Sommaire exécutif du directeur général

Alan Latourelle © Parcs Canada

Monsieur Kent,

Sous les auspices de la Loi sur l'Agence Parcs Canada, il m'est agréable de soumettre le rapport de 2011 sur l'état des lieux naturels et historiques du Canada. Ce rapport donne un aperçu du travail réalisé par l'Agence Parcs Canada pour gérer les sites patrimoniaux que sont les 42 parcs nationaux, les 167 lieux historiques nationaux et les quatre aires marines nationales de conservation. Un siècle après l'établissement du premier service de parcs nationaux, nous sommes fiers de notre legs en tant que gestionnaire de ces endroits protégés, mais nous demeurons entièrement conscients des défis que nous devons relever pour assurer la protection à long terme de ces trésors nationaux.

À ce jour, les territoires protégés à l'intérieur des parcs nationaux représentent 28 des 39 régions naturelles terrestres et cinq des 29 régions marines du pays. Le réseau des lieux historiques nationaux, ainsi que les personnages et évènements d'importance historique nationale, mettent en valeur le patrimoine culturel dynamique de notre pays. Nous continuons d'aller de l'avant pour agrandir notre réseau qui sera plus tard représentatif de toutes les régions du Canada. Nous sommes aussi en voie d'élaborer un protocole de surveillance de la santé des écosystèmes marins dont nous avons la responsabilité.

Dans les deux ans depuis le dernier rapport, Parcs Canada a pu élargir le réseau des sites patrimoniaux tout en conservant les ressources confiées à sa charge.

Nous avons entrepris des démarches importantes pour augmenter la superficie des zones protégées de certains parcs nationaux et balisé le terrain en vue de créer de nouveaux parcs dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut, en Nouvelle-écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Nous avons multiplié par six la superficie de la réserve de parc national Nahanni, par rapport à ce qu'elle était au moment où les Nations Unies en ont fait l'un des premiers sites du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le Canada est ainsi devenu le premier pays au monde à protéger une région de la cime des montagnes jusqu'aux profondeurs des océans en créant la réserve d'aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas, d'une superficie de 3 500 km2 à côté d'un parc national existant.

Deux parcs existants jouissent désormais d'une protection juridique en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada. Pour la réserve de parc national des Îles-Gulf, cette protection englobe un écosystème délicat tandis que, dans le parc national Wapusk, cet instrument juridique contribuera à protéger l'une des plus vastes aires connues de mise bas d'ours polaires au monde.

Le concept d'aires marines de conservation est somme toute assez nouveau. Au cours des deux dernières années, les aires marines protégées se sont accrues de 30 % par l'ajout de la zone marine de Gwaii Haanas. On a déclenché le processus de création de nouvelles aires dans le détroit de Lancaster, le détroit de Georgia et le golfe du Saint-Laurent.

Par ailleurs, nous avons fait des progrès dans le cadre de notre mandat en matière de commémoration des endroits, des personnes et des évènements qui ont façonné le Canada. Au cours de la période couverte par ce rapport, nous avons ajouté neuf endroits, 17 personnes et neuf évènements au réseau historique national. Des plaques commémoratives ont été dévoilées pour des icônes historiques telles que les Canadiens de Montréal, le satellite Alouette et Terry Fox. De plus, nous avons fait des progrès en ce qui a trait aux désignations historiques touchant les peuples autochtones, les femmes et les groupes ethnoculturels.

La première section de ce rapport souligne nos réalisations au cours des deux dernières années tandis que les autres sections résument l'état des sites patrimoniaux, et se concentre sur les sept sujets suivants :

  • les relations avec les peuples autochtones, ce qui comprend les partenariats avec les communautés autochtones;
  • les biens, dont plus de 11 milliards $ en biens immobiliers;
  • les ressources culturelles, y compris les défis inhérents à la protection des bâtiments et structures contre les éléments;
  • l'intégrité écologique, notamment nos efforts en vue de protéger et de réintroduire des espèces en péril;
  • la santé des aires marines nationales de conservation, ce qui implique leur protection et leur utilisation écologiquement viable;
  • l'appréciation et l'appui du public, ce qui englobe les médias, la diffusion externe et d'autres méthodes visant à inspirer l'émerveillement et le respect de la population à l'endroit de nos sites patrimoniaux; et
  • l'expérience du visiteur, c'est-à-dire les moyens que nous mettons en œuvre pour assurer la satisfaction des visiteurs et leur offrir de nouvelles possibilités de découverte de nos lieux exceptionnels.

La section sur l'expérience du visiteur met en évidence le défi primordial qui se pose pour amener une nouvelle génération à s'intéresser à nos trésors naturels et historiques, alors que se produisent d'importants changements démographiques, sociaux et technologiques et que l'on assiste à une urbanisation galopante et à l'évolution des loisirs au Canada.

D'autres facteurs externes, dont les fluctuations économiques et les changements climatiques pour ne nommer que ceux-là, auront une influence sur l'avenir ainsi que sur le taux de fréquentation des sites patrimoniaux de Parcs Canada. Nous nous adapterons à ces circonstances et nous agirons là où nous pouvons le faire.

En 2011, Parcs Canada entame son deuxième siècle à titre d'agence responsable de la protection et de la mise en valeur des lieux naturels et historiques du Canada. L'ambition d'être au service de toute la population canadienne que nous avons commencé à nourrir avec la création du parc national Banff est toujours au centre de nos préoccupations. à l'aube de son deuxième siècle d'existence, Parcs Canada cherchera à évoluer en fonction de l'environnement naturel et social tout en restant fidèle aux valeurs fondamentales qui sous-tendent le réseau des sites patrimoniaux. Nous saurons rejoindre les Canadiens partout où ils vivent. Grâce à son dynamisme, Parcs Canada agira de façon concertée avec la population canadienne pour lui faire découvrir et aimer ses lieux patrimoniaux, afin qu'elle puisse en profiter pleinement et en assurer la protection pour tous.

L'original a été signé par

Alan Latourelle

Le directeur général
de l'Agence Parcs Canada



Page précédente | Table des matières | Page suivante