Vue générale de Signal Hill dans les nuages
Vue générale de Signal Hiil

Signal Hill a été désigné lieu historique national en mai 1951.

Valeur patrimoniale : Signal Hill a été désignée lieu historique national du Canada en raison de ses liens historiques importants avec la défense et les communications du Canada. Sa valeur patrimoniale a trait aux liens historiques des ressources des deux côtés du goulet, tels qu'illustrés par les deux paysages culturels, notamment par leur emplacement, leur orientation, leurs ressources naturelles et bâties, et surtout les vestiges de matériel de défense et de communication.

Plaque commémorative : 230, chemin Signal Hill, St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Surplombant l’Atlantique, Signal Hill a été un important poste de défense et de communication pendant trois siècles. Alors que la France et la Grande-Bretagne luttent pour le contrôle du continent, des fortifications à son sommet succèdent aux batteries côtières construites au XVIIe siècle. Du départ de l’armée britannique, en 1870, à l’arrivée des forces américaines et canadiennes durant la Seconde Guerre mondiale, Signal Hill sert de poste de signalisation et de communication. En 1901, Guglielmo Marconi y reçoit le premier signal transatlantique sans fil, une réalisation majeure dans l’histoire mondiale des communications.

Signal Hill

Du haut d’un sommet situé à quelque 167 m au-dessus du niveau de la mer, Signal Hill surplombe le passage Narrows, chenal que doivent emprunter tous les navires arrivant au port de St. John’s par l’océan Atlantique. Il s’agit d’un important site dans les domaines des communications et de la défense. Ses fortifications défendent le port de St. John’s depuis des siècles, et c’est du sommet de la colline qu’en 1901, Guglielmo Marconi a reçu le premier signal transatlantique sans fil.

Bâtisse patrimoniale sur une colline
Vue générale de Signal Hill
© Parcs Canada / F. Bergeson / NFPO Collection / 011

Au XVIIe siècle, des navires européens se rendent régulièrement jusqu’à la côte nord-est de l’Amérique du Nord pour pêcher, chasser la baleine et tenter de faire du commerce avec les Innus, les Inuits et les Béothuks. Dans les années 1660, des pêcheurs et des résidents locaux construisent certains des plus anciens ouvrages de défense au passage Narrows. Plus tard, alors que la France et la Grande-Bretagne tentent toutes deux d’obtenir le contrôle de l’Amérique du Nord, les Britanniques érigent des défenses plus importantes le long du passage, au pied de Signal Hill puis, plus tard, à son sommet. Les Français occupent l’endroit pour de courtes périodes en 1696, 1705, 1709 et 1762. Après la bataille de Signal Hill, les Britanniques renforcent les fortifications en construisant les forts Amherst et Townsend.

Après le départ de l’armée britannique en 1870, la colline demeure un poste actif de signalisation par pavillons et de communication, et soutient l’ascension de St. John’s comme centre commercial. Les navires de commerce qui empruntent le passage se servent de drapeaux pour s’identifier aux signaleurs qui, depuis la colline, avertissent à leur tour les travailleurs des quais. Ce système reste en place jusqu’en 1958. Durant la Seconde Guerre mondiale, les forces canadiennes et américaines occupent la colline et le passage, prêtes à défendre St. John’s et l’Amérique du Nord dans la bataille de l’Atlantique Nord.

Plaque commémorative pour Signal Hill
Plaque commémorative - Lieu historique national de Signal Hill. Cette plaque commémorative a été dévoilée le 21 décembre 2017 au lieu historique national de Signal Hill, St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador. 
Plaque commémorative sur un chevalet

 

En 1901, Marconi reçoit le premier signal transatlantique sans fil du haut de Signal Hill, une réalisation majeure dans l’histoire mondiale des communications. Son appareil est installé dans un ancien hôpital, et il utilise un cerf-volant pour ériger l’antenne. Le 12 décembre, il arrive à capter un message en code Morse transmis depuis Poldhu, Cornwall (Angleterre). Des décennies plus tard, la Compagnie Marconi Canada fait des expériences depuis la tour Cabot et s’en sert comme poste télégraphique; celui-ci est cédé au ministère des Transports du Canada en 1949.

De nos jours, le tir du canon de midi, qui remonte à au moins 1842, évoque le rôle historique qu’a joué Signal Hill dans les domaines des communications et de la défense.

Dernière mise à jour de ce document d'information : 2017-09-27

 

Apprenez-en davantage sur le lieu historique national Signal Hill et planifiez une visite.

 

Plus d'informations sur la cérémonie de dévoilement de la plaque commémorative :

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus