L'explosion d'Halifax a été désignée comme un événement historique national en juin 2016.

Importance historique : La collision du SS Mont-Blanc et du SS Imo crée la plus puissante explosion causée par l'activité humaine avant la bombe atomique. Les consequences sont graves et durables; un mouvement d'aide national et international s'en suit.

Plaque commémorative : Parc commémoratif Fort Needham, Halifax, Nouvelle-Écosse

Le 6 décembre 1917, le SS Mont-Blanc, chargé d'explosifs, et le SS Imo entrent en collision dans le port d’Halifax. L’accident provoque une explosion massive, une onde de marée et des incendies qui font quelque 2 000 morts et des milliers de blessés. Alors que les premiers répondants affluent, une vague de soutien locale, nationale et internationale s’organise face à cette dévastation sans précédent. On assiste à des progrès en médecine, notamment en chirurgie pédiatrique, et à la création de l’Institut national canadien pour les aveugles. Les quartiers détruits sont reconstruits selon des normes plus sûres et des concepts urbains novateurs.

Plaque commémorative sur son socle
Plaque commémorative sur son socle. Halifax, Nouvelle-Écosse
Plaque commémorative pour l'explosion d'HalifaxPlaque commémorative - Événement historique national de l'explosion d'Halifax

L'explosion d'Halifax

Le 6 décembre 1917, le SS Mont-Blanc, chargé d'explosifs, et le SS Imo entrent en collision dans le port d’Halifax, causant une énorme explosion, une onde de marée et des incendies. Quelque 2 000 personnes perdent la vie et des milliers d’autres sont blessées. L’explosion fait d’énormes dégâts, et de nombreuses maisons sont détruites ou endommagées. Alors que les premiers répondants affluent, une grande vague de soutien locale, nationale et internationale se met en place face à cette dévastation sans précédent. L’explosion a des conséquences graves et durables. Des quartiers détruits sont reconstruits selon des normes plus sécuritaires et les secteurs des soins médicaux, du bien-être social et de la santé publique connaissent des avancées et des améliorations.

Durant la Première Guerre mondiale, Halifax est un port achalandé, au centre du transport en temps de guerre au Canada. Des navires de pays alliés et de pays neutres, chargés de nourriture, de munitions et de troupes, arrivent à Halifax et en repartent dans des convois qui traversent l’Atlantique, escortés de navires de guerre armés. Le SS Imo est un navire norvégien affrété par la Commission de secours belge et le SS Mont-Blanc, un navire français chargé d’explosifs. La collision déclenche un incendie à bord du Mont-Blanc et l’équipage, craignant une explosion immédiate, abandonne le navire. Le feu fait rage pendant environ 20 minutes, le navire dérive et bute le quai 6. La collision et le feu attirent une grande foule de badauds sur le quai et dans les maisons et rues voisines. Seule une poignée d’officiers de marine pressentent le danger imminent.

À 9 h 05, le Mont-Blanc explose. Dans le quartier voisin de Richmond, des maisons sont détruites et des feux font rage. Ailleurs dans la ville, des églises, des écoles, des usines, des quais et des navires sont endommagés à des degrés divers. La déflagration crée une vaste onde de marée dont les vagues se fracassent sur le rivage de la pointe nord des villes d’Halifax et de Dartmouth, causant d’autres ravages. De nombreuses personnes meurent sur le coup et d’autres sont coincées dans les bâtiments effondrés. La catastrophe fait quelque 2 000 morts et de nombreux blessés.  

Photographie historique de l'explosion d'Halifax
© Bibliothèque et Archives Canada / C-019948 / Droits d'auteurs expirés
Photographie historique de l'explosion d'Halifax
© Bibliothèque et Archives Canada / C-019944 / Droits d'auteurs expirés
Photographie historique de l'explosion d'Halifax
© Bibliothèque et Archives Canada / C-019953 / Droits d'auteurs expirés

Des efforts de sauvetage sont déployés rapidement et des comités de secours sont mis sur pied dans l’après-midi. Les hôpitaux et les refuges se remplissent rapidement et les équipes se mettent à creuser pour dégager les survivants. Le lendemain, une grosse tempête de neige s’abat sur la ville, nuisant aux opérations de sauvetage. Les secours arrivent rapidement depuis les Maritimes, d’autres provinces canadiennes et d’autres pays. Peu à peu, la ville commence à se rétablir. Les nombreuses lésions oculaires, causées principalement par le fracassement des fenêtres dans les maisons alors que les gens observaient le feu, ont pour effet de modifier les procédures chirurgicales et les soins oculaires et de donner une impulsion majeure à la formation de l’Institut national canadien pour les aveugles. Le traitement des brûlés, parmi lesquels se trouvaient beaucoup d’enfants, donne lieu à des avancées dans le domaine de la chirurgie pédiatrique liée aux déséquilibres des fluides et des électrolytes. De plus, la reconstruction du quartier ouvrier de Richmond à Halifax, y compris la création du district Hydrostone, est vue comme le premier projet de logement public au Canada.

Dernière mise à jour de ce document d'information : 2017-10-30

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus