de Parcs Canada. Un cours pilote a été donné en décembre. Tout le personnel recevra une formation de base et certains recevront une formation plus poussée.
  • Environ 400 000 $ ont été réaffectés à cette initiative prioritaire au cours de l'exercice financier actuel.
  • De nouvelles activités de formation sont aussi entreprises à l'échelle locale. Par exemple, le personnel d'été des services d'interprétation et d'accueil des parcs nationaux Kejimkujik et des îles-de-la-Baie-Georgienne a reçu de la formation sur les messages d'intégrité écologique.

Prochaines étapes

  • Le programme national de formation et d'orientation sera complètement mis en oeuvre au cours des deux prochaines années. Si les ressources le permettent, cette formation sera offerte aux partenaires de Parcs Canada.

« Les gestionnaires de Parcs Canada engageront une discussion ouverte avec le personnel au sujet de la mise en oeuvre de cette réponse au rapport de la Commission. Le programme de formation en intégrité écologique s'inspirera de cette discussion. » (Plan d'action)

Progrès accomplis à ce jour

  • Extrait de la lettre du directeur général au personnel : « Comme l'intégrité écologique est l'affaire de tous, je vous encourage à réfléchir sur les meilleurs moyens à prendre au sein de votre milieu de travail pour entreprendre des actions et pour favoriser un meilleur travail d'équipe afin d'assurer notre succès. »
  • Toutes les unités de gestion ont engagé avec les gestionnaires et le personnel une discussion sur le rapport de la Commission, sur le Plan d'action et sur leurs implications pour leur propre unité de gestion. De nombreuses unités de gestion et de nombreux parcs ont pris des mesures supplémentaires. Par exemple :
    • L'unité de gestion du Yukon a tenu un atelier spécial d'une journée auquel il a invité un membre de la Commission.
    • Terra-Nova a encouragé les membres du personnel à trouver des moyens d'appliquer les recommandations sur leur propre lieu de travail.
    • D'autres parcs ont tiré profit des séances d'orientation annuelles du printemps à l'intention des employés pour mettre le rapport en lumière.
    • Certains parcs, comme celui des Lacs Waterton, ont mis sur pied des unités de travail multifonctionnelles pour mettre en oeuvre des recommandations particulières.
    • Les unités de gestion du Québec ont tenu des séances d'information à l'intention des employés, au cours desquelles des membres du secrétariat de la Commission ont fait des présentations sur le rapport et ont répondu aux questions.
    • L'intégrité écologique figure régulièrement à l'ordre du jour des Forums de la haute direction de Parcs Canada.

    Prochaines étapes

    • Poursuivre le dialogue avec le personnel pour veiller à ce que l'intégrité écologique soit la première priorité.
    • Intégrer les considérations en matière d'intégrité écologique à l'obligation de rendre compte du personnel ou aux examens du rendement.