La maison Chapais est construite en 1833 pour le marchand Jean-Charles Chapais père (1811-1885), l’un des Pères de la Confédération. Elle fut subséquemment la résidence de son fils, sir Thomas Chapais (1858-1946), historien, journaliste et homme d’État.

Le toit en larmier légèrement retroussé, les grands balcons ceinturant le premier étage, les terrasses dotées d’escaliers tournants et les portiques sobres font de cette somptueuse demeure un exemple remarquable de l’architecture domestique canadienne-française du milieu du XIXe siècle. Fort bien conservée, elle comporte des éléments intérieurs d’exception, notamment des boiseries et des menuiseries raffinées.

Jean-Charles Chapais père a contribué activement au développement économique et culturel de la région de Kamouraska. Il a siégé à l’Assemblée législative comme député conservateur de Kamouraska (1851-1867) et a été commissaire des Travaux publics (1864-1867). Délégué à la Conférence de Québec et père de la Confédération, il a été nommé au Sénat en 1868 et a occupé les postes de ministre de l’Agriculture et de receveur général dans les cabinets Macdonald.

Sir Thomas Chapais a été nommé chevalier en 1935 pour ses travaux en qualité d’historien canadien. Il est en effet l’auteur de nombreux ouvrages, dont son célèbre Cours d’histoire du Canada en huit volumes. Il a aussi été avocat, journaliste, membre du conseil législatif de Québec, ainsi que membre du Sénat canadien.