Lieu historique national du Canada du Homestead-d'Adelaide-Hunter-Hoodless
Adelaide Hunter Hoodless Homestead
© Parcs Canada

Le Homestead d'Adelaide Hunter Hoodless a été désigné lieu historique national en novembre 1995.

Valeur patrimoniale : La valeur patrimoniale du lieu historique national du Canada du Homestead-d'Adelaide-Hunter-Hoodless a trait à ses liens directs avec Adelaide Hunter Hoodless, et surtout au rôle qu'il a joué pour façonner les motifs pour lesquels elle est devenue un personnage d'importance nationale. Sa situation relativement isolée et le fait qu'il s'agisse d'une maison de ferme ontarienne typique de la deuxième moitié du XIXe siècle contribuent également à sa valeur patrimoniale. Adelaide Hunter est née dans cette maison et elle y a vécu jusqu'en 1881, date à laquelle elle a épousé John Hoodless, un fabricant de meubles prospère de Hamilton. Benjamine d'une famille nombreuse élevée par une mère veuve, elle y a connu la misère et l'isolement qui l'ont poussée à son activisme social. Cette expérience, ainsi que la perte de son plus jeune enfant en 1889, ont façonné sa détermination, et défini la nature des causes qu'elle a défendues.

Plaque commémorative : 359, chemin Blue Lake, St. George, Ontario

Originaire de l'Ontario, Adelaide Hoodless employa toute sa vie à promouvoir l'action sociale féminine. Éducatrice et réformatrice, elle réussit à faire enseigner l'économie domestique dans les écoles canadiennes et on lui doit la fondation des instituts d'arts ménagers de Guelph, de Sainte-Anne-de-Bellvue et de Toronto. Elle participa à la création de la Young Women's Christian Association, du Conseil national des femmes du Canada, du Federated Women's Institute et aida à la mise sur pied du Victorian Order of Nurses. Elle mourut à Toronto.

 

Autre désignation historique nationale liée à celle-ci :

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus