Au cours des 100 dernières années, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) a recommandé plus de 2 200 désignations d’importance historique nationale. La Commission est consciente des énormes changements qui sont survenus dans la compréhension de l’histoire au cours du dernier siècle et sait qu’elle doit être attentive à ces changements. La CLMHC et Parcs Canada travaillent à répondre aux questions soulevées sur les désignations et les textes de plaque actuels.

Le cadre pour l’histoire et la commémoration énonce la démarche prise par la CLMHC pour mener des revues approfondies de désignations historiques nationales existantes. Les revues ont généralement lieu pour l’une des raisons suivantes : formulation ou termes désuets, absence d’une couche importante de l’histoire, erreurs factuelles, croyances et comportements controversés ou acquisition de nouvelles connaissances. À la suite d’une revue, des modifications peuvent être apportées à l’énoncé d’importance d’une désignation et au texte d’une plaque.

Voici quelques exemples de désignations et de plaques qui ont été examinées.

  • Le lieu historique national du Canada du Canal-Rideau a été désigné à l’origine comme une réalisation technique. À la suite d'une demande du public, de nouvelles connaissances ont permis d’inclure les contributions des différents groupes de travailleurs qui ont construit le canal.
  • Parcs Canada a travaillé avec la Première nation locale pour modifier le nom et les raisons de l’importance nationale du poste de traite des fourrures, le lieu historique national du Canada d’Obadjiwan-Fort-Témiscamingue. Les raisons révisées comprennent le rôle des peuples autochtones dans le commerce de la fourrure et leur longue histoire à cet endroit avant l’arrivée des Européens.
  • La désignation du lieu historique national du Canada de l’Île-Georges était à l'origine centrée sur son rôle de base navale dans l’Empire britannique. Les raisons de l’importance historique nationale de cette île du port d’Halifax ont été élargies pour reconnaître qu’elle a servi de centre de détention et de déportation des Acadiens en 1755.
  • La communauté métisse locale a demandé un ajout au texte de la plaque de Catherine Beaulieu Bouvier Lamoureux, personnage historique national, afin d’inclure son rôle dans la création de la communauté métisse de Fort Providence parmi ses autres réalisations.

Demander une revue

Pour demander la revue d’une désignation, les membres du public peuvent communiquer avec le Secrétariat pour la CLMHC de Parcs Canada à pc.clmhc-hsmbc.pc@canada.ca. Veuillez dire de quelle désignation ou plaque de la CLMHC il est question et décrire brièvement vos inquiétudes. Bien que l’objectif de Parcs Canada soit de réaliser ce travail le plus rapidement possible, les revues sont lancées selon le temps et les ressources dont nous disposons.

Les désignations qui font actuellement l’objet d’une revue sont indiquées dans l’Annuaire des désignations patrimoniales fédérales.