The Honourable Catherine McKenna, Minister of the Environment and Minister responsible for Parks Canada

L’honorable Catherine McKenna Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Je suis heureuse de constater le progrès mis en évidence dans le Rapport sur l’état des lieux patrimoniaux naturels et culturels du Canada en 2016. Ces réalisations n’auraient pas été possibles sans la collaboration des collectivités, des visiteurs et des intervenants, parmi lesquels nous comptons plus de 300 communautés autochtones qui sont des partenaires dans la conservation, la restauration et la mise en valeur des parcs nationaux, des aires marines nationales de conservation et des lieux historiques nationaux du Canada.

Les parcs nationaux, lieux historiques nationaux et aires marines nationales de conservation représentent ce que le Canada a de mieux, dont l’histoire, la culture et le patrimoine vivant des peuples autochtones. Les liens étroits que Parcs Canada entretient avec les peuples autochtones contribueront à l’approche globale du gouvernement en ce qui concerne la réconciliation.

Depuis le dernier rapport en 2011, Parcs Canada a continué d’agrandir notre réseau d’aires naturelles protégées et de soutenir plus de désignations de lieux du patrimoine culturel pour tous les Canadiens. Au cours des cinq dernières années, quatre parcs nationaux se sont ajoutés au réseau : la réserve de parc national de l’Île-de-Sable, la réserve de parc national Nááts’ihch’oh, le parc national Qausuittuq et la réserve de parc national des Monts-Mealy. Notre solide coopération avec le gouvernement de l’Ontario a mené à l’ajout de 21 kilomètres carrés au parc urbain national de la Rouge, ce qui représente un agrandissement de plus de 36 pour cent. Le projet de réserve de parc national Thaidene Nëné progresse grâce à une entente avec les Premières Nations, les Métis et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest établissant une limite proposée de 14 000 kilomètres carrés. Des mesures législatives ont été adoptées permettant ainsi la création officielle de l’aire marine de conservation du Lac-Supérieur en vertu de la Loi canadienne sur les aires marines nationales de conservation.

Les aires protégées jouent un rôle essentiel pour atténuer les impacts des changements climatiques. C’est pourquoi nous devons accentuer nos efforts afin de conserver les écosystèmes en santé et résilients sur lesquels nous dépendons pour notre bien-être.

Le gouvernement est déterminé à travailler avec nos collègues de toutes les juridictions et les peuples autochtones afin de respecter notre engagement pour la protection d’au moins 17 pour cent de nos terres et dix pour cent de nos océans d’ici 2020. Nous sommes également déterminé à viser au-delà de ces cibles pour la conservation à long terme de la nature, en utilisant la science et le savoir-faire autochtone pour nous guider. Notre première priorité sera de maintenir et restaurer l’intégrité écologique de nos parcs nationaux tout en permettant aux Canadiens de comprendre, d’apprécier et de jouir de ces lieux spéciaux.

Le Canada est fier de compter sur son territoire 18 sites du patrimoine mondial que nous protégeons au nom de la communauté mondiale. Parcs Canada est présentement à la recherche de nominations pour de nouveaux lieux canadiens à proposer en tant que sites du patrimoine mondial.

Le nombre de visites des lieux patrimoniaux a augmenté de 16 pour cent au cours des cinq dernières années. On a ainsi accueilli 23,3 millions de visiteurs en 2015-2016, ce qui a entrainé des retombées économiques dans nos communautés. Je me réjouis de constater que les Canadiens prennent le temps d’aller visiter ces endroits qui reflètent l’essence du Canada, et apprennent sur leur patrimoine naturel et culturel.

Dans le cadre des célébrations du cent cinquantième anniversaire de la Confédération en 2017, l’entrée sera gratuite dans tous les sites de Parcs Canada. En outre, le gouvernement manifestera son engagement envers la jeunesse en continuant d’offrir l’entrée gratuite aux jeunes de moins de 18 ans à partir de 2018. L’année 2017 marque aussi le centenaire des lieux historiques nationaux.

Je suis fière d’être la ministre responsable de Parcs Canada. J’espère que les Canadiens célèbrerons la richesse et la diversité de l’histoire de notre nation, et je vous invite à venir avec vos familles célébrer et jouir de nos trésors nationaux spectaculaires.

L’original a été signé par :

L’honorable Catherine McKenna
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique
et ministre responsable de Parcs Canada