L'avenir des lieux naturels et historiques du Canada

Les 213 sites patrimoniaux du Canada sont un symbole de la fierté et de la fidélité de la population canadienne à l'égard de la nature et l'histoire. Ce réseau d'une grande richesse a vu le jour avec la création du parc national Banff en 1885, premier joyau d'un héritage légué à des générations de Canadiens. Aujourd'hui, 126 ans après l'établissement du parc national Banff, Parcs Canada doit relever de nouveaux défis et tirer profit des possi­bilités qui s'offrent à elle, si elle veut rester pertinente pour l'ensemble de la population canadienne.

Défis actuels et à venir

L'évolution de la société canadienne est un fait bien documenté, tout comme le sont les tendances de voyages et de loisirs. La baisse de fréquentation des sites patrimoniaux et le faible taux de notoriété de Parcs Canada sont en partie le fruit de cette évolution sociale. Pour assurer que les sites patrimoniaux gardent tout leur sens pour les générations à venir, l'Agence doit s'approprier les valeurs des Canadiens, elle doit être présente dans leur vie et avoir des liens concrets avec eux.

Parcs Canada est le gardien d'un grand ensemble de biens, dont certains sont vieillissants et doivent faire l'objet de réfections pour répondre aux besoins changeants de la population canadienne. Sans des investissements soutenus, il se pourrait qu'on ne puisse plus utiliser certains de ces biens. Dans certains cas, d'importants éléments du tissu historique du Canada pourraient être irrémédiablement perdus.

Les changements climatiques sont un problème qui menace les sites patrimoniaux. Certains écosystèmes bien connus et appréciés des Canadiens subissent et continueront à subir des perturbations, incluant la perte de leurs principales caractéristiques et des modifications écologiques pouvant se traduire par l'introduction de nouvelles espèces ou la perte de la flore et de la faune dans certaines zones. Des ondes de tempête associées à une élévation des niveaux d'eau et des phénomènes extrêmes menacent certains sites patrimoniaux, notamment dans les régions côtières.

Opportunités

Les Canadiens accordent beaucoup d'importance et de valeur au réseau de sites patrimoniaux, même s'ils ne vont jamais les visiter. Au cours des prochaines années, Parcs Canada a l'intention de bâtir sur ses propres succès et ses propres réalisations afin de saisir de nouvelles occasions prometteuses pour créer des liens avec la population canadienne et s'adapter à un environnement complexe et en pleine évolution.

Parcs Canada veut exploiter le potentiel des médias sociaux et des autres technologies pour mettre en lumière de façon différente l'esprit des sites patrimoniaux et profiter de l'émerveillement qu'ils peuvent susciter et de l'attrait qu'ils peuvent exercer au sein de la population canadienne pour faire en sorte qu'une nouvelle génération s'y intéresse. L'Agence sait bien que, pour étendre sa portée en exploitant les médias et en mettant en œuvre des programmes de diffusion externe, elle doit se concerter avec ses partenaires, en particulier dans les métropoles canadiennes. Elle travaillera avec de nouveaux partenaires non traditionnels pour rejoindre les Canadiens là où vivent.

Parcs Canada continuera à accroÎtre le réseau de sites patrimoniaux afin que ceux-ci continuent à refléter l'évolution du pays. La vallée de la Rouge, située dans la métropole canadienne (Toronto) est en voie d'être intégrée au réseau de Parcs Canada à titre de parc national urbain.

L'Agence entend maintenir l'excellente qualité à laquelle les Canadiens s'attendent de ses sites patrimoniaux protégés. Cette attention portée à la qualité et à l'intégrité fera en sorte que ces endroits demeureront une référence nationale et internationale en matière de conservation et d'expérience du visiteur et qu'on en reconnaÎtra la valeur tant au Canada qu'à l'étranger.

Au seuil d'un deuxième siècle d'existence

De nombreux facteurs externes, des cycles économiques jusqu'aux changements climatiques, viennent influencer l'état des sites patrimoniaux et le niveau de fréquentation. Nous saurons nous adapter à ces circonstances et nous agirons là où nous le pouvons. Dans cette optique, Parcs Canada continuera à protéger ce patrimoine tout en encourageant les Canadiens à le découvrir, à l'apprécier, à en faire l'expérience et à le soutenir afin de l'enrichir.



Page précédente | Table des matières | Page suivante