Facilities installed in Halifax
Tour ouest de l’île de Sable, ayant servi pour le Sable Island Humane Establishment, Nouvelle-Écosse
© Transport maritime / Transports Canada / Bibliothèque et  Archives Canada / e003719344

Le Sable Island Humane Establishment a été désigné événement historique national en avril 2021.

De 1801 à 1958, cet organisme de sauvetage côtier se porte au secours des équipages et des passagers et récupère les cargaisons des navires internationaux ayant fait naufrage sur l’île de Sable, un terrain d’une étendue de 31 km2 en forme de croissant à environ 290 kilomètres au sud-est d’Halifax. Le Sable Island Humane Establishment est un exemple de la croissance de l’autorité gouvernementale sur les approches maritimes d’Halifax et représente les débuts de la responsabilité gouvernementale en matière de services de sauvetage côtiers au Canada. Sans doute l’exemple le plus marquant des stations et sociétés de sauvetage qui ont contribué à la sécurité des marins le long de portions dangereuses du littoral avant la fondation de la Garde côtière canadienne en 1962, son histoire fournit des indications importantes sur l’évolution des pratiques et des technologies de sauvetage côtier, de la construction de maisons de refuge et de surf-boats jusqu’à l’introduction de la télégraphie sans fil dans le but d’améliorer les communications avec le continent. L’organisme a contribué à l’avancement des connaissances au sujet de l’île de Sable en produisant, par exemple, l’une des cartes des épaves connues les plus utilisées. Des articles de journaux sensationnels relatant les efforts de sauvetage de l’organisme et des œuvres de fiction mettant en vedette ses phares, ses surintendants et ses équipes de sauvetage ont contribué à le faire connaître à travers le monde atlantique.

De forts courants, de puissantes tempêtes et des erreurs humaines ont fait en sorte que de nombreux navires se sont éloignés des voies de navigation très fréquentées à l’ouest de l’île de Sable pour se retrouver sur la trajectoire de courants dangereux et de bancs de sable mouvant autour de ses côtes. Ces dangers étaient connus des marins et des cartographes expérimentés. Cependant, il a fallu une augmentation de la fréquence des naufrages à la fin du XVIIIe siècle, ainsi que les naufrages très médiatisés du Princess Amelia et du Francis, pour convaincre le lieutenant-gouverneur Sir John Wentworth d’envoyer des gardiens et des animaux domestiques sur l’île, à titre de mesures temporaires, avant d’y installer James Rainstorpe Morris comme premier surintendant en 1801.

Sur l’île de Sable, Morris a dirigé la formation de la première organisation permanente de sauvetage côtier parrainée par le gouvernement sur la côte nord-ouest de l’océan Atlantique. Plusieurs décennies se sont écoulées avant que la Nouvelle-Écosse ne mette en place de plus petits établissements de sauvetage similaires sur d’autres îles. L’éminente réformatrice sociale du Massachusetts, Dorothea Lynde Dix, a organisé une collecte de fonds et défendu les intérêts de l’établissement de sauvetage après avoir visité l’île en 1853, ce qui a conduit à l’acquisition de nouveaux équipements, dont quatre bateaux de sauvetage en métal de brevet Francis.

Facilities in Sable Island National Park Reserve
Réserve de parc national de l'Île-de-Sable
© Doug Harvey / Parcs Canada
Sable Island National Park Reserve
Réserve de parc national de l'Île-de-Sable
© Doug Harvey / Parcs Canada

Les opérations de sauvetage côtier ont été placées sous la responsabilité du ministère fédéral de la Marine et des Pêcheries après la Confédération, en 1867, et peu après, le nouveau gouvernement du Dominion a construit deux phares sur l’île de Sable. La mise en place d’un système téléphonique, dans les années 1890, a permis de coordonner les efforts de sauvetage et la construction d’une station sans fil, exploitée par la Marconi Wireless Telegraph Company of Canada, a rendu possible une communication rapide avec le continent. Au milieu du XXe siècle, le Canada comptait environ 40 stations de sauvetage des naufragés, qui sont devenues obsolètes à la suite de progrès technologiques, comme la mise au point du sonar, et de la création de la Garde côtière canadienne en 1962. Le Sable Island Humane Establishment a mis fin à ses activités en 1958.

L’établissement de sauvetage a contribué à faire progresser la connaissance de l’île de Sable en cartographiant les sites des épaves, en spéculant sur les changements de la taille globale de l’île et en cartographiant les bancs de sable mouvant autour de ses côtes. En même temps, ses efforts de sauvetage sont devenus connus dans le monde atlantique, racontés dans des articles de journaux sensationnels aussi loin qu’à New York, et les vies des surintendants et de leurs équipages ont inspiré plusieurs œuvres de fiction historique.

Dernière mise à jour de ce document d'information : 2021-03-29

 

Apprenez-en davantage sur la Réserve de parc national de l'Île-de-Sable et planifiez une visite.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus