Le Temple Gur sikh d’Abbotsford

Temple Sikh d'Abbotsford, vue depuis l'autel avec un auvent. © Parcs Canada / Danielle Hamelin, 2002
Pour la semaine du lundi 24 février 2020.

Le 26 février 1912, le Temple sikh Gur d'Abbotsford, situé au cœur de la vallée du fleuve Fraser, en Colombie-Britannique, ouvre officiellement ses portes. Aujourd'hui, il s'agit du plus ancien temple sikh d'Amérique du Nord qui subsiste.

Les premiers sikhs arrivent à Abbotsford du Pendjab, en Inde, en 1905. Ce sont, pour la plupart, de jeunes hommes célibataires issus de familles d’agriculteurs. Plusieurs trouvent du travail à forte intensité de main-d’œuvre dans l’agriculture, la foresterie ou la construction de chemins de fer. En 1907, les sikhs sont la cible de violentes manifestations contre la population asiatique à Vancouver, des protestations alimentées par la colère liée à une récession économique. En réponse à ces hostilités raciales violentes, le gouvernement de la Colombie-Britannique prive tous les Indiens de leur droit de vote en 1907. De plus, le gouvernement fédéral restreint l’immigration des Indiens en 1908 en adoptant le « règlement sur le voyage continu ». Cet amendement à l’Acte d’immigration permet d’interdire l’entrée au Canada à toute personne qui n’arrive pas directement de son pays d’origine, alors qu’il est bien connu à cette époque qu’il est impossible de venir au Canada directement de l’Inde.

Malgré ce climat hostile, les sikhs en Colombie-Britannique travaillent ensemble pour s’établir dans la province. En 1908, des membres de la communauté sikhe d’Abbotsford entreprennent la construction d’un gurdwara, c’est-à-dire un temple. La famille Tretheway, propriétaire d’une scierie locale voisine qui emploie des travailleurs sikhs, fait don d’une partie du bois qui sert à construire le bâtiment. Même s’ils économisent pour pouvoir envoyer de l’argent à leurs familles en Inde, les sikhs d’Abbotsford achètent le reste des matériaux et bâtissent le temple dans leur temps libre. Achevé en 1911, le temple est officiellement inauguré en 1912.

Les matériaux utilisés dans la construction du temple à charpente en bois et construit sur deux étages et demi l’aident à s’intégrer au style des autres bâtiments de la région. Ses attributs extérieurs les plus remarquables comptent la fausse façade, le balcon supérieur qui longe trois façades et l’escalier proéminent en béton coulé qui mène à l’entrée principale de l’étage supérieur. À l’intérieur, l’entrée principale mène à la salle de prière située à l’étage supérieur, où un plancher surélevé et de simples arcs en bois mettent en relief l’autel surmonté par un dais. C’est dans cet espace sacré qu’est conservé le livre sacré sikh, le Guru Granth Sahib. Au rez-de-chaussée se trouvent une cuisine et une salle commune, des pièces utilisées pour des activités sociales et le partage du langar, un repas communautaire. En plus d’être un lieu de culte, le temple offre aux nouveaux immigrants un foyer temporaire, de l’aide à la recherche d’emploi et d’autres services.

En 1983, un nouveau temple plus vaste est construit en face du Temple sikh Gur d’Abbotsford afin de servir la communauté grandissante. Aujourd’hui, Temple Gur sikh abrite le musée du patrimoine sikh et il demeure un lieu de culte et un centre communautaire.

Le Temple sikh d’Abbotsford a été désigné lieu historique national. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) conseille le gouvernement du Canada sur la commémoration de lieux historiques nationaux qui peuvent inclure une variété de sites historiques tels que des jardins, des cimetières, des ensembles de bâtiments et des paysages culturels.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Pour de plus amples informations sur le processus de présentation d’une demande de désignation, consultez la page suivante : https://www.pc.gc.ca/fr/culture/clmhc-hsmbc/ncp-pcn

Apprenez-en plus au sujet de l’approche de Parcs Canada sur l’histoire publique en consultant Le cadre pour l’histoire et la commémoration (2019) sur notre site web.