SS Komagata Maru

Les passagers à bord du SS Komagata Maru en 1914. © Library and Archives Canada / PA-034015

Pour la semaine du lundi mai 18, 2020.

Le 23 mai 1914, le SS Komagata Maru arrive à Vancouver, en Colombie Britannique, en provenance de Hong Kong. La plupart des 376 passagers sont des sikhs originaires du Pendjab, en Inde, qui espèrent immigrer au Canada. À leur arrivée, ils sont plutôt détenus à bord du navire à vapeur dans le port de Vancouver pendant deux mois, puis forcés de retourner en Inde.

Gurdit Singh, figure de proue de la communauté sikhe et homme d’affaires en Malaisie, avait affrété le SS Komagata Maru afin de permettre à des immigrants sikhs de se rendre au Canada. Le navire japonais quitte le territoire de Hong Kong, alors sous le contrôle de la Couronne britannique, avec à son bord des hommes qui sont principalement d’origine pendjabi. L’Inde étant alors sous l’autorité britannique, ils sont des sujets britanniques. Cependant, leur entrée au Canada peut toujours leur être refusée.

En 1908, le gouvernement canadien adopte des décrets qui restreignent sensiblement l’immigration en provenance de l’Inde. En vertu du premier décret, les agents d’immigration ont le pouvoir de refuser l’entrée de toute personne asiatique qui arrive au Canada avec moins de 200 dollars en poche (ce qui correspond aujourd’hui à environ 4 500 dollars). C’est une somme considérable à l’époque et cela rend impossible l’immigration au Canada des personnes tentant d’échapper à la pauvreté. Le second décret exige que tous les immigrants arrivent au Canada au terme d’un voyage sans escale depuis leur pays d’origine. Cependant, aucun navire ne voyage sans escale entre l’Inde et le Canada du fait de la pression qu’exerce en ce sens le gouvernement canadien sur les compagnies de navigation. Une telle restriction ferme effectivement la porte à l’immigration indienne.

Le SS Komagata Maru contrevient à la loi sur le passage sans escale en prenant à bord des passagers au Pendjab, puis en faisant escale à Hong Kong avant de mettre le cap sur Vancouver. Le gouverneur britannique de Hong Kong informe le gouvernement canadien que le navire se dirige vers la côte ouest. À son arrivée au port, des agents d’immigration armés entourent immédiatement le navire. Ils empêchent les passagers de débarquer et refusent de laisser monter quiconque à bord, y compris des membres de la communauté sikhe de Vancouver. Pendant deux mois, le SS Komagata Maru demeure au large du port de Vancouver. 

Les passagers doivent faire face à des conditions très précaires à bord du navire, beaucoup d’entre eux frôlant la famine parce que les autorités canadiennes empêchent la livraison de nourriture, d’eau et d’autres denrées essentielles. Lorsque les efforts en vue d’obtenir l’accès légal au pays échouent, les passagers n’ont d’autre choix que de retourner en Inde. Le 23 juillet, le SS Komagata Maru quitte le port de Vancouver escorté par un navire lourdement armé, le NCSM Rainbow, le premier navire de guerre canadien en service sur la côte pacifique. 

Ce n’est que lors de l’adoption de la Loi sur la citoyenneté canadienne en 1947 que le gouvernement fédéral lève les restrictions empêchant l’entrée des immigrants indiens au Canada. 

L’incident du Komagata Maru de 1914 est désigné événement historique national. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) conseille le gouvernement du Canada sur la commémoration d’événements historiques nationaux qui évoquent des moments, épisodes, mouvements ou expériences significatifs dans l’histoire du Canada.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Pour de plus amples informations sur le processus de présentation d’une demande de désignation, consultez la page suivante : https://www.pc.gc.ca/fr/culture/clmhc-hsmbc/ncp-pcn


Mai est le Mois du patrimoine asiatique. Apprenez-en davantage sur les histoires, les réalisations et les contributions des Canadiens d’origine asiatique en explorant des articles dans nos archives en ligne sur les « Fils sur papier » : l’immigration chinoise au Canada, SS Komagata Maru, la relocalisation forcée des Canadiens d’origine japonaise pendant et après la Seconde Guerre mondiale, le temple Gur sikh d’Abbotsford, et The New Canadian: une voix pour les Canadiens d’origine japonaise.