Les phares à travers le Canada ont depuis longtemps symbolisé la force, la sécurité et un port sûr. Parcs Canada administre le volet désignation patrimoniale de la Loi sur la protection des phares patrimoniaux au nom du gouvernement fédéral. Cela a consisté à recevoir des pétitions entre 2010 et 2012 au nom du ministre de l'Environnement et des changements climatiques et ministre responsable de Parcs Canada, et d’appuyer le ministre et son comité consultatif (la Commission des lieux et monuments historiques du Canada) dans la désignation et la protection des phares patrimoniaux.

À ce jour, il y a plus de 100 phares patrimoniaux désignés à travers le pays.


Phares patrimoniaux désignés

Voici les phares patrimoniaux qui ont été désignés selon les recommandations de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC). La liste est organisée par provinces et indique le nombre de phares patrimoniaux désignés dans chaque province.

Phares patrimoniaux
Nom officiel Description
Phare d'Active Pass
Mayne Island, Colombie-Britannique
Construit en 1969, le phare d’Active Pass consiste en un fût cylindrique de béton armé d’une hauteur de 13,7 mètres (45 pieds) surmonté d’une lanterne métallique rouge octogonale. Il fait partie des phares de type « cœur de pomme » qui était un modèle répandu sur la côte ouest à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Il est situé à l’extrémité nord-est de l’île Mayne dans le détroit de Georgia.
Phare de Bayswater
Bayswater, Nouveau-Brunswick
Le phare de Bayswater est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée qui mesure 8,8 mètres (29 pieds) de hauteur. Il a été construit en 1913 pour guider les navires le long du bas du fleuve Saint-Jean, qui constituait un important corridor de transport maritime et de passagers du milieu du XIXe siècle au XXe siècle. Le phare est situé sur une petite parcelle de terrain du côté ouest du chenal Milkish, au Nouveau-Brunswick. Il est hors de service depuis 2005.
Phare de Bear River
Digby, Nouvelle-Écosse
Le phare de Bear River est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée d’une hauteur de 9,8 mètres (32 pieds). Situé dans un secteur boisé sur la rive ouest de l’embouchure de la rivière Bear, le phare marque l’entrée vers le village de Bear River depuis le bassin d’Annapolis. Érigé en 1905, il est le premier phare à avoir été construit à cet endroit. En raison de sa proximité par rapport à la baie de Fundy, une destination de renommée mondiale, le phare de Bear River revêt une grande importance dans la petite communauté côtière de Digby.
Phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure)
St. Anthony, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Belle Isle, extrémité Sud (Inférieure), construit en 1908, est un exemple rare d’un phare canadien avec une lanterne dépourvue de tour. Le phare consiste d’une base massive en béton complétée par un mur de maçonnerie extérieur sur lequel est fixée une lanterne métallique rouge coiffée d’un dôme. Avec ses 5,7 mètres de hauteur, le phare est l’un des plus petits au Canada.
Phare de Black Rock Point
Communauté de Black Rock, Nouvelle-Écosse
Le phare Black Rock Point est un phare combiné de 10,8 mètres (35 pieds) de haut avec une salle des machines et une tour carrée intégrée dans un coin. Le phare a été construit en 1978 et est la troisième installation sur le site - le premier phare fut construit en 1868. Les phares de ce site sont liés au passé industriel du Cap-Breton pendant les 19e et 20e siècles, puisqu’il a guidé des cargaisons de charbon et d’autres marchandises de Sydney jusque dans les eaux calmes du lac Bras d’Or. Aujourd'hui, il soutient l'industrie de la pêche locale et -la navigation de plaisance.
Phare de Boars Head
Tiverton, Nouvelle-Écosse
Érigé en 1957, le phare de Boars Head est une tour à ossature de bois en forme de pyramide tronquée à base carrée d’une hauteur de 11,6 mètres (39 pieds). Le phare se dresse sur l’île Long à une hauteur de 28 mètres (93 pieds) au-dessus du Petit Passage, un chenal étroit qui relie la baie de Fundy à la baie St. Mary’s, et il est bien visible depuis les eaux en bas.
Phare de Boat Bluff
Kitimat-Stikine, Colombie-Britannique
Établi à l’origine en 1907, le phare de Boat Bluff se dresse dans un contexte pittoresque de station de phare en avant-plan du relief tourmenté des montagnes et de la forêt du nord-ouest de la côte du Pacifique. Ce phare guide les navires dans un tronçon fort achalandé du Passage de l’Intérieur.
Phare de Bois Blanc Island
Amherstburg, Ontario
Le phare de Bois Blanc Island est un phare de forme tronconique en pierre blanche construit en 1836. Le phare est situé à la pointe sud de l’île, au confluent de la rivière Détroit et du lac Érié. Le lieu historique national du Canada du Phare-de-l'Île-Bois-Blanc est administré par Parcs Canada.
Phare d'alignement antérieur de Brighton Beach
Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard
Construit en 1889, le phare patrimonial du feu d’alignement antérieur de Brighton Beach est une tour de bois carrée et de forme pyramidale d’une hauteur de 12,2 mètres (40 pieds) peinte en rouge et blanc, couleurs traditionnelles de la Garde côtière canadienne. Le phare est un symbole très apprécié du quartier Brighton à Charlottetown et de la ville en général.
Phare de Cap au Saumon
La Malbaie, Quebec
Le phare de Cap-au-Saumon est une tour octogonale effilée de béton armé de 14 mètres de hauteur (46 pieds). Le phare est situé sur un promontoire majestueux sur la côte nord du fleuve Saint-Laurent dans la région de Malbaie et est très visible pour les navires de passage. Le phare d’origine, construit en 1894, a été remplacé par le phare actuel en 1955 dans la foulée des mesures de modernisation des stations de phare vieillissantes dans les années 1950 et 1960.
Phare du Cap-de-la-Madeleine
Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, Quebec
Le phare du Cap de la Madeleine est une tour cylindrique en béton armé de 17 mètres (55 pieds) de haut, coiffée d'une lanterne circulaire en fer et d'un toit en forme de dôme. Construit en 1908, c'est l'un des exemples de phares en béton armé les plus anciens du Canada.
Phare du Cap de la Tête au Chien
Saint-Siméon, Quebec
Construit en 1909, le phare du Cap de la Tête au Chien est une structure octogonale en béton armé. Grâce à ce type d’ouvrage, le fleuve Saint-Laurent constituait un axe majeur de croissance économique au Canada aux 20e et 21e siècles.
Phare de Cape Anguille
Codroy, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Cape Anguille est un phare octogonal en béton armé mesurant 17,7 mètres (58 pieds) de hauteur. Le phare est une attraction touristique populaire ; les visiteurs logent au gîte situé dans l’ancienne résidence du gardien, un bien patrimonial provincial désigné.
Phare de Cape Beale
Alberni-Clayoquot, Colombie-Britannique
Construit en 1958, le phare de Cape Beale se situe sur la côte dangereuse de l’île de Vancouver, à 60 mètres au dessus de l’océan Pacifique, dans un secteur isolé et densément boisé de la réserve de parc national Pacific Rim. Associé à plusieurs naufrages et sauvetages importants, le phare de Cape Beale est un excellent exemple du système d’aide à la navigation pour les navires.
Phare de Cape Bear
Murray Harbour, Île-du-Prince-Édouard
Le phare de Cape Bear est une tour de bois carrée en forme de pyramide tronquée. Construit en 1881, le phare est situé à la pointe sud de l’Île-du-Prince-Édouard dans le détroit de Northumberland. Le phare de Cape Bear est un symbole de Murray Harbour et de la côte sud de l’Île-du-Prince-Édouard et s’agit d’un point de repère bien connu des habitants de la province.
Phare de Cape George
Comté d’Antigonish, Nouvelle-Écosse
Le phare de Cape George est une structure octogonale effilée en béton armé construite en 1968. Il mesure 13,7 mètres (45 pieds) de hauteur et se dresse à 123 mètres (404 pieds) au-dessus du niveau de la mer, au sommet d’un cap boisé surplombant l’anse Ballantyne, et sa position au sommet du cap lui permet de guider les navires dans le détroit de Northumberland ainsi que dans la baie St. George’s.
Phare de Cape Jourimain
Botsford, Nouveau-Brunswick
Le phare de Cape Jourimain est une tour octogonale effilée à charpente en bois construite en 1869. Il mesure 15,5 mètres (51 pieds) de hauteur et il est situé dans la partie la plus étroite du détroit de Northumberland. Situé directement sur la côte du Nouveau-Brunswick sur les terres du Centre d’interprétation de la nature du cap Jourimain, le phare est bien visible à partir du pont de la Confédération qui relie l’Île-du-Prince-Édouard au continent.
Phare de Cape Mudge
Île de Quadra, Colombie-Britannique
Le phare de Cape Mudge est une haute tour octogonale effilée en béton armé et surmontée d’une lanterne octogonale. Situé sur l’extrémité sud ouest de la côte de l’île Quadra, à l’entrée sud du passage Discovery et construit en 1916, il est le deuxième phare à avoir été construit sur le site, remplaçant le phare d’origine construit en 1898.
Phare de Cape Race
Cap Race, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Cape Race est une tour cylindrique en béton armé surmontée d’une lanterne circulaire avec un toit en dôme. Construit en 1907, ce phare de grand atterrissage de 29 mètres (95 pieds) de hauteur fut le premier phare construit en béton armé au Canada et sa lanterne abrite une très rare lentille de Fresnel hyperradiante.
Phare de Cape Ray
Cape Ray, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Cape Ray consiste en une tour octogonale effilée, en béton armé, coiffée d’une lanterne en aluminium et en verre. Située près d’un petit village de pêche du même nom, dans une région isolée sur la côte sud-ouest de Terre-Neuve, le phare guide les navires de la marine marchande et les navires étrangers qui franchissent le détroit de Cabot, à la jonction entre l’océan Atlantique et le golfe du Saint-Laurent.
Phare de Cap Spear (ancien)
St John’s, Terre-Neuve-et-Labrador
Construit en 1835, le phare de Cape Spear comprend le phare lui-même et la résidence du gardien, un concept fréquemment utilisé au XIXe siècle. Le phare s’élève sur la péninsule rocheuse qui constitue le point le plus à l’est de l’Amérique du Nord. Sa construction est associée à l’instauration d’un gouvernement représentatif à Terre-Neuve en 1832. Il s’agissait du premier grand projet de travaux publics entrepris par le nouveau gouvernement. Le lieu historique national du Canada du Phare-de-Cap-Spear est administré par Parcs Canada et accueille les visiteurs de la mi-mai à la mi-octobre.
Phare de Cap Sainte-Marie
Clare, Nouvelle-Écosse
Le phare actuel, le troisième de cet emplacement, est une tour carrée en béton armé de 8,7 m reliée à un bâtiment adjacent en béton qui se dresse sur le bord des falaises du cap et qui abrite une corne de brume. Cet endroit panoramique se révèle un lieu emblématique très apprécié par les visiteurs et les résidents, tant sur le plan navigable que carrossable.
Phare de Cape St. Mary's
Cap St. Mary’s, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Cape St. Mary’s est une tour octogonale effilée de 10 mètres (33 pieds) de haut. D’abord construit en briques en 1859-1860, il a ensuite été recouvert de béton et de tôle de fonte en 1885, puis de béton coulé au milieu des années 1950, ce qui lui a donné sa forme actuelle. Le phare est situé sur des falaises hautes de 100 mètres au cap St. Mary’s, à l’extrémité sud-ouest de la presqu'île Avalon.
Phare de Cape Tryon
Park Corner, Île-du-Prince-Édouard
Le phare de Cape Tryon est une tour en bois à base carrée en forme de pyramide tronquée de 12,4 mètres (40 pieds) érigée au sommet d’une falaise de grès rouge au nord du village de French River. Il guide les marins et leurs navires le long de la côte nord de l’Île-du-Prince-Édouard, entre la baie Richmond et New London. Bâti en 1967, le phare actuel est le deuxième à occuper le site.
Phare de Carmanah Point
Cowichan Valley, Colombie-Britannique
Construit en 1922, le phare de Carmanah Point est une tour octogonale aux murs évasés en béton armé d’inspiration classique en trois parties composée d’une base, d’un fût et d’un chapiteau. Érigé sur une pointe dépouillée de l’épaisse forêt pluviale, à 45 mètres au-dessus de la ligne des hautes eaux, le phare se situe dans les limites de la réserve de parc national Pacific Rim et est accessible pour les randonneurs du sentier de la Côte-Ouest.
Phare de Coldspring Head
Northport, Nouvelle-Écosse
Le phare de Coldspring Head est une tour effilée à base carrée en bois mesurant 11 mètres (35 pieds) de hauteur surmontée d’une plateforme superposée et d’une lanterne hexagonale rouge. Construit en 1889, le phare est doté d’une frise d’inspiration classique constituée d’une série de consoles ornementales sous la plateforme de la lanterne.
Phare de Caissie Point
Dundas (Cap-de-Caissie), Nouveau-Brunswick
Le phare de Caissie Point est un phare en bois carré et effilé de 13,9 mètres (46 pieds) situé dans le village de Cap-deCaissie, sur la rive sud-est du NouveauBrunswick. Construit en 1872, le phare est une aide à la navigation pour les navires qui traversent le détroit de Northumberland et pour les marins qui entrent dans la baie de Shediac.
Phare de Covehead Harbour
Covehead, Île-du-Prince-Édouard
Le phare de Covehead Harbour est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée de 8,2 mètres (26,9 pieds) de hauteur coiffée d’une lanterne carrée en bois. Le phare est situé le long des dunes dans le parc national du Canada de l’Île du Prince Édouard, sur la plage tout juste à l’est de l’entrée de la baie Covehead. Il s’agit du deuxième phare sur le site : sa construction en 1975 visait à remplacer la tour d’origine.
Phare de Dryad Point
Central Coast, Colombie-Britannique
Le phare de Dryad Point est une tour carrée et effilée en béton armé mesurant 7,3 mètres (24 pieds) de hauteur. Ce phare évoque très bien la vie du gardien de phare, celui-ci étant gardé depuis l’établissement de la station en 1899.
Phare d'East Point (Île Saturna)
Saturna Island, Colombie-Britannique
Établi il y a 125 ans, le phare d’East Point, sur l’île Saturna, fut le premier à éclairer le chenal complexe situé entre les détroits de Juan de Fuca et de Georgia. La désignation du phare patrimonial d’East Point comprend le bâtiment ayant abrité la corne de brume et qui a été adapté dans le but de servir de centre d’interprétation sur la riche histoire de l’île Saturna.
Phare d'Egg Island
Central Coast, Colombie-Britannique
Le phare d’Egg Island est une grande tour effilée à claire voie en acier, à base carrée, située sur l’île du même nom qui, d’une certaine distance, rappelle la forme d’un œuf de poule au-dessus de l’horizon. Cette désignation comprend sept bâtiments annexes arborant les couleurs extérieures traditionnelles rouge et blanc.
Phare d'Enragée Point
Île Chéticamp, Nouvelle-Écosse
Le phare d’Enragée Point mesure 13,3 mètres (44 pieds) et surplombe le golfe du Saint-Laurent depuis son emplacement sur l’île de Chéticamp. Il s’agit du deuxième phare construit à cet endroit. Le phare est un exemple gracieux d’un type commun de phare canadien que l’on préférait au milieu du XXe siècle. Il guide les navires dans le détroit de Northumberland, ainsi que dans le port de Chéticamp.
Phare d'Entrance Island
Nanaimo, Colombie-Britannique
Cette tour ronde en forme de « cœur de pomme » guide les marins à l’entrée du port de Nanaimo. Chaque jour, des milliers de personnes passent à proximité du phare d’Entrance Island à bord de traversiers, de bateaux de croisière, de navires marchands, d’embarcations de plaisance et d’hydravions.
Phare d'Estevan Point
Alberni-Clayoquot, Colombie-Britannique
Le phare d’Estevan Point est une tour octogonale blanche de 30.5 mètres (100 pieds) de hauteur en béton armé composée d’une colonne centrale entourée de huit immenses arcs-boutants, le tout couronné d’un garde-corps et d’une lanterne circulaire rouge en métal. Il est situé à l’extrémité sud de la péninsule Hesquiat, sur le littoral rugueux et isolé de l’ouest de l’île de Vancouver.
Phare de Fisgard
Colwood, Colombie-Britannique
Le phare patrimonial de Fisgard est une tour conique de 17,1 mètres (56 pieds) de hauteur surmontée d’une lanterne à plusieurs facettes et joint à la demeure de deux étages du gardien de phare. Construit en 1859-1860 pour signaler l’entrée du port d’Esquimalt, le phare patrimonial de Fisgard est le premier et le plus ancien sur la côte ouest du Canada.
Phare de Flowerpot Island
Île Flowerpot, Tobermory, Ontario
Le phare de Flowerpot Island est une tour en acier à base carrée en forme de pyramide tronquée surmontée de deux feux exposés. Le phare actuel a été construit en 1969. Le phare appuie l’industrie touristique associée à l’île Flowerpot, attraction majeure pour les plaisanciers en raison de sa formation rocheuse en forme de « pot de fleurs ».
Phare de Fort Amherst
St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Fort Amherst est constitué d’une tour carrée et effilée en bois surplombant le passage appelé « The Narrows », point d’entrée du port de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador. Il est situé à l’endroit où se trouvait autrefois le fort Amherst, une tour annexée à une batterie militaire britannique. Érigé en 1951, il est le troisième phare à avoir été construit à cet endroit.
Phare de Gillis Point
Gillis Point, Nouvelle-Écosse
Le phare de Gillis Point, construit en 1895, est une tour en bois de 11,3 mètres (37 pieds) de haut, carrée et effilée, qui repose sur une section de terre étroite s’étendant jusque dans le lac Bras d’Or dans la région rurale de l’île du Cap Breton. Il est lié au passé industriel du Cap-Breton pendant les 19e et 20e siècles, puisqu’il a guidé des cargaisons de charbon et d’autres marchandises de Sydney jusque dans les eaux calmes du lac - Bras d’Or. Le phare est également réputé pour avoir été gardé par l’une des rares gardiennes de phares en Nouvelle Écosse, Catherine MacLean, laquelle a été gardienne de phare de 1916 à 1939.
Phare de Green Island (Catalina)
Île Green, Catalina, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Green Island est un phare de pierre recouvert de béton armé dont la tour octogonale effilée mesure 10,4 mètres (34 pieds) de haut. Aussi appelé phare de Catalina, il s’élève sur la côte est de Terre Neuve sur une île balayée par les vagues au sud de l’entrée du port de Catalina dans la baie de la Trinité. À presque 150 ans, le phare de Green Island est le plus ancien phare encore debout ayant été érigé après l’obtention par Terre-Neuve du statut officiel de colonie. Le phare s’agit d’un point de repère crucial pour les marins de la région et les navires commerciaux de passage ainsi que les randonneurs qui admirent le paysage depuis la terre ferme.
Phare de Green Island
"Île Green, Skeena-Queen Charlotte A, Colombie-Britannique"
Le phare de Green Island est une tour octogonale effilée en béton armé et surmontée d’une lanterne octogonale. Étant le phare le plus septentrional de la province, situé à seulement cinq kilomètres de la frontière avec l’Alaska, c’est le premier repère d’importance que voient les navigateurs en entrant dans les eaux canadiennes.
Phare Green Point
Port de Grave, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Green Point, construit en 1883, est une tour en fonte cylindrique de 6,3 mètres (20,7 pieds) de haut, dans les couleurs de rouge et de blanc similaires à de nombreux phares en fonte construits à Terre-Neuve dans les années 1870- 1880. Au XIXe siècle, la région est devenue un important établissement commercial et de pêche. Le phare a servi pour les pêches côtières et du Labrador, ce qui a contribué à la croissance de l’économie locale et des communautés avoisinantes. Aujourd’hui, Port de Grave continue d’être l’un des ports de pêche les plus actifs de la province et le phare guide de nombreux navires pétroliers, des traversiers, des navires de pêche et de charge et des plaisanciers.
Phare de Gull Harbour (1898)
Parc provincial de Hecla, Manitoba
Le phare de Gull Harbour (1898), situé sur l'île Hecla, repose sur une petite bande de terre s'avançant dans le lac Winnipeg. Autrefois gardien du canal entre les îles Hecla et Black, il a été remplacé par une structure plus haute en 1926.
Phare de Gull Harbour (1926)
Parc provincial Grindstone, Manitoba
Le phare de Gull Harbour (1926) se trouve sur l'île Hecla sur le lac Winnipeg (Manitoba) et est le deuxième phare à avoir été construit sur le site. Mesurant 23,5 mètres (77 pieds) de hauteur, il a été construit pour guider les navires à travers le canal entre les îles Hecla et Black.
Phare de Heart's Content
Heart's Content, Newfoundland and Labrador
Le phare de Heart’s Content est une tour cylindrique en fonte de 9,1 mètres de hauteur (30 pieds). Construit en 1901, le phare est situé sur la pointe nord du havre naturel qui forme la localité de Heart’s Content, sur la rive est de la baie de la Trinité. Construit à l’époque où l’île était une colonie britannique, sa construction en fonte préfabriquée illustre le thème de l’industrialisation croissante au tournant du XXe siècle, dont la Grande Bretagne était un chef de file mondial. Le phare de Heart’s Content est un symbole pour les citoyens de la localité, qui lui prêtent une très grande valeur.
Phare de l'Île aux Perroquets
Longue-Pointe-de-Mingan, Québec
Le phare patrimonial de l’Île aux Perroquets est situé sur l’île aux Perroquets à l’extrémité ouest des îles de Mingan et à l’intérieur de la réserve du parc national de l’Archipel-de-Mingan. Le phare comprend une tour octogonale effilée de trois étages en béton armé de couleur blanche surmontée d’une lanterne octogonale en fibre de verre de couleur rouge qui est coiffée d’un capot de cheminée décoratif.
Phare de l'Île du Pot à  l'Eau-de-Vie
Saint-André-de-Kamouraska, Québec
Construit en 1861, le phare patrimonial de l’île du Pot à l’Eau-de-Vie est la dernière maison-phare encore debout sur une île du fleuve Saint-Laurent. Il comprend une tour circulaire de 9,14 mètres (30 pieds) de hauteur qui surgit du centre de l’habitation du gardien. Le phare est reconnu comme un attrait touristique régional majeur de par sa vocation actuelle de gîte touristique, par son architecture et l’unicité de sa conception.
Phare de l'Île Verte
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, Québec
Le phare de l'Île Verte se trouve sur un affleurement rocheux à la pointe nord-est de l'Île Verte, dans le fleuve Saint-Laurent. Il représentait une étape importante dans le développement des routes intérieures pour le commerce du bois et est directement lié à l'augmentation des échanges commerciaux le long du fleuve Saint-Laurent.
Phare de l'Île-du-Havre-aux-Maisons
Île du Havre-aux-Maisons, Québec
Le phare de l’Île-du-Havre-aux-Maisons, aussi connu sous le nom de phare du cap Alright, est une tour en bois à base carrée en forme de pyramide tronquée qui mesure 8,5 mètres (28 pieds) de hauteur. Construit en 1928, il se dresse au sommet d’une falaise de sable rouge haute de 20 mètres, sur le cap Alright, à l’extrémité est de l’île du Havre-aux-Maisons.
Phare d'alignement antérieur d'Inch Arran Point
Dalhousie, Nouveau-Brunswick
Surplombant la baie des Chaleurs, au Nouveau-Brunswick, le phare d’alignement antérieur d’Inch Arran Point est un très bon exemple de l’agrandissement du réseau de phares du Canada depuis la Confédération, et est l’un des nombreux phares encore debout en forme de pyramide tronquée et à charpente de bois construits après 1867. La tour de 11 mètres se distingue par sa plateforme de lanterne en forme de cage à oiseaux, une caractéristique particulière parmi les phares actuels du Canada.
Phare d'Isaacs Harbour
Comté de Guysborough, Nouvelle-Écosse
Mesurant 12,8 mètres (42 pieds), le phare d’Isaacs Harbour est intégré à la résidence du gardien. Situé sur la côte sud-est de la Nouvelle-Écosse, la station de phare a été établie en 1874 pour guider les navires dans le port et pour servir la communauté en expansion et les industries du transport maritime, de la pêche et de l’exploitation aurifère. Le phare actuel, construit en bois est surmontée d’une coupole, d’une galerie et d’une lanterne octogonale, est construit en 1928 pour remplacer le phare original de1874 et détruit par un incendie. Il est hors de service depuis 2008.
Phare de Lamb Island
Thunder Bay, Ontario
Le phare de Lamb Island est une tour effilée en acier à quatre côtés et à cinq sections, s’élevant à une hauteur de 13,6 mètres (45 pieds). Le phare bâti en 1961 est le deuxième à avoir été érigé sur le site. Le phare de Lamb Island et les bâtiments connexes sont très visibles de la terre et de l’eau et, ensemble, ils renforcent le caractère maritime spectaculaire de l’endroit.
Phare de Langara Point
Village de Masset, Colombie-Britannique
Le phare de Langara Point se trouve à la pointe nord-ouest de l’île Langara. Le phare est un excellent exemple de tour hexagonale en béton armé aux murs inclinés et nervurés.
Phare de Long Eddy Point
Grand Manan, New Brunswick
Situé dans la pointe nord de l’île Grand Manan, le phare de Long Eddy Point est à la fois une tour et un bâtiment de criard à brume. Le phare est une tour carrée en béton armé de 9,3 mètres de haut construite dans le coin d’un bâtiment en bloc de béton carré servant de criard à brume. Le phare est un exemple rare de poste d’aide à la navigation encore existant qui avait été établi à l’origine pour seulement émettre un signal sonore, une nécessité à cet endroit en raison du brouillard épais qui a causé de nombreux naufrages autour de l’île Grand Manan.
Phare de Long Point (Twillingate)
Crow Head, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Long Point (Twillingate) est un phare en brique bâti en 1876, puis recouvert de béton armé en 1929. Situé à environ 100 mètres (331 pieds) au-dessus du niveau de la mer, au sommet d’une falaise surplombant la baie Notre Dame sur la côte nord-est de Terre-Neuve, le phare guide les navires dans le havre de Twillingate et représente une destination écotouristique recherchée.
Phare de Machias Seal Island
Grand Manan, Nouveau-Brunswick
Construit en 1914, le phare de l’île Machias Seal est une tour octogonale effilée en béton armé de 19,8 mètres (65 pieds) de haut. Le phare de l’île Machias Seal est également un symbole de la revendication de la propriété de l’île par le Canada, qui y a posté des gardiens de phare afin d’exercer sa souveraineté sur l’endroit.
Le phare d’alignement antérieur de Margaree Harbour
Inverness, Nouvelle-Écosse
Le phare d’alignement antérieur Margaree Harbour est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée qui mesure 6,8 mètres (22 pieds) de hauteur. Il s’agit de l’un des deux phares d’alignement construits en 1900 qui guident les navires qui entrent le port de Margaree dans le golfe du Saint-Laurent. Tout au long de son histoire, le phare a servi de guide à la pêche commerciale locale et régionale, ainsi qu’au trafic de bateaux de plaisance. Il est situé dans le comté d’Inverness, sur la côte ouest de l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.
Phare d'alignement postérieur de Margaree Harbour
Inverness, Nouvelle-Écosse
Le phare d’alignement postérieur de Margaree Harbour est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée qui mesure 10,15 mètres (33 pieds) de hauteur. Il s’agit de l’un des deux phares d’alignement construits en 1900 qui guident les navires qui entrent le port de Margaree du golfe dans le Saint-Laurent. Tout au long de son histoire, le phare a servi de guide à la pêche commerciale locale et régionale, ainsi qu’au trafic de bateaux de plaisance. Il est situé dans le comté d’Inverness, sur la côte ouest de l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.
Phare de Margaretsville
Margaretsville, Nouvelle-Écosse
Le phare de Margaretsville est une tour effilée à base carrée d’une hauteur de 9,7 mètres revêtue de bardeaux peints en blanc et d’une balise de jour horizontale noire. Ce phare côtier est situé sur une petite pointe s’avançant dans la baie de Fundy en Nouvelle-Écosse. Érigé en 1859, il est le premier phare à avoir été construit à cet endroit.
Phare de McInnes Island
Île McInnes, Colombie-Britannique
Le phare de McInnes Island est un bâtiment blanc rectangulaire polyvalent en béton, avec une tour de phare bâtie sur un coin. Situé dans le détroit Milbanke, le phare est un feu côtier majeur guidant la circulation en direction de l’aluminerie de Kitimat.
Phare de McNab Point
Saugeen Shores, Ontario
Le phare patrimonial de McNab Point est une structure en bois à base carrée, ayant la forme d’une pyramide tronquée et mesurant 8,5 mètres (28 pi) de hauteur. La structure est surmontée d’une lanterne en fer et d’un évent cylindrique. Construit en 1877 dans le cadre d’un grand projet d’améliorations portuaires, le phare a été déplacé de l’extrémité nord de la baie Horseshoe à son emplacement actuel de McNab Point en 1901.
Phare de Merry Island
Sunshine Coast, Colombie-Britanique
Le phare de Merry Island comprend une base carrée avec une tour de 12 mètres (40 pieds) se dressant sur l’un des coins du bâtiment. Deux feuilles d’érables rouges sculptées en relief ajoutent à l’intérêt visuel du phare.
Phare de Mohawk Island
Dunnville, Ontario
Le phare de Mohawk Island est un excellent exemple du développement du réseau d’aides à la navigation sur le lac Érié. Il est étroitement associé au début de l’histoire du canal Welland et a été érigé expressément pour avertir les navires et embarcations des dangers que posent les hauts fonds au large et pour diriger le trafic maritime à l’entrée et à la sortie du tronçon sud du canal.
Phare de Neil's Harbour
Comté de Victoria, Nouvelle-Écosse
Le phare de Neil Harbour est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée qui mesure 10,4 mètres (34 pieds) de hauteur. Il a été construit en 1899 pour guider les navires s’engageant dans le havre naturel de Neil’s Harbour. Le phare de Neil Harbour revêt une très grande valeur aux yeux de la communauté environnante. Les résidents considèrent qu’il fait partie de leur patrimoine historique et de l’identité de leur village.
Phare de New Férolle Peninsula
New Férolle, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de New Férolle Peninsula est un phare effilé, hexagonal, en béton armé, mesurant 19,2 mètres (63 pieds) de hauteur. Depuis sa construction en 1913, la tour guide la navigation transatlantique qui entre dans le golfe du Saint Laurent par le détroit de Belle Isle.
Phare de Nootka
Strathcona A, Colombie-Britannique
Le phare de Nootka est une tour carrée en acier galvanisé entourée d’une tour à claire voie en acier conçue à l’origine pour soutenir la galerie de la lanterne et une marque de jour en bois. Bâti sur l’île San Rafael en 1958 pour remplacer un autre phare, le phare patrimonial de Nootka est situé sur la côte ouest de l’île de Vancouver, à l’entrée de la baie Nootka et surplombant l’anse Friendly.
Phare de Northport, alignement postérieur
Northport, Île-du-Prince-Édouard
Construit en 1885, le phare de Northport, alignement postérieur, est une tour en bois à base carrée en forme de pyramide tronquée mesurant 13,6 mètres (45 pieds) de haut, dont la partie supérieure est droite et surmontée d’une lanterne carrée en bois. Il est situé à l’extrémité sud du havre de la localité de Northport, surplombant la baie Cascumpec.
Phare de Pachena Point
Alberni-Clayoquot, Colombie-Britannique
Le phare de Pachena Point, un feu côtier majeur situé sur la côte sud-ouest de l’île de Vancouver, est de forme octogonale, fait en bois et abrite une lentille de Fresnel de premier ordre. En 2007, le phare de Pachena Point était l’un des cinq phares canadiens illustrés dans une collection de timbres émise par Postes Canada.
Phare de Panmure Head
Montague, Île-du-Prince-Édouard
Le phare de Panmure Head est une tour octogonale en bois aux murs inclinés de 17,7 mètres (58 pieds) de hauteur, coiffée d’une lanterne dodécagonale en fonte. Construit en 1853, ce fut le deuxième phare érigé sur l’Île-du-Prince-Édouard. L’excellence de ses proportions et ses éléments architecturaux décoratifs contribuent à son attrait sur le plan visuel. Depuis plus de 50 ans, le phare Panmure Head est un symbole et une attraction touristique emblématique de grande importance pour la communauté locale.
Phare de Pictou Island, Feu Sud
Île Pictou, Nouvelle-Écosse
Érigé en 1907, le phare de Pictou Island South est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée, coiffée d’une lanterne carrée. L’île renferme seulement quelques bâtiments publics et le phare de Pictou Island South, dernier à subsister sur l’île, est considéré comme très important et revêt une grande valeur pour la petite communauté de résidents permanents.
Phare du Pilier-de-Pierre
Saint-Jean-Port-Joli, Québec
Le phare du Pilier-de-Pierre est une tour cylindrique en pierres coiffée d’une plateforme et d’une lanterne avec coupole rouge. D’une hauteur de 18,3 mètres (60 pieds), le phare se dresse sur un mince îlot rocheux qui fait partie des îles Piliers au milieu du fleuve Saint-Laurent. Ce phare, qui a subi très peu de modifications depuis sa construction en 1843, est toujours en fonction pour mettre les navigateurs en garde contre les dangereux récifs de la voie navigable.
Phare de Point Amour
L'Anse Amour, Terre-Neuve-et-Labrador
Construit en 1857, le phare de Point Amour est situé du côté sud-est de la baie de Forteau dans le détroit de Belle-Isle. Haut de 33,2 mètres (109 pieds), c’est le phare le plus élevé de Terre-Neuve-et-Labrador et le deuxième plus haut au Canada. Son fût évasé en calcaire et en brique est coiffé d’une corniche évasée et en gradins sur laquelle repose la plate-forme et la lanterne. Un duplex de deux étages aussi en pierre calcaire, coiffée d’un toit à deux versants, est attaché au phare à la hauteur de l’aile arrière.
Phare de Point Clark
Huron-Kinloss, Ontario
Le phare de Point Clark est une tour circulaire légèrement conique de 26,5 mètres (87 pieds) en pierre calcaire blanchie à la chaux. Elle est surmontée d’une lanterne en fonte à 12 facettes en verre et coiffée d’un dôme en fonte. Mis en service en 1859, il compte parmi les six tours impériales construites sur le lac Huron et la baie Georgienne.
Phare de Point Prim
Belfast, Île-du-Prince-Édouard
Le phare de Point Prim se dresse sur l’extrémité d’une pointe de terre se prolongeant dans le détroit de Northumberland. Il marque l’entrée sud-est de la baie Hillsborough et du port de Charlottetown. Le phare est une tour conique tronquée en brique recouverte de bardeaux de bois et d’une hauteur de 18,3 mètres (60 pieds) de la base au sommet de l’évent.
Phare de la Pointe Mitis
Métis-sur-Mer, Quebec
Le phare de Pointe Mitis est une tour hexagonale de 25 mètres (82 pieds) de hauteur en béton armé, coiffée d'une lanterne en fer cylindrique et dont la base repose sur des contreforts en béton. C’est un excellent exemple de la campagne qui a été menée par le gouvernement, après la Confédération, pour renforcer la sécurité du commerce maritime grâce à l'amélioration de l’assistance à la navigation.
Phare de Pointe-au-Père
Rimouski, Québec
Le phare de Pointe-au-Père se caractérise par une tour octogonale en béton armé insérée entre huit contreforts (également en béton) arc-boutés à chaque niveau de plancher. Le phare mesure 3,35 mètres (11 pi) de diamètre sur une hauteur totale de 32,9 mètres (108 pi). Le phare de Pointe-au-Père représente une conception architecturale uniquement canadienne. Le lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père est administré par Parcs Canada en partenariat avec le Site historique maritime de la Pointe-au-Père.
Phare de Port Dover, jetée Ouest
Port Dover, Ontario
Le phare de Port Dover, jetée Ouest est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée surmontée d’une lanterne carrée qui est situé bien en vue à l’extrémité du quai ouest marquant l’entrée du port de Port Dover, sur le lac Érié. Depuis sa construction, ce phare patrimonial a été l’emblème du caractère maritime de Port Dover et de sa dépendance du lac Érié.
Phare de port Mouton
Port Mouton, Nouvelle-Écosse
Le phare de Port Mouton est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée d’une hauteur de 7,5 mètres (25 pieds). Construit en 1937, ce phare a remplacé un premier phare qui se dressait au même endroit depuis 1873. Le phare guide les navires vers la petite zone portuaire de Port Mouton et revêt une grande importance pour la communauté de Port Mouton, située à proximité.
Phare de Port Stanley, brise-lames
Port Stanley, Ontario
Le phare Port Stanley Breakwater est une tour pyramidale en béton armé de 10 mètres (33 pieds) de hauteur. Construit en 1911, c’est le deuxième phare à avoir été érigé sur le site. Avec Port Stanley, cet ouvrage est directement associé à l'expansion des activités maritimes et à l'importance grandissante de la pêche commerciale sur le Lac Érié – deux secteurs qui devinrent les piliers de l'économie de la région.
Phare de Prim Point
Digby, Nouvelle-Écosse
Le phare de Prim Point est une tour d’une hauteur de 13,9 mètres (46 pieds) jointe à un bâtiment de corne de brume. Construit en 1964, il est érigé dans un secteur boisé surplombant les escarpements rocheux sur la pointe ouest de Digby Gut à l’ouverture étroite du bassin d’Annapolis dans la baie de Fundy. Depuis deux siècles, un phare se dresse sur la pointe Prim pour guider les marins qui quittent la baie de Fundy pour pénétrer dans le bassin d’Annapolis.
Phare de Prince Edward Point
Prince Edward, Ontario
Le phare de Prince Edward Point est une tour effilée en bois à base carrée à laquelle est annexé un logement. Construit en 1881, ce phare est aujourd’hui un repère bien connu de l’endroit, car il constitue l’élément central du logo de l’observatoire d’oiseaux de la pointe Prince Edward.
Phare de Pulteney Point
Port McNeill, Colombie-Britannique
Le phare de Pulteney Point illustre très bien les premières manifestations du modernisme dans le design de phares avec sa tour carrée en béton se dressant sur l’un des coins d’un bâtiment carré à un étage et au toit plat et servant de station de signal de brume. Construit en 1943, ce bâtiment carré et en béton a remplacé le phare d’origine datant de 1905 qui servait à la fois de phare et de logement pour le gardien.
Phare de Queensport
Île Rook, Nouvelle-Écosse
Construit en 1936, le phare de Queensport est intégré à la résidence du gardien, un modèle souvent utilisé pour les phares en régions éloignées. La résidence de deux étages à charpente en bois est coiffée d’une lanterne carrée accessible à partir du deuxième étage de la résidence. Ce phare est situé sur la petite île Rook qui se trouve au large du havre de Queensport dans la baie de Chedabucto.
Phare de Rocky Point
Harbour Breton, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Rocky Point, haut de 9,1 mètres, est une tour arrondie et cylindrique en fonte préfabriquée surmontée d'une lanterne à carreaux triangulaires. Construit en 1881, c'est le deuxième phare à avoir été bâti sur le site et le plus ancien encore présent sur la côte sud-ouest de la province.
Phare de Sand Point
Sand Point, Nouveau-Brunswick
Construit en 1898, le phare de Sandy Point est une tour pyramidale effilée en bois surmontée d'une lanterne carrée, qui repose sur une structure à ossature en acier à deux étages et quatre piles en béton. Cet ouvrage, construit dans une région isolée en basse altitude, est un excellent exemple, de par sa taille et sa résistance, d'aide à la navigation en cas de mauvais temps et de crue saisonnière.
Phare d'alignement antérieur de Saugeen River
Saugeen Shores, Ontario
Le feu d’alignement antérieur de Saugeen River est une structure en bois à base carrée, ayant la forme d’une pyramide tronquée et mesurant 9,5 mètres (31 pi) de hauteur. La structure est surmontée d’une plateforme avec rambarde en métal et d’une lanterne en bois. Ce phare patrimonial, situé sur le lac Huron à l’extrémité d’une jetée s’étendant vers l’ouest du côté nord de l’embouchure de la rivière Saugeen dans la communauté de Southampton, ainsi qu’un autre presque identique situé 750 mètres plus à l’est, ont été construits en 1903.
Phare d'alignement postérieur de Saugeen River
Saugeen Shores, Ontario
Le feu d’alignement postérieur de Saugeen River est une structure en bois à base carrée, ayant la forme d’une pyramide tronquée et mesurant 9,5 mètres (31 pi) de hauteur. La structure est surmontée d’une plateforme avec rambarde en métal et d’une lanterne en bois. Ce phare, situé sur une élévation sur la rive nord de la rivière Saugeen, dans la communauté de Southampton, ainsi que le phare d’alignement antérieur presque identique situé 750 mètres plus à l’ouest, ont été construits en 1903.
Phare de Schafner Point
Comté d’Annapolis, Nouvelle-Écosse
Le phare de Schafner Point est une tour en bois carrée et effilée de 13 mètres (43 pieds) de hauteur surmontée d’une plateforme superposée et d’une lanterne octogonale rouge en fer. Ce phare construit en 1885 est le premier à cet endroit, mais la deuxième aide à la navigation érigée le long du corridor maritime du goulet de Digby et du bassin de l’Annapolis. Il est situé à 11 kilomètres en aval d’Annapolis Royal sur la rive nord du bassin de l’Annapolis.
Phare de Scotch Bonnet Island
Prince Edward, Ontario
Construit en 1856, le phare de Scotch Bonnet Island a jadis servi à avertir les navires traversant le lac Ontario du danger de la petite île Scotch Bonnet et des hauts fonds avoisinants.
Phare de Sheringham Point
Shirley, Colombie-Britannique
Le phare de Sheringham Point se dresse sur la côte ouest de l’île de Vancouver depuis 1912. Sa tour hexagonale blanche en béton armé guide les navires s’engageant dans le détroit de Juan de Fuca, qui relie le Pacifique aux grands ports, dont ceux de Victoria et de Vancouver.
Phare de Snug Harbour, alignement postérieur
Carling, Ontario
Le phare de Snug Harbour, alignement postérieur, est composé d'une habitation d’un étage et demi, coiffée d'une tour effilée s’élevant du centre du toit. Construit selon des plans préparés par le ministère de la Marine et des Pêcheries, l’ouvrage est une réponse à la fois simple et élégante aux exigences fonctionnelles réunies de l’habitation et du phare.
Phare de St. Jacques Island
St. Jacques - Coomb’s Cove, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de l'île Saint-Jacques, aussi appelé phare de baie Fortune, est une tour blanche cylindrique en fonte de 12 mètres (39 pieds) de haut, qui a été construite en 1908. Surplombant une impressionnante falaise escarpée de 30 mètres de hauteur, sans aucune végétation autour, le phare est particulièrement visible de toute la baie.
Phare de la pointe sud-ouest de St. Paul Island
Dingwall, Nouvelle-Écosse
Le phare patrimonial de St. Paul Island, pointe sud-ouest, est une tour cylindrique en fonte préfabriquée surmontée d’une lanterne en fer à 12 faces. Le phare a été érigé pour tenir les navires à distance de la dangereuse St. Paul Island, dans le détroit de Cabot. La lumière clignotante du phare était visible à 18 milles marins. Le phare révèle l’importance et l’ingéniosité du personnel du Dépôt des phares du Dominion et de la Garde côtière canadienne en ce qui concerne le programme d’aides à la navigation dans les eaux canadiennes.
Phare de St. Peters Harbour
St. Peters Harbour, Île-du-Prince-Édouard
Le phare de St. Peters Harbour est une tour pyramidale effilée en bois de 10,4 m coiffée d'une lanterne hexagonale, ce qui constitue une architecture atypique, par rapport au style classique privilégié au Canada du 19e siècle. Bordé de dunes au cœur d'une aire protégée provinciale, le phare évolue dans un décor où l'on peut apercevoir le parc national de l'autre côté de la baie. Le phare se trouve à 45 minutes de route du centre-ville de Charlottetown.
Phare de Terence Bay
Terence Bay, Nouvelle-Écosse
Le phare de Terence Bay est une tour en bois à base carrée en forme de pyramide tronquée mesurant huit mètres (26 pieds) de hauteur et coiffée d’un feu électrique fixe. Construit en 1903, ce phare remplace le lampadaire d’origine installé en 1885. Le phare est situé sur la pointe Tennant dans le petit village de pêcheurs de Terence Bay.
Phare de Trial Islands
Oak Bay, Colombie-Britannique
Le phare de Trial Islands a été construit en 1970 en remplacement du phare d’origine érigé en 1906. Il s’agit d’une tour blanche cylindrique en béton armé couronnée d’une lanterne en aluminium rouge et d’une plateforme. Le phare de Trial Islands fait 13 mètres (42 pieds) de hauteur et se trouve sur la pointe sud est de la plus grosse des îles Trial.
Phare de Triple Islands
Triple Islands, Skeena-Queen Charlotte A, Colombie-Britannique
Le phare de Triple Islands est une tour de forme octogonale en béton armé mesurant 23 mètres (76 pieds) de haut. Il est attaché à l’un des coins d’un bâtiment carré de trois étages en béton armé qui sert de résidence au gardien et abrite de l’équipement. Le phare est reconnu à l’échelle nationale comme étant l’un des projets de construction les plus dangereux de l’histoire maritime du Canada, d’où sa désignation comme lieu historique national.
Phare de Victoria Beach
"Chemin Victoria Beach, Battery Point, Nouvelle-Écosse"
Le phare de Victoria Beach est une tour en bois en forme de pyramide tronquée à base carrée d’une hauteur de 8 mètres (26 pieds) coiffée d’une plateforme superposée et d’une lanterne carrée en bois. Ce phare construit en 1901 est le premier à cet endroit, mais la quatrième aide à la navigation érigée le long du corridor maritime du goulet de Digby et du bassin de l’Annapolis. Il est situé à Battery Point sur la rive est du goulet de Digby.
Phare de Wallace Harbour, Feu à  secteurs
County of Cumberland, Nova Scotia
Construit en 1904, le phare de Wallace Harbour, Feu à secteurs est une tour carrée en bois de 8 mètres (26 pieds) de hauteur. Le phare est peint en blanc et sa façade porte une large bande horizontale rouge en guise de marque de jour. Il est situé le long d’une route principale près du rivage du port de Wallace. Il faisait à l’origine partie d’une paire de phares d’alignement, mais il a été converti en phare à secteurs individuel en 1990. La route 6, la route principale de la région, passe tout près de l’entrée du phare.
Phare de Walpole Island, feu aval A32
Île Walpole, Ontario
Le feu aval A32 de Walpole Island est un phare effilé à base carrée en béton armé dépourvu de lanterne. Le phare fait environ 5,6 mètres (18,4 pieds) de hauteur et se caractérise par un seuil en saillie et des enfoncements rectangulaires peu profonds ajoutant un certain degré d’élégance et d’intérêt visuel à la tour. Ce phare est une aide à la navigation étroitement liée à la circulation maritime internationale franchissant la rivière Saint Clair entre le lac Huron et le lac Sainte Claire.
Phare de Walpole Island, feu amont A34
Île Walpole, Ontario
Le feu amont A34 de Walpole Island est un phare effilé à base carré en béton armé dépourvu de lanterne. Le phare fait environ 5,4 mètres (17,7 pieds) de hauteur et se caractérise par un seuil en saillie et des enfoncements rectangulaires peu profonds ajoutant un certain degré d’élégance et d’intérêt visuel à la tour. Ce phare est une aide à la navigation étroitement liée à la circulation maritime internationale franchissant la rivière Saint Clair entre le lac Huron et le lac Sainte Claire.
Phare de Windmill Point
Prescott, Ontario
Le phare de Windmill Point est une tour circulaire évasée de 18,9 mètres (62 pieds) de hauteur construite en pierres et coiffée d’une lanterne en fonte. Il est situé sur une hauteur près de la ville de Prescott et domine l’ancien King’s Highway et le fleuve Saint-Laurent. Construit à l’origine pour abriter un moulin à vent vers 1832, il est le site de la Bataille du Moulin-à-Vent pendant la Rébellion de 1837-1838. En 1872, il fut converti en phare et mis en service au plus tard en 1874, demeurant fonctionnel pendant plus d’un siècle. Le lieu historique national de la Bataille-du-Moulin- à-Vent est administré par Parcs Canada.
Phare de Woody Point
Woody Point, Terre-Neuve-et-Labrador
Le phare de Woody Point est une tour pyramidale effilée en bois de 7,3 m coiffée d'une lanterne carrée en bois. Entouré par le parc national du Gros-Morne, il constitue un lieu d'intérêt important, tant sur le plan navigable que carrossable. Le phare se trouve à une heure en voiture de l'aéroport de Deer Lake à Terre-Neuve-et-Labrador.

Phares administrés par Parcs Canada

Parcs Canada administre 11 phares, qui ont tous été proposés comme phares patrimoniaux désignés. Ils sont utilisés dans le cadre de divers programmes, y compris l'interprétation, les installations pour les visiteurs et la protection des espèces en péril.

Vous voulez voir plus de désignations nationales?

Faites une recherche parmi plus de 3 600 désignations répertoriées dans l’Annuaire des désignations patrimoniales fédérales (ADPF)


L’annuaire des désignations patrimoniales fédérales offre une liste complète de désignations fédérales provenant de divers programmes administrés par Parcs Canada. Il consigne des renseignements sur les désignations de personnes, de lieux et d’événements d’importance historique nationale dans le cadre du Programme national de commémoration historique, ainsi que des informations sur les gares ferroviaires, les phares, et certains édifices fédéraux qui présentent une valeur ou un intérêt historique.


Liens connexes