John Ware a été désigné personnage historique national en 2022.

Importance historique : Cowboy noir, autrefois soumis à l’esclavage, qui s’est bâti une carrière d’éleveur fructueuse, malgré le racisme et les conditions difficiles du front pionnier.

Plaque commémorative : Lieu historique national du Ranch-Bar U, Longview, AlbertaFootnote 1

Ce cowboy noir, autrefois soumis à l’esclavage, s’est bâti une carrière d’éleveur fructueuse, malgré le racisme et les conditions difficiles du front pionnier. Arrivé dans le district de l’Alberta en 1882 dans une équipe conduisant des milliers de bovins au site du ranch Bar U, il s’occupe des troupeaux de grandes entreprises avant d’établir son propre ranch avec son épouse Mildred et leurs enfants. Ware excelle dans une industrie dominée par des hommes blancs et de grandes sociétés d’élevage bien financées. Sa générosité et ses compétences supérieures lui valent une renommée durable et une place dans la mythologie de l’Ouest canadien.

John Ware

Ce cowboy noir, autrefois soumis à l’esclavage, s’est bâti une carrière d’éleveur fructueuse, malgré le racisme et les conditions difficiles du front pionnier. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, John Ware conduit et gère des milliers de bovins et de chevaux pour de grandes entreprises, puis il établit son propre ranch, réussissant dans une industrie dominée par des hommes blancs et de grandes sociétés d’élevage bien financées. Les compétences et l’expérience remarquables de Ware en tant que cowboy et éleveur lui valent une renommée durable et une place de choix dans la mythologie de l’Ouest canadien.

Portrait d'un homme avec un chapeau
John Ware, éleveur. Avant de venir à Duchess. na-101-37
© Université de Calgary

Les détails de la jeunesse de ce légendaire cowboy noir sont plus ou moins connus, mais les sources historiques suggèrent qu’il est né en esclavage dans le sud des États-Unis et qu’il travaille au Texas après 1865, après avoir obtenu sa liberté. En 1879, il est embauché comme cowboy pour conduire quelque 2 400 têtes de bétail sur 3 000 kilomètres, soit jusqu’au Montana, où il restera plusieurs années. En 1882, il rencontre, dans le sud de l’Idaho, un agent de la North West Cattle Company qui est à la recherche de vachers pour mener plus de 3 000 bovins vers le nord, dans le district de l’Alberta. La société établit alors un ranch sur les territoires traditionnels des Premières Nations Iyarhe Nakoda (Stoney Nakoda), Siksikaitsitapi (Pieds-Noirs) et Ktunaxa (Kootenay). Cette vaste exploitation bovine deviendra connue sous le nom de sa marque : Bar U. John Ware est embauché pour conduire le bétail et continue à travailler pour le ranch Bar U jusqu’en 1884, date à laquelle il rejoint le nouveau ranch Quorn, qui lui confie la gestion de ses animaux reproducteurs coûteux.

Plaque commémorative en bronze
Plaque commémorative de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada pour le Personnage historique national de John Ware (v. 1850-1905).
Groupe d'hommes
Groupe d'éleveurs de Millarville et Priddis, Alberta. De gauche à droite, rangée arrière : Arthur, M. Woolings, George Peet, Addison Hone. De gauche à droite, première rangée : Bill Mosley ; John Ware ; 'Pi' Hone ; Harry Mosley. na-156-10
© Université de Calgary
Un homme tirant des chevaux de trait
John Ware et son attelage de chevaux à la rivière Red Deer, en Alberta. Rondins tirées de la rivière Red Deer utilisés pour la construction du ranch. na-266-3
© Université de Calgary

En 1888, John Ware établit son propre petit ranch à Sheep Creek, près des installations de Quorn. Son troupeau grandit rapidement jusqu’à compter des centaines de bovins. Il continue à travailler dans les grands ranchs près de sa propriété en échange d’une rémunération, et en 1890, il est employé par le ranch High River Horse. En 1892, il épouse Mildred Lewis, la fille d’un colon et ébéniste noir récemment arrivé de l’Ontario. Pendant une dizaine d’années, Ware pratique l’élevage à Sheep Creek, mais il se déplace vers l’est lorsque les pâturages environnants commencent à être clôturés par de nouveaux colons s’établissant dans la région. En 1902, Ware établit un nouveau ranch sur le bord de la rivière Red Deer, dans les environs du village de Duchess, au nord-est de Brooks. À cette époque, sa famille compte cinq enfants. La famille Ware vit des moments tragiques en 1905, car Mildred est emportée par la typhoïde et une pneumonie et John est tué lorsque son cheval trébuche dans un terrier de blaireau. Célèbre dans la région de son vivant, les histoires témoignant des talents d’équitation de John Ware, de sa générosité et de sa force sont encore racontées aujourd’hui, ce qui atteste de son héritage durable.

La présente fiche d’information a été rédigée au moment de l’annonce ministérielle et du dévoilement de la plaque commémorative en 2022.

 

Un homme et une femme
John et Mildred Ware, Millarville, Alberta. Prise au moment de leur mariage, le 29 février 1892. na-2566-1os
© Université de Calgary
Un homme et un chien
John Ware et son Dogue Allemad, Bismark. Photo prise au ranch de Millarville. na-266-5
© Université de Calgary
Un homme tient la patte d'un chien dans un champ
John Ware et son chien. na-266-5
© Université de Calgary

 

Un homme et trois enfants
John Ware et ses enfants, Millarville, Alberta. De gauche à droite : John Ware, Arthur Ware, Mildred Ware et William Ware. pd-374-1-95os
© Université de Calgary
Un homme et une femme avec deux enfants
John Ware et sa famille, sud de l'Alberta. Gauche à droite : Mme Mildred Ware, Robert Ware, Nettie Ware, John Ware. na-263-1
© Université de Calgary

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus


Liens connexes