Ernest Melville DuPort: ethnologiste d'exception

Collège Macdonald à Sainte-Anne-de-Bellevue (Québec). © Bibliothèque et Archives Canada, MIKAN no 3348447

Pour la semaine du lundi le 22 octobre 2018.

Le 24 octobre 1891, Ernest Melville DuPorte, entomologiste surtout connu pour ses recherches sur la morphologie des insectes, voit le jour sur l’île de Nevis, dans les Antilles britanniques.

Dès son entrée à l’école, Duporte se révèle être un élève doué. En 1910, il décroche une bourse d’études à l’étranger accordée par le conseil législatif de St. Kitts-Nevis. Il a la possibilité de fréquenter l’Université de Londres, mais opte plutôt pour le Collège Macdonald de l’Université McGill qui, depuis 1909, est le seul établissement au Québec à offrir un programme universitaire spécialisé en entomologie. DuPorte obtient son baccalauréat en sciences en 1913; un an plus tard, il décroche la toute première maîtrise ès sciences en entomologie décernée par le Collège.

Titulaire d’un doctorat qu’il termine en 1921, DuPorte est le premier Afro-Canadien à enseigner à McGill, et il est un membre fondateur du Département d’entomologie de l’Université. Il fait preuve de persévérance face à la discrimination raciale tandis que sa contribution importante au milieu universitaire établit sa réputation sur la scène internationale. En 1926, DuPorte dirige un comité interdépartemental expérimental sur les parasites animaux, ce qui l’amène à superviser des recherches en biologie qui portent notamment sur la transmission de maladies par les tiques. En 1929, il devient président du comité de l’Université McGill sur la recherche biologique en sciences animales.

À ce titre, il joue un rôle crucial dans l’établissement de l’Institut de parasitologie au Collège Macdonald, qui ouvre officiellement ses portes en 1934. Financé par le Conseil national de recherches du Canada et l’Empire Marketing Board, organisme qui promeut le commerce et la recherche scientifique au sein de l’Empire britannique, l’Institut collabore étroitement avec plusieurs organisations du monde entier pour explorer les effets des parasites sur l’agriculture, ce qui propulse le Canada à l’avant-garde de la recherche en parasitologie.

Lorsqu’il prend sa retraite, en 1957, la Montréal Gazette rapporte que DuPorte a enseigné à plus de la moitié des entomologistes praticiens au Canada. Deux ans plus tard, il publie son Manual of Insect Morphology, un ouvrage magistral en entomologie. Les nombreuses bourses et distinctions nommées en son honneur, tant en Europe qu’aux États-Unis, témoignent de ses réalisations sur la scène mondiale.

Ernest Melville DuPorte est une personne d’importance historique nationale.

Parcs Canada a lancé Cette semaine en histoire il y a vingt ans! Consultez notre fil Twitter @ParcsCanada et visitez la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.