La migration des Doukhobors vers la Colombie-Britannique

Le bateau à vapeur Lake Huron, à bord duquel les immigrants doukhobors arrivèrent au Canada en 1899. ©Doukhobors/ Bibliothèque et Archives Canada/ C-005208

Pour la semaine du 20 janvier 2020

Le 20 janvier 1899, plus de 2 100 immigrants doukhobors débarquèrent sur l’île Lawlor en Nouvelle-Écosse. Ils arrivèrent au Canada en provenance de ce qui est aujourd’hui la Mordovie, où ils étaient en conflit avec les autorités russes et l’Église orthodoxe en raison de leur pacifisme et de leur dissidence religieuse.

La plupart des immigrants doukhobors se sont déplacés vers ce qui était à l’époque les Territoires du Nord-Ouest. Là, ils s’installèrent dans une région qui fait maintenant partie de la Saskatchewan et visée par le Traité n° 4, signé par les Cris, les Saulteaux, les Assiniboines et la Couronne en 1874. À l’époque, le gouvernement fédéral incitait les colons européens et les compagnies de chemin de fer à s’installer dans l’ouest du Canada à l’aide de la Loi des terres fédérales (1872). La loi permit de mettre 1,25 million de propriétés à la disposition de particuliers et de groupes religieux, comme les Doukhobors. Clifford Sifton, le ministre de l’Intérieur, accorda également des concessions spéciales aux Doukhobors, leur permettant de travailler la terre collectivement. En 1905, son successeur, Frank Olivier, leur demanda de se conformer à la loi de 1872, qui exigeait l’enregistrement individuel des propriétés. Certains Doukhobors acceptèrent et restèrent en Saskatchewan, principalement près de Veregin, et se conformèrent aux demandes en inscrivant leurs enfants dans des écoles anglophones. Aujourd’hui, ils sont appelés les Indépendants.

D’autres refusèrent. Frank Olivier réquisitionna leurs terres, qui avaient une superficie d’environ 400 000 acres. Cela incita une minorité de Doukhobors à protester en organisant des manifestations où ils défilaient nus. La communauté décida d’acheter des terres collectivement en Alberta et en Colombie-Britannique. Le premier groupe de 85 hommes arriva à Waterloo (aujourd’hui Castlegar) et à Grand Forks, en Colombie-Britannique, en 1908. Ils se mirent immédiatement au travail, défrichant les terres, bâtissant des scieries et des habitations et plantant des potagers. Environ 800 femmes et enfants les rejoignirent quelques mois plus tard. La migration des Doukhobors vers la Colombie-Britannique se fit par étapes jusqu’en 1913. À ce moment, leur population avait alors atteint 5 000 personnes. Dans les années qui suivirent, la communauté doukhobore s’étendit dans plusieurs autres villes autour de Waterloo et de Grand Forks.

La migration des Doukhobors vers la Colombie-Britannique est désignée événement historique national.


L’année 2019 marque les 100 ans depuis la fondation de la Commission des lieux et des monuments historiques du Canada (CLMHC). Apprenez-en plus sur le site de la CLMHC