Rapport d'étape sur la mise en oeuvre des recommandations de la Commission sur l'intégrité écologique des parcs nationaux du Canada


  • Voici des exemples de réalisations particulières dans les parcs nationaux :
    • La collectivité participe à la conception de la composante autochtone des nouvelles expositions du centre d'accueil de Pointe-Pelée, et des discussions préliminaires ont été entamées avec la collectivité autochtone locale de Caldwell sur les stages de travail, l'assistance technique pour la restauration de sites et le rapatriement des artefacts pour un projet de centre patrimonial.
    • à Vuntut, un programme de cartographie de la végétation par satellite de télédétection reçoit le soutien conjoint du ministère des Richesses renouvelables du Yukon et de la Première nation des Gwitchin Vuntut.
    • Dans la réserve Pacific Rim, des représentants du conseil de tribu Nuu-chah-nulth et des responsables du parc collaborent à la préparation d'un accord de gestion coopérative qui permettra d'intégrer les perspectives et les rôles des Premières nations dans la planification et la gestion des parcs et qui fera partie d'un processus de traité complet.
    • Au Nunavut, étant donné que l'unité de gestion fonctionne dans le contexte de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut et de l'Entente sur les répercussions et les retombées pour les Inuits, qui établissent les parcs nationaux, tout se fait dans une optique régionale (par exemple, travailler en étroite collaboration avec le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut pour avoir l'approbation de faire des recherches).
    • à Mont-Riding, la société de médecine de la nation ojibway Keeseekoowenin a facilité l'accès à la collecte de médicaments naturels pour leur usage traditionnel.
    • Forillon est à élaborer une entente avec la nation Gespeg permettant à celle-ci de se livrer à des pratiques culturelles autochtones à l'intérieur des limites du parc.
    • à Kluane, des membres des Premières nations de Champagne et d'Aishihik ont joué un rôle significatif dans le processus d'examen du plan directeur du parc national et de la réserve Kluane.
    • Au Cap-Breton, la Eskasoni fish and Wildlife Commission, Parcs Canada et le personnel de la province ont collaboré à l'élaboration d'une étude quinquennale sur l'orignal, laquelle donnera des possibilités d'emploi et de développement aux membres de la communauté Mi'kmaq.
    • Des employés de Parcs Canada travaillent de concert avec le conseil tribal des Deh Cho sur des questions entourant la possible expansion du parc national Nahanni et la protection de l'intégrité écologique et commémorative.

Prochaines étapes

  • Donner suite aux idées qui émaneront de la Table ronde sur le tourisme autochtone et du Comité sénatorial.
  • Continuer à travailler de concert avec les peuples et les organisations autochtones sur tous les fronts possibles.
  • Tenter d'obtenir des fonds supplémentaires pour favoriser l'amélioration des relations avec les peuples autochtones.

« Nous oeuvrerons de concert avec les organismes gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et autochtones afin d'établir des partenariats en vue d'assurer une gestion axée sur les écosystèmes qui s'appuie sur une participation active aux initiatives de planification régionale, aux réserves de la biosphère, aux forêts modèles et aux initiatives liées au patrimoine mondial. » (Plan d'action)


Page précédente | Index | Page suivante