L’Aerial Experiment Association

Le Silver Dart dans les airs près de Baddeck, en Nouvelle-Écosse (1909). © Bibliothèque et Archives Canada / PA 061741
J. A. D. McCurdy assis dans un biplan Curtiss à Daytona Beach, en Floride, le 28 mars 1911. © Archives de la Nouvelle-Écosse, J. A. D. McCurdy 2007-058 vol. 003, no 14
Pour la semaine du lundi 1er mars 2021

Le 7 mars 1902, Alexander Graham Bell place une commande pour une centaine de montures solides et minces pour le support d’un avion. Sa fascination pour le vol l’amène à participer à la création de l’Aerial Experiment Association (AEA) qui a réalisé, en 1909, le premier vol propulsé et contrôlé d’un avion de l’histoire canadienne.

Depuis les années 1890, Alexander Graham Bell effectue des essais avec des cerfs-volants à son domaine sur l’île du Cap-Breton, connue sous le nom de Beinn Bhreagh (Magnifique montagne). En 1906, Mabel Hubbard Bell invite J. A. D. McCurdy, un ami de la famille, et Frederick « Casey » Baldwin, avec lequel McCurdy a étudié le génie, à Beinn Bhreagh pour participer à l’expérimentation. En 1907, le lieutenant Thomas Selfridge des forces armées américaines et Glenn Curtiss, un fabricant de moteurs américain, se joignent à l’équipe. À l’automne 1907, les cinq hommes établissent l’AEA, une organisation financée par Mabel Bell. 

L’AEA acquiert des connaissances sur les techniques de vol en faisant l’essai de cerfs-volants tétraédriques agrémentés d’un moteur. Le groupe passe ensuite aux aéronefs en construisant le Red Wing, un biplan doté d’un moteur fourni par Curtiss. Baldwin devient le premier Canadien à piloter un avion lorsque, en mars 1908, il vole dans le Red Wing près du domicile de Curtiss à Hammondsport, dans l’état de New York. Le vol court se termine par un atterrissage en catastrophe, mais Baldwin survit. L’AEA améliore ensuite le prototype pour construire trois autres avions. Ces nouveaux appareils sont les premiers en Amérique du Nord à être dotés d’ailerons : des volets articulés placés à l’arrière des ailes permettant aux pilotes de maintenir les ailes stables et à l’horizontale. Il s’agit de composantes nécessaires pour effectuer des manœuvres de virage sûres et contrôlées. Les nouveaux engins sont également équipés d’un train d’atterrissage à roues, alors qu’à cette époque, en Amérique du Nord, la plupart des aéronefs sont munis de patins. Le 4 juillet 1908, ces progrès technologiques permettent à l’AEA d’effectuer le premier vol public recensé d’un kilomètre à bord du June Bug.

L’AEA fabrique la version finale de son avion, le Silver Dart, et en fait l’essai à Hammondsport avant d’expédier l’engin en Nouvelle-Écosse, où il sera transporté jusque sur la surface gelée du lac Bras d’Or. Le 23 février 1909, McCurdy décolle et franchit près d’un kilomètre avant de se poser, réalisant ainsi le premier vol propulsé et contrôlé d’un avion au Canada. Par la suite, McCurdy réalisera d’autres vols, certains longs de 13 kilomètres. Après avoir réussi à construire plusieurs avions, l’AEA se dissout à la fin mars 1909.

Le premier vol en avion au Canada a été désigné événement historique national. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) conseille le gouvernement du Canada sur la commémoration d’événements historiques nationaux qui évoquent des moments, épisodes, mouvements ou expériences significatifs dans l’histoire du Canada.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Pour de plus amples informations sur le processus de présentation d’une demande de désignation, consultez la page suivante: https://www.pc.gc.ca/fr/culture/clmhc-hsmbc/ncp-pcn

Février est le Mois de l'histoire des Noirs. Apprenez-en plus sur les histoires des Afro-Canadiens en explorant des articles dans nos archives en ligne sur R. Nathaniel Dett, Carrie Best, Ernest Melville DuPorte, William Hall, George Dixon et l’expérience des loyalistes noirs, et consultez les pages du Deuxième bataillon de la construction (C.E.C.), de Kathleen 'Kay' Livingstone et de la migration des pionniers noirs vers la Colombie-Britannique dans l’Annuaire des désignations patrimoniales fédérales.